Avis sur

Homeland par Romain

Avatar Romain
Critique publiée par le

Cela faisait un moment que je ne m'étais pas passionné pour une série télé. HIMYM se dégonflant un peu plus au fil des saisons, Mad Men dont la première saison n'avait su me sortir d'un état végétatif (en dehors du dernier épisode). Et est arrivé Homeland, une série au coeur de l'actualité, produit en 2011, l'année du retrait des troupes américaines d'Irak.

Tout commence quand Nicholas Brody, soldat anonyme du conflit opposant USA et Irakk, est retrouvé 8 ans après sa disparition. On suit donc son retour au pays, sa mise en avant de la part des politiques, désireux d'être associé à des images positives. Cependant, le sel de la série vient du fait que l'on va suivre ce retour du côté de la CIA et de l'agent Carrie Anderson. Anderson, expérimentée dans les pays arabes, qui se retrouve informé qu'un soldat aurait changé de camp. Ainsi commence la série où le sentiment de paranoïa dans l'actuel amérique atteint son paroxysme.

10 épisodes de 50 minutes, le premier et le dernier d'une heure et demi, histoire de bien planter le décor. Un casting réussi, avec un sergent Brody interprété par un Damian Lewis (vu chez nous avec la série Life) de haute tenue. Les scénaristes ont clairement décidé de nous mettre dans une indécision totale quand à la suite de l'histoire, et chaque épisode apporte son lot de surprises.

Bien sûr, tout n'est pas parfait et l'arc de l'agent infiltré auprès d'un prince arabe, qui doit lui choisir de futures conquètes, sonne vraiment hors sujet (ou alors, le but est d'atteindre son quota de seins et de petites culottes).

Cependant, cette petite faiblesse est toute relative quand à la qualité et l'intensité offerte par Homeland. Une première saison à suivre, cela ne fait aucun doute.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 370 fois
1 apprécie

Autres actions de Romain Homeland