Eurobeat GO!

Avis sur Initial D Battle Stage

Avatar Lighthalzen
Critique publiée par le (modifiée le )

Initial D, l'anime de référence sur le sport automobile et, plus précisément, sur cette pratique chère au cœur des japonais : le DRIFT !

Alors, pour commencer, je me dois de signaler que j'aime pas particulièrement les voitures, le sport automobile, le drift ou encore le tuning. Ça m'embête de toujours voir des gens qui s'imaginent que dans un anime, c'est pareil que dans la réalité, et qui du coup en déduisent que ça ne leur plaira pas (je vois ça trop souvent lorsque je recommande des animés de sport). Non non, bien loin de la réalité, dans un anime, si c'est bien fait, je sais pas trop comment mais ça te PASSIONNE. C'est la magie de l'animation japonaise, arriver à te donner de l'intérêt pour un truc dont tu te contrefous à la base, et ça c'est génial.

Initial D, c'est tout d'abord l'ambiance de ouf, des courses effrénées dynamisées à l'EUROBEAT, un genre de musique techno japonaise super cool et qui met le feu à la route ! Ça peut paraître peu, mais pour moi c'est le principal atout de cet anime, si j'avais une voiture, j'hésiterais pas à sortir la nuit et à mettre l'OST à fond afin de me prendre pour un coureur de chez les SpeedStars d'Akina. D'ailleurs, je trouve pas mal de similitudes entre Initial D et un de mes films favoris, Drive. Bon en fait j'avoue, ça n'a presque rien à voir. Mais l'ambiance de nuit sur fond de musique électronique, l'intérêt pour les voitures, et même le personnage principal au premier abord gentil et peu expressif mais qui cache en fait un vrai psychopathe de la route (et un vrai psychopathe tout court dans Drive)...

Parce que oui le personnage principal de Initial D est un grand malade, tout d'abord c'est un génie du pilotage automobile (mais ça c'est surtout grâce à son père qui l'a entraîné dès le plus jeune âge à l'aide d'un VERRE D'EAU), mais il lui manque aussi un putain d'instinct de survie, ce qui lui permet de faire des dérapages grand spectacle mais aussi grande envie de mourir tellement une micro-erreur lui coûterait la vie. Et donc l'histoire de Initial D c'est principalement "Takumi (le héros) atomise ses adversaires dans tous les cols de Gunma", c'est simple mais suffisant et tellement bon. On regrettera néanmoins un semblant de romance et de drame qui ont tenté de se mettre en place mais qui ne sont pas des plus convaincants, même si pas gênants pour autant, tout cela est sûrement plus développé dans le manga (qui est un seinen), à voir.

Là où ça pêche principalement, c'est au niveau des graphismes. Mais on s'y fait. Et puis les courses en 3D sont pas trop mal rendues, et ça s'améliore même sur les saisons suivantes, pareil pour le chara-design (bon il devient un peu bizarre en fait, limite je préférais celui du début).

Voilà voilà, à savoir que Initial D en anime n'est toujours pas fini, une quatrième saison (Fifth Stage) est sortie récemment, et à l'avenir sont prévus une trilogie de films afin de conclure la série, le manga s'étant terminé il y a peu également. Je vous souhaite un bon visionnage et de bons transferts de masse.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3118 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Lighthalzen a ajouté cet anime à 3 listes Initial D Battle Stage

Autres actions de Lighthalzen Initial D Battle Stage