Affiche I May Destroy You

Critiques de I May Destroy You

Série de (2020)

De la douleur du Trauma

Arabella est une jeune autrice. Elle revient d'Italie où elle a rencontré un garçon avec qui elle aimerait approfondir la relation. Elle est censée bientôt rendre le premier jet de son deuxième roman. Ce soir là, elle sort, elle boit, puis le black-out. "I may Destroy You" est aussi violente, hypnotique, et terrible que l'expérience qui va changer la vie de Arabella. Mais la série... Lire l'avis à propos de I May Destroy You

11
Avatar Finchered
9
Finchered ·

La meilleure série de 2020

"I may destroy you" c'est la mise en abyme d'une autofiction que l'héroïne et écrivaine Arabella est en train d'écrire sur sa vie. Cette jeune londonienne écrit, enquête, procrastine autour de ce qui s'est passé ce fameux soir où elle a fait un black-out lors d'une soirée bien bien arrosée. Cette série est une ode à l'écriture comme thérapie, à l'amitié qu'on tisse plus ou moins bien et... Lire la critique de I May Destroy You

9
Avatar choufchouf
10
choufchouf ·

Arabella, Terry, Kwame et Ben

Cette série figure dans mon top 10 séries 2020. Elle rassemble tout ce que j’aime. Tout d’abord, c’est une série d’auteur ! Autrefois nous parlions de films d’auteurs, aujourd’hui on peut parler de séries d’auteurs. Concept que j’oppose aux séries écrites par une ribambelle de showrunners. Ici nous avons une auteure Michaela Coel qui écrit l’ensemble des épisodes et deux... Lire l'avis à propos de I May Destroy You

6
Avatar Gwangelinhael
9
Gwangelinhael ·

Critique de I May Destroy You par Maxime Fournier

Malgré un point de vue fort, pertinent et encore trop peu développé dans le pop culture, I may destroy you se perd dans la richesse de son propos. Traitant de domination au sens large (patriarcat, racisme, mépris de classe, homophobie et j'en oublie), le récit s'attache à décrire les reconstruction d'Arabella à la suite de son viol. Cet épisode traumatique va lui faire... Lire la critique de I May Destroy You

9
Avatar Maxime Fournier
6
Maxime Fournier ·

Critique de I May Destroy You par Thibault_du_Verne

Un drama dense et complexe sur le consentement et les traumatismes engendrés par un viol. Parfois difficile, épuisant, mais puissant, I May Destroy You éclaire la personnalité de son héroïne grâce à une structure mouvante, utilisant le flash-back, l’ellipse ou les souvenirs. La narration illustre son cheminement psychologique, le déni, l’autodénigrement, la rage, l’attaque jusqu’à l’excès, la... Lire l'avis à propos de I May Destroy You

4
Avatar Thibault_du_Verne
8
Thibault_du_Verne ·

Critique de I May Destroy You par Christine Deschamps

Alors que le thème était alléchant, le premier épisode a failli avoir raison de ma motivation : cette plongée dans les nuits londoniennes en compagnie d'une gourgandine défoncée et incohérente n'avait rien de la partie de plaisir. Regarder les gens se mettre minables, se ridiculiser, voire d'avilir, ça n'a rien de distrayant. Heureusement - pour la fiction, s'entend - la dureté des... Lire l'avis à propos de I May Destroy You

1
Avatar Christine Deschamps
7
Christine Deschamps ·

" I'm here to learn how to avoid being raped."

Ceci n'est pas vraiment une critique, mais le fil de mes pensées sur ce sujet. Important. Nécessaire. Une série d'une immense qualité qui traite d'un sujet important et qu'il est nécessaire de tenter de comprendre, ou du moins d'entendre. En effet j'ai lu plusieurs critiques sur cette série, dont une qui m'a particulièrement surprise avec un discours du genre " ça ne... Lire l'avis à propos de I May Destroy You

1
Avatar SuZanna Celle
9
SuZanna Celle ·

I may destroy you

« Une série qui parle du viol et du consentement », « Michaela Coel y raconte son viol et les conséquences de ce traumatisme ». Voilà ce qu’on lit de cette série portée aux nues par l’ensemble des critiques de la toile. Mais ce qui se déroule tout au long des 8 premiers épisodes relève plus d’un véritable jeu de massacre et soulève bien d’autres sujets que celui du viol.... Lire l'avis à propos de I May Destroy You

1
Avatar vosarno
7
vosarno ·

Black sex matters

I may destroy you - Season #1 - UK (2020) Après le triomphe d’un papier sur Internet, Arabella Essiuedu – facilement distraite, insouciante et qui ne s’engage pas – se retrouve honorée comme la « voix de sa génération », avec un agent, une commande de livre et une sacrée pression... Mouais mais non. Une série qui traite du viol et de ses conséquences. Cependant, après... Lire l'avis à propos de I May Destroy You

2 6
Avatar Glaucome Porte-pinces
6
Glaucome Porte-pinces ·

Où je vieillis...

Il y a des moments dans la vie où on se rend compte qu'on n'est plus en phase. J'ai lu plusieurs critiques qui encensent cette série... et d'un point de vue extérieur, je peux les comprendre. Mais quand je suis en train de la regarder, c'est ... ennuyeux. En fait, l'immaturité des jeunes adultes présentées ne résonnent pas en moi. Il y a aussi cette dénonciation de la violence faite... Lire l'avis à propos de I May Destroy You

7 2
Avatar kassleb
5
kassleb ·