Quand ton hamster essaie de te trancher la gorge

Avis sur Hinamizawa, le village maudit

Avatar Maxime SweatGuy
Critique publiée par le

Imaginez, qu'une de vos amies proche, sonne un jour à votre porte. Vous la laissez entrer bien qu'elle tienne une lame de rasoir dans sa main, puis qu’après tout c'est plus intriguant que dérangeant. Au moment ou vous vous retournez pour aller lui chercher un verre, vous sentez alors la peau de votre nuque se déchirer en deux et la sensation de froid de l'acier qui vous lacère. Juste avant de vous évanouir à tout jamais, cette amie vous regarde droit dans les yeux, d'un regard froid. Puis au moment de fermer vos paupières vous l'entendez hurler un rire démoniaque ponctué d'excuses à répétitions : "Gomennasai, gomennasai, gomennasai, gomennasai...".

VOILA! Voila ce qu'est Higurashi no naku koro ni !

Découpé en plusieurs arcs bien distinct, Higurashi, est un animé qui possède 3 excellents atouts :

  1. L'ambiance est unique en son genre, je pensais que le design graphique "kawaii" me rebuterais étant donné que j'avais prévu de regarder un animé d'horreur, mais finalement le mélange entre mignon et gore se trouve être très bien dosé. Je n'ai vraiment pas eu l'impression de regarder un Happy tree Friends, je n'ai non plus, pas ris à un seul instant, d'un humour noir quelconque. C'est un univers sérieux et angoissant et qui se démarque des habituels codes de l'horreur, un peu à l'instar d'un Silent hill, le coté kawaii est complètement détourné et ajoute finalement beaucoup de cachet à l'ambiance.

  2. Les personnages sont TOUS plus timbrés les uns que les autres, ou plutôt, ils le deviennent au fur et à mesure que l'histoire avance. Leurs agissements vont donc nous faire nous poser beaucoup de questions autour de thèmes tels que la paranoia, la folie furieuse, la vengeance... Le fait qu'ils soient tous enclins à la folie rends également les rebondissements surprenants et les backgrounds intéressants.

  3. Le découpage du scénario est monstrueux. Pour bien tout comprendre, il faut déjà savoir qu'a la base, Higurashi était un Visual Novel. Donc lorsqu'on y jouait, nos actions avaient des conséquences sur la suite du scénario. Il existe donc plusieurs fins, et plusieurs lignes directrices. L'adaptation en animé fut, je trouve, très intelligente. Puisque chaque arc de 4 - 5 épisodes montre en fait, une histoire qui aurait pu se passer selon les actes de chacun. De plus chaque arc (qui recommence donc du début) ajoute ici et là des indices et des explications sur les phénomènes mystérieux qui se produisent au sein du village. De plus ça n'est absolument pas répétitif car on voit tout d'un point de vue différent, on voit également d'autre scènes qui changent en fonction des actes commis et franchement il n'y a pas une seule fois ou je me suis ennuyé. Bien sûr tout ceci à été rendu logique dans le scénario grâce à un certain personnage dont je tairais le nom pour ne pas vous spoiler et qui ajoute une continuité entre chaque portion de la série.

Bien entendu l'animé souffre aussi de certaines lacunes, l'animation est très moyenne, et le dessin n'est pas magnifique. M'enfin ça reste un animé de 2006. Quelques niaiseries sont au rendez-vous mais elles se font plutôt rare.

Pour faire simple, vous prenez l'arc Endless Eight de La Mélancolie D'Haruhi Suzumiya. Vous y ajoutez un scénario complet et intéressant, une bonne ambiance, quelques tensions et frissons, des personnages complètements barges et vous avez Higurashi No Naku Koro Ni. (Et boum, dans les dents Haruhi).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4671 fois
20 apprécient

Maxime SweatGuy a ajouté cet anime à 7 listes Hinamizawa, le village maudit

Autres actions de Maxime SweatGuy Hinamizawa, le village maudit