Nekketsu Risen

Avis sur Jujutsu Kaisen

Avatar Equinoxentrique
Critique publiée par le

Sortir un anime shonen nekketsu de qualité, ces dernières années, peut s’avérer être un défi difficilement surmontable : les histoires de ce type semblant avoir été toutes explorées, proposer quelque chose d’authentiquement nouveau, tout en conservant les codes du genre, paraît utopique, le risque de sombrer dans la banalité étant bien réel.

Il y a ceux qui réussissent à s’approprier les codes et à les sublimer (My hero Academia), tandis que d’autres s’embourbent dans un récit lourdingue et sans saveur (Kimetsu no Yaiba). Force est de constater que Jujutsu Kaisen va appartenir à la première catégorie.

Effectivement, Jujutsu Kaisen a un pitch tout ce qu’il y a de plus banal : un héros orphelin qui se découvre un pouvoir et qui intègre une école pour progresser en vue de combattre des méchants monstres tueurs. L’anime s’inspire des grands noms qui l’ont précédé, une ressemblance certaine avec Naruto et Bleach se remarque, parfois proche du mimétisme.

Mais réduire Jujutsu Kaisen à une simple imitation serait bien malhonnête, tant l’anime sait se démarquer à travers l’histoire riche et complète qu’il propose.

Si l’anime rencontre un tel succès, c’est avant tout grâce à la prouesse visuelle qu’il constitue : l’animation dynamique et fluide, s’appuyant sur des dessins tout simplement sublimes, combinée à un montage diablement efficace, fait que chaque affrontement se retrouve être un véritable régal pour la rétine (Mention spéciale au fameux combat dans la forêt lors de l’examen).

Viens s’ajouter à cela l’inventivité du système de combat, la force occulte offrant une multiplicité de tactiques différentes et regorgeant de bonnes idées (l’extension du territoire, les liens avec l’âme), pour offrir des face-à-face gargantuesques, idéals pour étoffer la puissance épique de l’œuvre.

Chaque personnage aura donc ses propres compétences et sa propre histoire, qu’on découvrira progressivement lors de flash-backs gérés avec subtilité, afin de donner de l’épaisseur à la psychologie et aux relations. Relations particulièrement bien construites grâce à l’écriture intelligente des dialogues, qui rend les personnages attachants et permet de faire émerger des amitiés crédibles et réalistes.

Le décalage entre le manque de sérieux de certains moments humoristiques, et la noirceur, parfois cruelle, de l’univers, va se révéler purement jouissif. Un tel contraste, digne du légendaire HunterxHunter, est mis en scène avec réussite sans jamais tomber dans la maladresse.

Car oui, le monde de Jujutsu Kaisen est sombre. Un coup d’œil sur la ville suffit pour constater le marasme ambiant qui alimente les fléaux, accentué par l’aspect grisâtre des dessins, la détresse psychologique ne laisse aux habitants que la violence physique et verbale comme moyen pour s'exprimer. Malgré son insouciance, Yuji et les dernières volontés de son grand-père vont se heurter à cette froide réalité : il ne pourra pas sauver tout le monde, la destinée tragique d’un des personnages l’atteste.

La noirceur sera cristallisée à travers les grands méchants de l'histoire, bien présents comme dans tout bon nekketsu. Quel badassitude chez ces antagonistes, on ressent toute leur force et le danger qu’ils représentent.

Un seul exorciste semble à leur hauteur : Satoru Gojo, le personnage emblématique et ultra charismatique de la série. Drôle tout en sachant être sérieux, mystérieux, doublé à la perfection, il est le symbole de la réussite de l’œuvre.

Finalement, Jujutsu Kaisen représente une compilation de tout ce qui a pu être fait de mieux dans les nekketsu qui l’ont précédé, proposant des merveilles de combats et des personnages torturés dans un univers obscur et mature. Même si son histoire n’est pas flamboyante d’originalité, il pourrait s’affirmer comme un pilier du shonen s’il conserve une telle qualité sur la durée.

8,5/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 495 fois
5 apprécient

Equinoxentrique a ajouté cet anime à 8 listes Jujutsu Kaisen

Autres actions de Equinoxentrique Jujutsu Kaisen