Bombe, ou pas bombe, telle est la question...

Avis sur Homeland

Avatar Cluric
Critique publiée par le

"Encore une grosse série américaine où les méchants terroristes ils font rien que vouloir embeter les gentils ricains et faire péter pleins de bombes tout partout" me direz vous ? Et bien il y a un peu de ça, mais il y a bien plus.

Tout d'abord une bonne nouvelle : contrairement à beaucoup d'autres, c'est une série qui se termine, et qui même se termine bien (dans le sens où ce n'est pas une fin baclée mais bel et bien un long cheminement vers quelque chose de prévu dès le départ).

En résumé : l'agent Carrie Mathison est doué, investie dans ses enquêtes, passionnée par son métier au point d'être une vraie malade mentale (paranoïa et médoc sont de rigueur), et elle apprend par un informateur qu'un soldat américain a été retourné par un grand groupuscule terroriste, et va faire sauter des bombes très rapidement là où cela fera énormément de dégâts. Peu après, le soldat Brody est libéré par un groupe d'intervention après des mois qu'il a passé captif chez l'ennemi. Ramené en triomphe aux USA c'est le symbole du soldat patriote qui a servi son pays jusque dans l'horreur la plus totale, idéalisé par la presse qui voit en lui un excellent sujet, l'homme est visiblement troublé, changé par son séjour en enfer... Et a bel et bien été retourné.

Mais Carrie ne dispose pas d'assez de preuves, et une bévue sur la nouvelle star de l’Amérique (bien malgré lui) n'est pas envisageable. Elle se lance alors dans une opération totalement illégale avec son ami et collègue Saul pour surveiller Brody, et le démasquer publiquement.

Un bon jeu d'acteur, et des personnages qui ne sont ni tout blancs ni tout noir. On a des passionnés, des brisés, des froids, des manipulateurs, des lâches, des mystérieux et dès fois tout cela en même temps. La politique, la manipulation et le secret sont les 3 maîtres mots au sein de cette série.

Même si indubitablement les terroristes musulmans restent les "méchants" de cette aventure avec quelques carricatures bien présente, néanmoins il y a quand même de bons cotés qui sont montrés (notamment les scènes entre Brody et le fils du présupposé immonde terroriste qui sont juste magnifiques). Les personnages luttent pour s'imposer, comprendre le monde qui est autour d'eux et trouver leur place. Carrie fait face à des gens qui ne la croient pas ou la pensent cinglée, les proches de Brody ne le comprennent plus et lui n'a décidément plus grand chose à voir avec ce qu'il était et ses anciens objectifs de soldat-patriote-bon-père-de-famille.

La première saison est un chouilla lente, mais c'est le temps de bien instaurer l'ambiance. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la saison deux est encore meilleure, plus sombre, plus manipulatrice.

Les dilemmes des personnages sont biens rendu, particulièrement avec Brody, qui, s'il est censé devenir poseur de bombes à néanmoins pas mal de doutes et de remords à tuer des innocents, tandis que la CIA qui l'observe est prête à pas mal de violence pour masquer ses bévues.

Coup de coeur pour Mandy Patinkin alias Saul Berenson qui ajoute un réel plus à cette série.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 411 fois
4 apprécient

Cluric a ajouté cette série à 1 liste Homeland

Autres actions de Cluric Homeland