Incohérence et désespérance

Avis sur Jack Ryan

Avatar Severine Godet
Critique publiée par le

Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu une série aussi incohérente et désespérante à la fois.

Oser utiliser la "marque" Tom Clancy pour cette bouse c'est vraiment prendre les spectateurs pour des jambons.

Ce qui est vraiment énervant c'est qu'ils ont réussi à financer des acteurs plutôt bons, des décors en extérieur qui coûtent un bras, des acteurs americains, français (on a reconnu quelques accents québécois mais franchement ils ont évité le pire) et arabes qui font bien le job, et qu'ils gachent tout en soupoudrant l'intégralité du scénario de choix totalement débiles qui te font te lever pour insulter ta télé. Incroyable exploit collectif réussi par l'équipe de tâcherons qui a pondu le scénario de cette série, et par l'équipe de production qui a validé tous les choix, et par l'équipe de montage qui ne s'est posé aucune question.

(attention spoilers)

Deux mecs sont crédités au scénarios et c'est peut être ce qui m'exaspère le plus car un des deux aurait dû dire à l'autre à chaque épisode "ah mais non cousin, ça c'est pas crédible dans l'histoire (spoilers) que Jack Ryan il soit sur le terrain avec une équipe française et que deux putains de bagnoles fassent une filature en région Auvergne-Rhone Alpes." Le plus dingue c'est qu'ils ont bien fait attention au vrai nom de la région, une attention aux détails qu'ils auraient mieux fait de foutre dans le scénario ! En tout cas la Région Auvergne Rhône Alpes s'en sort bien dans l'histoire parce que Paris, Belleville et le "neuf trois" qualifié de "muslim area" dans la VO, prennent cher, très cher.

Bref, ça va pas nous ramener des touristes américains tout ça, dommage parce que dans le dernier Mission Impossible Tom Cruise avait fait un bon job pour l'office de Tourisme.

Incohérence #522 : Quand les Seal libèrent les otages dans le Compound vide (ce qu'ils auraient dû voir avec leur putain de vidéo surveillance par satellite !) pourquoi, oui POURQUOI tuer d'une balle le seul terroriste resté derrière avec les otages ? Le putain de protocole c'est de capturer pour obtenir de l'intelligence ! Parce que collecter les téléphones portables du compound en tuant un mec qui connaissait les noms de tous les mecs présents c'est juste à la fois passible de cours martiale et débile !!

Chaque avancée du scénario n'est en fait portée que par des incohérences crasses ou même de vulgaire erreurs sur le protocole voire le bon sens tout court. Exemple, incohérence #42: pourquoi laisser la cartouche radioactive en vrac dans le container, et donc jouer les petits poucets en laissant des miettes qui mènent au plan d'attentat par "bombe sale" ?

Incohérence #783 : le pilote de drone, dont l'histoire ne sert finalement à rien du tout, qui va voir le père du mec qu'il a snipé au missile. Le mec a pas eu le temps sur le trajet jusqu'en Syrie de faire un petit "Google translate" pour apprendre à dire ou écrire en arabe sur un papier "pardon d'avoir tué votre fils" ?! Non, ce con préfère faire du mime ! Du mime !

Autre grosse incoherence, #812, mais il y en a tellement qu'on ne sait que choisir : dans la vraie vie le protocole de libération d'otages passe par un debrief avec l'armée, donc les otages contaminés auraient raconté qu'on leur avait donné des médocs, cela n'aurait donc pas été découvert des jours plus tard en fouillant dans les cartons ramenés par les Seals. De même, la famille de la femme du terroriste n'aurait pas eu de moyens de communication avec lui (la putain de Wii branchée sur le wifi ! Mais c'est juste pas possible ! Les bras m'en tomberaient s'ils n'étaient pas tombés déjà chaque épisode !)

Enfin, grosses incohérences dans le comportement de Jack Ryan, dont on tente de nous expliquer la psychologie dans l'épisode final avec l'histoire de l'enfant kamikaze à la grenade. Mais putain de grosse nouilles de scénaristes, pourquoi vous nous l'avez pas mis dans l'épisode 1 ou 2 cette histoire, pour qu'on comprenne qu'il était un peu fondu du bulbe le Jack ? On aurait alors compris pourquoi il était un peu con-con, au point de presque faire foirer la récupération de la femme du terroriste sur la plage en Turquie en refusant de serrer la main du proxénète Syrien qui les aide. Tu serres la main du monsieur Jack et tu fermes ta gueule !

Pour conclure, saluons toutefois un personnage cohérent du début à la fin, et qui aurait mérité d'avoir son nom en titre de la série : James Greer, le black patron de Jack. Déjà parce qu'il supporte Jack, et ça c'est un putain d'exploit quand on voit la traînée de bavures que le mec laisse derrière lui à chaque opération, mais surtout parce que lui il respecte les putains de protocoles et il arrive à se faire muter là où y aura de l'action pour la saison 2, Moscou baby !

Aller je vais me remater "A la poursuite d'Octobre rouge" (autre adaptation de Tom Clancy qui avait vraiment de la gueule) pour effacer cette bouzasse de Jack Ryan de ma mémoire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3426 fois
15 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de Severine Godet Jack Ryan