Série ? Pas série ?

Avis sur Joueur du grenier

Avatar Le Dank
Critique publiée par le

Je commence à écrire cette critique et je sens déjà une boule grandir dans mon ventre à l'idée de rejoindre un débat qui fait rage au sein de ce site : Joueur du Grenier, tout comme d'autres Youtubers, créé t-il à proprement parler une "série" ?

Pas nécessairement, me direz-vous. Une websérie, certes, sans aucune linéarité (bien que certains épisodes soient liés à d'autres), mais un réel contenu exclusif, et j'en suis convaincu. Non, plutôt un concept, en fait. Vous voyez ? Je m'y perds déjà.

Mais peu importe, ce n'est pas l'objet principal de cette critique.

Voilà des années que je suis assidument les vidéos de Frédéric Molas et Sébastien Rassiat. Et j'affirme sans rougir que je n'attends jamais plus de quelques minutes pour regarder tout nouveau contenu sur leur chaîne Youtube. L'histoire de ces deux mecs est très intéressante : rencontre lors d'une formation pour devenir monteurs, ils s'apprêtaient tous deux à arrêter de chercher du boulot dans ce domaine et tentent alors leur dernier atout : créer des vidéos de tests de jeux-vidéos rétros / difficiles / "pourris". Et eux-même le disent : si ça ne marche pas, on abandonne tout.

Ils ont bien fait de ne rien lâcher !

Ce qui est très fort, avec ces deux-là, c'est l'univers qu'ils se sont construit. Joueur du Grenier n'est peut-être qu'un concept qui ne serait rien sans les oeuvres des autres, mais leur manière d'aborder les choses rend le tout plus que sympathique à regarder. De manière globale, l'humour est omniprésent. C'est d'ailleurs le point d'orgue d'absolument toutes leurs vidéos : nous faire marrer, que ce soit avec les pétages de câble de JDG, le comic-relief de Seb (NB : il est de plus, de tous, celui qui joue le mieux), les caméos des autres Youtubers, ils aiment joueur avec l'inconscient collectif geek, et le résultat est plus qu'honorable même si parfois, on touche un peu la surface de la facilité ("*b**e, c*l, p**l, cou*lles"*, les mecs, comprenez-le une bonne fois pour toutes, c'est pas marrant). Mais l'essentiel, c'est que ça marche et qu'on se marre, comme dirait l'autre.

Au fil des ans, les compères ne cessent de s'améliorer, de grandir et de prendre en maturité dans tout ce qu'ils produisent : autant dans la qualité que dans la manière d'aborder leurs sujets. Ils ne prennent pas les choses à la légère, et il suffit de regarder leurs vidéos "coulisses" pour apprécier l'investissement qu'ils mettent à nous offrir du contenu inédit et surprenant (non mais sérieux les mecs, acheter un gouvernail de bateau à 100 boules pour 2 secondes de vidéo... Vous allez loin !).

Maintenant, parce que rien n'est jamais parfait, je trouve que JDG peut parfois s'empâter dans la facilité lorsqu'il exprime ses avis. "Ça, c'est d'la merde" est peut-être un gimmick de son personnage, mais il m'en faudrait plus pour ne pas penser qu'il s'agisse bel et bien là d'une façon de rallier le plus du monde à son avis. "Batman & Robin, c'est d'la merde, Star Wars Épisode 1, c'est d'la merde"... Non. C'est trop facile. Donc la question se pose : stratégie ou étroitesse d'esprit ?

Finalement, qu'on aime ou qu'on aime pas JDG, ce qu'ils ont créé est énorme et se renouvelle sans cesse. 10 ans qu'ils sont sur la toile et je suis très curieux de voir ce que donnera la suite, lorsque le concept commencera à s'essouffler.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 135 fois
1 apprécie

Autres actions de Le Dank Joueur du grenier