A pas de géant...

Avis sur L'Attaque des Titans

Avatar JulieFtis
Critique publiée par le (modifiée le )

(Attention je tente le concept de critique sans gros spoilers !)
Après visionnage de la saison 1 et de ses deux arcs complets, je comprends tout le foin fait autour de cette série.
Alors on avait imaginé les zombies, les épidémies, les tsunamis... Mais C-C-COMBO BREAKER, voilà les Titans !

"Shingeki no Kyojin" en VO est une dystopie se déroulant, semble-t-il, dans un futur très lointain (de l'ordre de 2000 ans, aux vus du titre du 1er épisode, mais qui sait ! C'est ptet le passé comme dans B... oups j'ai failli spoiler une grosse série là) où, pour des raisons inconnues qui sont peut-être l'un des cataclysmes cités ci-dessus, l'Humanité a régressé vers le Moyen-Age. Quasiment exterminée par de mystérieux géants, elle vit retranchée dans une immense citadelle de pierre. (Citadelle dont, personnellement, je ne m'explique pas la fulgurante construction compte tenu de la technologie utilisée et de la mobilité de l'ennemi, mais passons)
On suit Eren et sa soeur adoptive Mikasa, le jour où, après un siècle de paix, les Titans reviennent finir le travail.

Commençons par les influences :
L'attaque des titans, c'est un peu Evangelion en dark fantasy. Totalement, même. C'est une référence qui saute aux yeux à plusieurs reprises en découvrant les épisodes. Ce n'est pas seulement une question de gigantisme et de Jugement Dernier -bien que le pitch de départ soit incontestablement la big similitude- non, les références sont partout : la citadelle imprenable, les scientifiques fous, la fatalité, la coupe de cheveux du héros...
Et en même temps, elles sont explorées d'une manière tellement personnelle que l'auteur ne peut pas être taxé de suiveur. AoT n'est pas un copié-collé surfant sur une quelconque mode, elle a son identité, dans le fond comme dans la forme. Cela se ressent dans le design, dans la trame, ou encore dans l'OST qui est une pure merveille soit dit en passant.
La série s'appuie également sur des fondations religieuses et mythologiques évidentes (si vous n'avez pas pensé à Atlas portant le monde lors de l'épisode 13, jetez moi la première pierre ! *PIF* ...ouïlle !!!). Et c'est d'autant plus vrai dans un post-apo médiéval où la technologie, sans réel aplomb, permet à peine de se défendre. Ha, qu'il est bon d'exploiter les peurs des gens en brandissant un bouquin plein de métaphores et de symboles. ^^

Puis le ton :
Rarement vu-je une série qui réveille en moi cette peur si primaire. La peur viscérale. Pas celle qui stimule l'instinct de survie et l'envie de se battre, juste celle qui laisse impuissant avec sa propre nature de petit insecte vulnérable, tout juste bon à crier que l'on ne veut pas mourir, et durant presque toute la série, le mot d'ordre c'est courage fuyons ! Car AoT est d'une cruauté sans égal, méritant de vives restrictions au jeune public, pas seulement pour les amputations et les cris d'agonie à la chaîne mais aussi pour son réalisme dans la psychologie humaine.
Cette pesanteur est tellement présente que même les traits d'humour mettent mal à l'aise...
Comme toute contre-utopie, cette série dépeint le purgatoire de l'espèce humaine ; ici, abandonnez tout espoir ! Youplaboum.

Alors certes, Eren -comme tout bon héros de shonen- est doté d'une détermination sans failles, mais les 3/4 du temps cela ne lui sert pas à grand chose. Il est comme tous les autres de sa race : faible et impuissant.
...Bon après, c'est le héros, donc même s'il est moyen dans tout ce qu'il entreprend, il sera forcément sauvé par son mode berserk à lui. Mais les climax sont suffisamment bien faits pour nous faire douter plusieurs fois de son sort. Car personne n'est vraiment à l'abris.
D'ailleurs pour ce qui est des autres personnages tiens. Ben on se retrouve avec la palette habituelle du Shonen, mais avec un petit bonus d'imperfection bien agréable. Rares sont les scènes qui s'attardent longtemps sur l'un d'eux et c'est déplorable mais cela permet de semer le doute dans les esprits : toi aussi, joue à "Kiki ki va mourir, et vais-je me rappeler son nom ??"

Les titans :
Paraît que l'auteur s'est plongé dans un bouquin photo répertoriant les expressions humaines pour créer son bestiaire, et pour sure qu'il est expressif...
Ces créatures sont cauchemardesques, avec leurs visages figés dans un rictus glaçant, dévorant des gens pour le simple plaisir. Ils vous attrapent du bout des doigts juste histoire de savourer vos hurlements d'impuissance, puis ils vous croquent ou bien vous gobent pour être digéré vivant. Moi perso, j'en flippe ma race.
Du coup, le sens du sacrifice est une constante du Shonen, mais dans AoT elle prend un tout autre sens. S'engager dans la lutte, ce n'est pas juste accepter de donner sa vie pour les autres, mais aussi s'offrir à une mort lente et atroce... Et cela, même les plus braves n'y échappent pas. Ca donne un petit côté Starship Troopers, je trouve. Non ?
L'atmosphère de la série suscite donc une réelle empathie et un sentiment de détresse plus qu'adulte.

Enfin, je n'ai pas encore lu les mangas mais la version TV n'est pas exempt de défauts :
D'abord, y'a une évidente baisse de rythme à mi-saison, où les titans perdent en présence et deviennent bien moins effrayants : Les faire évoluer en ville donnait lieu à des pseudo-jumpscares bien foutus, tandis que les faire évoluer en terrain dégagé rappelle juste les docus de National Geographic... Le second arc est donc bien moins réussi en terme de tension dramatique, cela se ressent dès le changement de générique....
On restera aussi un peu sur notre faim pour ce qui est des cliffhangers, plombés par une surabondance de réflexion et de flashbacks. Et c'est dommage, parce que les revirements de l'histoire sont réellement stimulants et font bien avancer le schmilblik. La preuve en est le dynamisme des premiers épisodes.
Y'a aussi le fait que j'aurais apprécié que certains personnages soient un peu plus exploités... Peut-être dans la suite, qui sait ? Chut, les mangavores !
J'ajouterai logiquement qu'il est très frustrant de ne pas avoir l'once d'une saison 2 annoncée. Oui, on sait qu'elle viendra, surtout après un tel succès au démarrage, mais peut-être aurait-il mieux valu différer légèrement la série pour que la version papier ait un peu + le temps d'avancer !

En tout cas, j'attends la suite avec grande impatience !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 6531 fois
46 apprécient

JulieFtis a ajouté cet anime à 1 liste L'Attaque des Titans

  • Séries
    Cover Tout est bon, dans l'Japon.

    Tout est bon, dans l'Japon.

    Subjectivement, ce sont mes animés préférés et ils datent un peu... 15 ans quoi... C'est ma faute, j'en ai trop regardé à...

Autres actions de JulieFtis L'Attaque des Titans