HIMYM, ou se faire trahir par une série culte.

Avis sur How I Met Your Mother

Avatar MéganeCambier
Critique publiée par le

How I Met Your Mother... Cette série je l'ai adorée pendant les premières saisons, j'ai espéré son redécollage à partir de la saison 5 (où pour moi, ça commence à bien décliner), et j'ai assisté au naufrage, atterrée. La dernière saison, bon sang, la dernière saison ! Pourquoi ? Cette saison interminable, remplie d'absurdités et de gags qui auraient pu faire le charme des épisodes, mais qui finalement les plombent... Pour arriver à cet horrible dernier épisode. Il a réussi à me ruiner presque toute la série, qui perd son sens. Alors bon, oui, je mets 7, parce que c'est hypocrite de mettre moins, vu que je me retrouve souvent devant les épisodes à bien me marrer. C'est le paradoxe de cette série : je l'adore, mais elle a réussi à s'auto-gâcher en beauté, par excès d'ambition.

Le principe, c'est tout de même Ted qui raconte à ses enfants la rencontre avec leur mère, cette femme idéale qu'il met 9 saisons à trouver. Et au fur et à mesure de ces 9 saisons, je sais pas vous, mais moi, j'avais cru comprendre que c'était la femme de sa vie. Elle fait chanter les petits-déjeuners, elle joue de la basse, elle lui a fait les deux enfants qu'il voulait depuis des années. Le happy end aurait voulu qu'ils finissent leur jour ensemble, mais non, la série fait le pari du réalisme, d'intégrer le tragique et de sortir de la comédie classique : okay, mais pas comme ça. La mort de la mère et les retrouvailles avec Robin auraient peut-être pu être légitimes si tout avait été traité autrement : au final, cette mother qu'on attend depuis neuf saisons, elle est réduite au rôle d'une parenthèse (les plus médisants parleront plutôt d'un "four") dans la vie de Ted. Vouloir montrer que l'on peut connaître plusieurs fois le grand amour, c'est une jolie idée, mais là, ce n'est pas du tout ce qui est ressorti de ce twist final. C'est raté, c'est dérangeant et c'est dommage.

Ensuite HIMYM, c'était un peu le Friends des années 2000 avec cette bande d'amis à laquelle on s'attache et qu'on espère ne jamais voir se quitter. Et très clairement, c'est ce qu'on nous laisse croire jusqu'au dernier épisode : Ted se réfère à "Tante Robin",évoque des tas de souvenirs, on voit même des dessins de ses deux enfants évoquant leur gentille Tante Robin avec eux au zoo, à la plage... Tout laisse donc à croire que tout le monde est resté lié. Et... Dernier épisode, bah non, bim ! Robin s'est éloignée, jusqu'à être absente de leur vie, le groupe est loin d'être le même qu'avant. Encore une fois, montrer une situation nuancée, qui a évolué au gré du temps, ça aurait pu être intéressant. Je me répète : okay, mais pas comme ça. On ne passe 9 saisons à montrer au spectateur un groupe d'amis fusionnel, à suggérer qu'il est éternel, pour tout casser dans le dernier épisode. Alors d'accord, la scène entre Robin et Lily dans son costume blanc et son gros ventre est touchante comme tout, ça, je l'accorde. Pourtant, elle a sonné à mes oreilles presque faux, parce que c'était trop décalé avec tout ce qui s'est toujours passé. Désolée, mais avec le coup de la mère en plus, ça fait un peu trop à encaisser. C'est presque illogique.

Et puis, Barney... On ne peut pas amener un changement aussi majeur chez un personnage aussi extrême en un claquement de doigt, d'une manière aussi brute qu'elle paraît plus ridicule que touchante.

Bref, dans cette série on a décidé de ne pas nous donner à voir ce qu'on attendait. Le problème, c'est que c'est au détriment de toute la série : et on en arrive à se dire "tout ça pour ça ?".
Pourtant, HIMYM reste la série des phrases cultes et des bonnes vannes, audacieuse, pleine d'humour et de tendresse. D'où le fait que je sois si énervée par ce qui a été fait d'une si bonne base.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 180 fois
2 apprécient

Autres actions de MéganeCambier How I Met Your Mother