The Italian Dream

Avis sur JoJo's Bizarre Adventure : Golden Wind

Avatar Supmad
Critique publiée par le

Cette cinquième saison, qui adapte la cinquième partie du manga, de Jojo's Bizarre Adventure est comme la précédente : quasi-parfaite. David Productions a trouvé le format parfait pour créer animé passionnant, étonnant et jamais redondant, autant dans le fond que dans la forme.
Jojo's Golden Wind raconte l'aventure italienne de Giorno Giovanna, jeune pickpocket des rues de Neapolis (et fils d'un personnage qu'on connait bien...), qui va rencontrer une bande de mafieux mené par Bruno Buccelati. Le jeune Giorno va convaincre le Capo de tuer le parrain de la mafia afin d'en finir avec le trafic de drogue qui ronge l'Italie. Et ce sera le début d'une mission qui va changer la vie, ou la terminer pour certains, de ses protagonistes... A l'opposé de la partie 4, qui prenait le temps pour poser le contexte de la ville de Morioh (qui est le centre de l'histoire, au final), Golden Wind est une course contre la montre : le rythme est très soutenu mais ne semble jamais oublier des choses en chemin. Les combats sont imprégnés de cette vitesse : la bande de Giorno est toujours hors d'haleine, a devoir s'en tirer par des sacrifices physiques souvent sanguinolents. Dans le ton, la partie est plus sérieuse, avec le côté mafia qui accentue encore cette intensité. Certains personnages sont sous-développés (Abbacchio, aucune attache), mais Giorno, Mista et Buccellati se démarque par courage, humour et malice. Et après, comme dans chaque partie, il y a toujours les qualités de Jojo : les combats intelligents, les ennemis plus tordus les uns que les autres, les anecdotes qui permettent de vraiment installer cette Italie surnaturelle et rêveuse. Finissez le tout avec un combat final absolument exceptionnel qui surclasse le reste de l'animé, et vous obtenez une oeuvre de haute qualité. Petit plus : le final, assez particulier et émouvant avec une histoire parallèle qui déconcerte au début, mais au final, est pleine d'une symbolique touchante sur cette bande de mafieux ...
Comme dans chaque saison, David Productions a apporté une direction artistique particulière a ce Golden Wind. Les effets visuels sont incroyables avec notamment les bruits des stands, vraiment mémorables. L'action est toujours intense, même dans les moments de silence. Des couleurs folles qui donnent des moments complètement dingues à regarder (la Zucchero Dance, par exemple). Et après, on retrouve la réalisation qui a fait la légende de l'animé Jojo depuis quelques années.
Golden Wind est simplement un excellent animé qui se regarde avec plaisir et qui accroche. Et on se retrouve a vouloir voir vite Stone Ocean, la partie 6, débarquer en animé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1397 fois
6 apprécient

Autres actions de Supmad JoJo's Bizarre Adventure : Golden Wind