Avis sur

Il était une fois... L'Homme par Eric31

Avatar Eric31
Critique publiée par le

Il était une fois… l'Homme est une excellent série (très éducative) française d'animation en 26 épisodes de 26 minutes créée par Albert Barillé qui retrace l'histoire de l'humanité avec une certaine vulgarisation scientifique et historique très réussi et agréable a suivre a travers plusieurs personnages comme Maestro alias Le Sage, le personnage le plus âgé de la cellule familiale.... Doublé par le génial et irremplaçable Roger Carel... qui est aussi le narrateur de la série... et la voix de Pierre alias le père de famille, protecteur et très conservateur des traditions.... Pierrette (Doublé par Annie Balestra) alias la Mère de famille, gardienne du cadre familial (elle est attentive, intelligente et mesurée)... Ils ont deux enfants Pierrot qui est téméraire, brave et intègre et Petite Pierrette qui est naïve, caractérielle ou intrépide... le Gros (doublé par Yves Barsacq) alias l'ami de la famille... un grand gaillard roux à la force colossale, prêt à protéger ses amis...qui a un fils Petit Gros qui veut être aussi fort que son père... le Teigneux (Doublé par Claude Bertrand... Voix Française de Roger Moore...) qui est l'archétype du méchant brutal et idiot... et le Nabot (Doublé par Patrick Préjean) qui est méchant, fourbe et craintif.
Excellent série d'animation éducative qui a donné naissance a d'autres séries du même genre et avec les mêmes personnages récurrents... toujours créés par le même auteur... A noter qu'on pourrait être reproché à la série une vision manichéenne de l'Histoire, avec des personnages récurrents incarnant le bien opposé au mal... Mais en réalité, et au contraire, lorsque des guerres sont évoquées, Pierre et le Gros n'ont pas pour ennemis le Teigneux et le Nabot mais d'autres Pierre et le Gros du camp antagoniste (Voir les épisodes sur la Première Guerre mondiale ou celui sur l'Islam.).

Et par ailleurs, la série prend le parti de parler à au moins trois reprises d' « An 0 », une première fois dans la chronologie chrétienne, une seconde par rapport à l'Islam, une troisième fois dans le dernier épisode pour évoquer l'accroissement démographique. Or il existe une polémique sur le concept d'année zéro, les historiens n'utilisant pas l'année 0 (voir l'article dédié). D'autres polémiques sont possibles sur le traitement de certaines périodes : dans l'épisode Le siècle de Périclès, il est dit par exemple qu'avec le déclin de la Grèce classique, la civilisation s'arrête pour 2000 ans, jusqu'à la Renaissance. Le Moyen Âge est donc réduit au rang de période obscure. Il est à noter que ce point de vue, considéré comme un peu caricatural aujourd'hui, a cependant été longtemps partagé par beaucoup d'historiens. Le Moyen Âge est revalorisé depuis quelques années, mais la série datant des années 1970, elle ne reflète évidemment pas cette évolution récente. Certaines périodes ou civilisations enfin peuvent sembler négligées (Civilisations chinoise, de l'Indus et précolombienne, etc.) au profit de l'histoire récente de l'Europe. Mais il est vrai que la série est une production européenne, ce qui peut expliquer ce travers.
Quant a la vulgarisation des faits historiques... Elle implique également des simplifications parfois importantes. Plusieurs grandes découvertes de l'Humanité sont attribuées au hasard (même s'il est vrai que la sérendipité, fait de réaliser des découvertes sur des sujets qui n'étaient pas l'objet de la recherche, est effectivement un facteur important de la Science). De plus, la volonté de simplification est le reflet du souci d'adaptation à un public d'enfants - certaines références, notamment à L'Origine des espèces de Charles Darwin, paraissent d'ailleurs encore assez difficilement accessibles pour les plus jeunes, malgré ce souci de simplicité. Cependant, la série parvient parfois à remettre certains épisodes dans leur véritable cadre historique (par exemple, découverte du fait que la Terre est ronde, correctement attribué à Ératosthène) alors que la croyance courante les place le plus souvent à une autre époque (Galilée et Copernic, dans le même exemple). La série a également vulgarisé très tôt certaines théories, notamment celles concernant l'extinction du Crétacé et l'extinction des hommes de Néandertal durant la Préhistoire...
A noter que le générique est une adaptation de la Toccata et Fugue en ré mineur de Johann Sebastian Bach par le compositeur japonais Yasuo Sugiyama... le compositeur des musiques des séries.
Enfin bref, cette série d'animation est un petit chef d'oeuvre du genre qui a été reprise par plusieurs pays Européens... A voir aussi
Il était une fois... l'Espace, 1982
Il était une fois... la Vie, 1987
Il était une fois... les Amériques, 1991
Il était une fois... les Découvreurs, 1994
Il était une fois... les Explorateurs, 1996
Il était une fois... notre Terre, 2008... Toujours créé par Albert Barillé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1452 fois
6 apprécient

Eric31 a ajouté ce dessin animé à 2 listes Il était une fois... L'Homme

Autres actions de Eric31 Il était une fois... L'Homme