La politique, un jeu de carte.

Avis sur House of Cards

Avatar Mashiro
Critique publiée par le

House of Cards est une série en treize épisodes par saison (deux saisons pour le moment). Elle est adaptée d’une autre série britannique du même nom sorti en 1990 comportant quatre épisodes qui est adaptée elle aussi du roman de Michael Doobs.

Cette série est produite par David Fincher, le célèbre réalisateur de Fight Club, Seven ou encore The Social Network et l’acteur principal qui a été choisi pour jouer le rôle de Frank Underwood n’est autre que Kevin Spacey, habitué aux rôles complexe. Une belle tête d’affiche en somme.

Frank Underwood est un élu démocrate à la Chambre des représentants qui se voit refuser son poste de Secrétaire d’État que le Président élu lui avait promis. Frank, furieux, va alors détruire ceux qui s’oppose à lui et va chercher et placer ses pions pour pouvoir partir en croisade pour le poste de vice-président.
Le premier épisode débute la nuit. Après un crissement de pneu, Frank sort de chez lui, dévale les marches et trouve un chien agonisant renversé par une voiture. Frank en aparté nous dit : "Il y a deux types de douleurs. Celle qui vous rend plus fort. Et celle qui ne sert à rien, la douleur qui n'est que souffrance. Je n'ai aucune patience pour ce qui est inutile" , puis il brise le cou du chien et part.
Ces première minutes nous montrent qui est Frank. Un personnage sombre, cynique et manipulateur, usant des mécaniques de la politique et s’imposant en véritable stratège.

Ce qui attire l’attention dans cette série c’est le fait que Frank brise "le quatrième mur". En aparté, il parle aux spectateurs et fait part de ses commentaires et de ses intentions ce qui rend très bien à l’écran.

Quant à la bande son de House of Cards, elle est parfaitement adaptée à cette série bien qu’un peu répétitive. Malgré quelques défauts, House of Cards est très bien écrit tout comme la réalisation et avec une photographie soignée.

House of Cards, malgré des épisodes inégaux, est une série sombre et intelligente dans un climat de vengeance et trahison qu’est la politique américaine.

"Choosing money over power is a mistake almost everyone makes."

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5480 fois
30 apprécient · 1 n'apprécie pas

Mashiro a ajouté cette série à 3 listes House of Cards

Autres actions de Mashiro House of Cards