How You Met My Spoilers (actually they're just at the end of the critique don't worry)

Avis sur How I Met Your Mother

Avatar Flagblues
Critique publiée par le (modifiée le )

(critique rédigée après le final)
Je devais avoir 13 ou 14 ans, je connaissais rien aux séries et j'ai regardé How I Met Your Mother.
Quand je vous dis que j'ai vécu pour ce truc c'est presque un euphémisme. Les deux premières saisons ont ruiné mon lecteur DVD. J'aimais tout dans cette série, les vannes comme les amourettes. J'ai adoré les saisons 3 et 4, c'était vraiment ma série préférée, merde ça a fait partie de mon pseudo senscritique pendant un an et demi.
Mais la saison 5 est arrivée, il y avait bien des bouts d'épisodes cools, entre le meilleur burger de New-York et les débuts du Playbook mais j'avais un peu grandi et la série avait un peu vieilli, et c'était moins bien. Terriblement moins bien.

— Heroes de David Bowie vient de s'achever — (oui je vous mets ma playlist mélancolique de rédaction de critique au fur et à mesure)

Ça a été un choc. Un bout de moi qui s'efface, dans ma tête je commençais à penser qu'it was legendary mais que doucement tout disparaissait. Une sitcom qui dure trop longtemps ça entraîne pas mal de problèmes. Entre la perte d'inventivité des blagues, celles qui sont devenues franchement lourdes et les réflexions sur l'amour de Ted, j'étais malheureux. Et puis le niveau ne remontait pas, voire continuait de chuter ; surtout avec le début de l'histoire la plus reloue de toute la série, à savoir les « ambivalences » entre Ted et Robin. Dieu que ça a été insupportable, twist sur twist alors qu'on savait tous que ça n'allait pas se passer.
Haha, pardon, je viens de recevoir le texto d'une amie : « Tu l’as vu ? ».
— Snookered de Dan Deacon vient de s'achever —

Puis est arrivé un autre choc dans ma vie : Friends. Et Friends, comme trop de monde c'était juste la trentaine d'épisodes que j'avais vu à la télé dans le désordre. Et c'est une série parfaite, mais je ne vais pas en parler ici ça n'a pas de sens. En tout cas, le pastiche que constitue HIMYM est vraiment ridicule à partir de la saison 5. Un petit mieux avec la saison 7, quand même.
— When the Sun Hits de Slowdive vient de s'achever —
Nouveau texto de l'amie en question : « Non mais ils vont en sortir un demain et dire que c'était un poisson d'avril ».

Resteront néanmoins dans ma vie de novice sérievore de nombreux trucs chouettes d'HIMYM. Les censures et oublis pour parler aux enfants qui amènent de chouettes trucs (les sandwichs, Archisexture, la fille sans nom), les débuts de Robin Sparkles, le Pineapple Accident, Moby dans la limousine de Ranjit, le gang désespéré par Ted, les tours de magie de Barney, la cassette coincée dans le lecteur de la voiture, Slapsgiving...
— Altogether de Slowdive vient de s'achever —

Bon mais venons-en au cœur du sujet, la fin. Pour la saison 9, déjà je tiens à signaler Robin qui vole. Voilà. Ensuite je tiens à signaler l'épisode 22. Voilà (la plus grosse avalanche de niaiseries de la Terre, pour moi le pire épisode de la série). Ensuite, je tiens à déplorer la très sérieuse décadence musicale qu'a connu la série (avec pour exception The Walkmen à la toute fin). Au début c'était sympa, je me rappelle d'une très belle utilisation de Boy's Don't Cry des Cure, et puis les dernières saisons font preuve d'un mauvais goût parfois carrément improbable.
Néanmoins je tiens aussi à signaler le 200ème épisode de la série, "How Your Mother Met Me" que je me suis surpris à vraiment beaucoup aimer. Malgré une niaiserie assez exceptionnelle, l'épisode réussissait plutôt bien à lier tous les chaînons manquants à la fin de la série et j'ai été plutôt touché.
— Your father de The Radio Dept. vient de s'achever —
Enfin c'était mieux que le final. Le final. Ce n'est pas horrible mais le tout est tellement expéditif, le divorce et surtout le bébé on ne peut rien y comprendre, comment ça se fait qu'il puisse le garder, ce genre de chose. La rencontre en revanche est plutôt sympathique.
— Radio Cure de Wilco vient de s'achever —
Et donc les 5 dernières minutes. TELLEMENT EXPÉDITIVES. Et débiles, franchement même si je n'ai pas trop apprécié comment la série présentait "the one" comme une personne en tous points semblable à Ted (drôle de vision de l'amour), cette histoire de maladie est vraiment inutile. Et puis j'ai déjà dit ce que je pensais de l'histoire Ted/Robin, c'est vraiment stupide de finir comme ça, personne a besoin d'un pseudo-twist pour une sitcom ! Encore moins si ça décrédibilise 9 (8) années d'attente de la mother. C'est con d'ailleurs, parce que le cor bleu, quand j'étais un adolescent huppé (what), ça m'émouvait beaucoup. C'est chiant de grandir, je me demande bien ce qui se serait passé si la série avait déjà eu ses 9 saisons quand j'avais 14 ans.
— Bid Day Coming de Yo la Tengo vient de m'achever —

Mais bon, le générique de fin, pourtant tout bête a fait plus de boulot émotionnel que tout l'épisode, ça fait 5 ans que je connais ces cons, quand même.

« Why call a bar Puzzle ? Unless... That's the puzzle ! »
Au revoir HIMYM, t'as fait vraiment beaucoup de conneries, mais je ne t'oublie pas totalement pour autant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1578 fois
41 apprécient · 6 n'apprécient pas

Flagblues a ajouté cette série à 1 liste How I Met Your Mother

Autres actions de Flagblues How I Met Your Mother