Cinq barjos, deux Jojos, un Dio, et pleins de vilains pas beaux.

Avis sur JoJo's Bizarre Adventure: Stardust Crusaders :...

Avatar Gaël_Pow
Critique publiée par le

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Introduction
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

De nombreuses semaines après l’avoir terminé, me voilà enfin prêt à traiter ce merveilleux anime de 2015-2016, j’ai nommé la troisième génération des Jojo’s avec Jotaro !

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Scénario ~ ★★★★✩
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Synopsis : Quelques années après les aventures de Joseph Joestar, ce-dernier se voit amené à rencontrer son petit-fils, Jotaro Kujo, qui a développé un pouvoir particulièrement puissant nommé Stand. Accompagnés d’Avdol, Polnareff et Kakyoin, détenteurs de Stand eux aussi, ils devront tous les 5 entreprendre un voyage aux confins du monde pour affronter une terrible menace hélas bien connue, le maléfique Dio.

Contrairement aux saisons présentes qui étaient pour moi des chefs d’œuvre scénaristiques, j’ai l’impression d’avoir beaucoup plus de choses à dire concernant cette saison, tant dans le positif, que dans l’un peu moins bien. Commençons donc avec le négatif qui n’est pas si négligeable finalement puisqu’il a réussi à passer les filtres de mon favoritisme inavouable jusqu'à me faire le remarquer. Contrairement aux saisons passées, la quantité de personnages est drastiquement différente et contraint le scénario à des allers-retours intempestifs selon les épisodes sur les différents personnages. Le découpage de cette saison ne se fait plus au fil d’un réel fil scénaristique, mais par des étapes de voyages ou plus généralement de combats, même si on note un effort de fond pour que ça ne paraisse pas trop. Hélas, l’anime fait un peu catalogue, avec son combat par tranche d’un à trois épisodes, et son/ses héros-phare qui va/vont gérer l’antagoniste sur cette dite tranche. On se retrouve donc avec une première partie, un plein milieu et une fin plus scénarisés mais avec quelques (rares tout de même) moments de vides entre ces phases. Mais c’est un Jojo, et que ce soit des moments critiques, ou des combats plus déjantés et burlesques, la touche est là. Ça n’arrête jamais, on en a encore et encore, ça se bastonne, à coup de stratégies, stratagèmes, coups de chance… ou non. La recette est la même, et pourtant… on en redemande. Malgré les précédentes remarques sur l’allègement du scénario en général contrairement aux deux saisons antérieures, la scénarisation de chaque épisode est aux petits oignons et certains épisodes sont absolument jouissifs, et je pèse mes mots. Après ça ne reste certes que mon impression. Je regrette toutefois la présence de quelques épisodes qui font officieusement offices (office office je sais !) de hors-série, et n’ayant pas lu les mangas, je ne peux en juger, mais ce sont des épisodes très désagréables non pas dans la réalisation, mais dans leur simple présence, qui nous était jusqu’alors dispensée. Il convient cependant de remarquer que cette série est bien plus ‘’légère’’ et déjantée que les précédentes et cela sera justifié dans la catégorie juste en dessous !

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Personnages ~ ★★★★★
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Très fan de la sacralisation d’un personnage unique comme on en a eu l’habitude avec Jonathan et Joseph, la quantité de personnages principaux augmente, et pas qu’un peu. On se retrouve avec un nouveau Jojo, aka Jotaro, et quatre comparses tous très caricaturaux, mais dans le bon sens du terme. Sans les décrire de manière approfondie, tous les personnages sont traités de manière équitable ou presque et bien que Jotaro fasse office de personnage central, il n’y a guère de différence entre eux en termes de partage d’affiche. La conséquence ? On s’attache au groupe entier, aux relations interindividuelles, à leur personnalité atypique au sein du groupe, et c’est une faiblesse qui devient une force. Combien d’animes gèrent atrocement leurs personnages et en sacrifient certains aux dépens d’autres ? Beaucoup trop, et je trouve que Stardust Crusaders s’en sort bien plus qu’honorablement. D’un point de vue plus personnel, j’ai beaucoup aimé les personnages, même si on peut avoir du mal à s’attacher à Avdol et Jotaro au premier abord qui sont souvent bien plus sérieux et réfléchis que les autres mais qui s’en sortiront très aisément pour nous arracher quelques rires sans le moindre problème.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Graphismes ~ ★★★★★
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
C’est du Jojo’s Bizarre Adventure, ni plus ni moins. Tout dépend des goûts et des couleurs, et si on passe outre la particularité du style et des dessins, on ne peut qu’en redemander. C'est beau, dans un style très personnel, mais ô combien réussi.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Musique ~ ★★★★★
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Je suis retourné écouter l’OST et il n'y a pas à douter un seul instant de sa qualité: de la pure EPICNESS. Concernant les OP, j’ai préféré ceux des saisons 1, 2 et 4 (je m’avance un peu). Simple question de goût ici aussi, j’en conviens mais c'est de qualité.

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Intérêt ~ ★★★★★★ !
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Vous voulez de la baston ? Il y en a à ne plus savoir quoi en faire. De la déconne ? Ne vous en faites pas, les pitres les plus musclés de la terre sont à votre service. Où peut-être quelque chose de plus stimulant cérébralement parlant ? Pas d’inquiétudes, aucune bataille ne se résout réellement à celui qui a LA PLUS GROSSE PAIRE de biceps mais à celui qui observe et réfléchit le mieux. Mais alors ?! Cet anime serait-il parfait ? Ce n’est pas nécessaire. Étrangement, l’anime casse la perception dichotomique de ses différentes qualités et défauts. En effet, tandis que l’anime va peut-être sembler long du fait d’un très grand nombre d’épisodes, il est difficile de le lâcher, et encore plus de se dire qu’on approche de la fin. Le traitement des personnages est parfois unifocal et prononcé, parfois tout le groupe est traité. La qualité de certains épisodes frôle l’indécence tandis que d’autres peinent à maintenir attentifs et d’autres exemples pourraient encore être trouvés. L’anime fait un magnifique majeur aux conventions et à l’usage, ce qui le rend aussi original que particulier à découvrir. Je peux cependant et en toute confiance assurer que Stardust Crusaders est doté d’un travail d’excellente qualité à tous les niveaux.

Attendez-vous à rire, à réfléchir, à vous investir dans une belle aventure qui demande un poil d’investissement pour que son univers si particulier vous devienne accessible.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1396 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Gaël_Pow JoJo's Bizarre Adventure: Stardust Crusaders : Battle In Egypt