Key The Metal Gogol

Avis sur Key The Metal Idol

Avatar Saint-Just
Critique publiée par le

Une série d'OAV "à ambiance" avec un ton assez cru et d'une violence symbolique toute à propos. Un contraste malin quand on sait qu'une bonne partie des personnages principaux sont à peine majeurs mais ne vous y trompez pas. Avec son absence total d'humour Key The Metal Idol sait s'adresser aux adultes que vous êtes malgré un pitch de départ aux allures de conte de fée pour minette.

Son coup d'éclat ( à double tranchant) aura été de proposer une intrigue faussement complexifiée dont le dénouement et l’intérêt ne se révéleront qu'a la toute fin de la série pour culminer à l'épisode 14 (mon préféré) grâce à un récit audacieux et aux tournures baroques mais qui à mon sens en décevra plus d'un (ironiquement pour la même raison). Dommage qu'il faille se coltiner quelques épisodes assez plats avant d'y arriver. Mais l'impact du grand final aurait-il été le même sans l'accalmie préalable ?

Un curieux objet que cette série (aussi bien dan son développement très artisanal que dans son récit) qui lancera malgré tout de bonnes idées :

On pense évidemment à l’archétype de Key qui sera convoqué mainte et mainte fois par la suite - jusque dans la sonorité du nom - à commencer par Rey d'Evangelion mais aussi à Lain de l'animé du même nom et tous les herzatz qui viendront en suite. Avec quelques bonnes trouvailles de mise en scène comme

la racaille qui après avoir reçus un coup puissant est voilement projetée jusqu'a s’encastrer dans l'interstice d'une étroite ruelle bien trop exiguë pour qu'une personne puisse normalement y passer.
Tout le mystère autour de la photo...

Ce fameux épisode 14 etc.

Une curiosité certes pas indispensable pour le profane mais il est claire que les initiés au genre apprécieront.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 284 fois
1 apprécie

Saint-Just a ajouté cet anime à 1 liste Key The Metal Idol

Autres actions de Saint-Just Key The Metal Idol