Merci à l'auteur pour ce véritable chef-d'œuvre !

Avis sur L'Attaque des Titans 4 : Saison finale

Avatar Gour Arieh
Critique publiée par le

Les 2 parties de la saison 3 étaient saisissantes de part les thèmes qu'elle abordait et la façon dont cela impactait les personnages.

J'en suis pour le moment à l'épisode 9 de la saison 4 (comme tout le monde qui suit l'animé).

On y parle de ségrégation, de racisme, d'élitisme, d'enfants soldats, d'endoctrinement, de haine, de violence et de vengeance.
L'auteur nous montre une chose simple à comprendre, la haine appelle la haine.

Pour résumer l'effet que m'ont fait ces 9 premiers épisodes, je vous invite à écouter la chanson "One Shot" du groupe "Dub Inc" dont voici un extrait :

"Car lorsqu'un homme tue un homme
C'est l'humanité qu'il blesse !
Mais cette spirale jamais ne cesse
De cette loi fondamentale tu te défends
Quand on t'agresse
Mais le mal appelle le mal et les âmes
Restent vengeresses
Non non non mais quel gagnant dans une guerre
Chaque camp compte le corps
Et il ne reste que poussière
Non non non tant de gens qui vivent l'enfer
Un homme tue un homme
C'est comme si il tuait son frère"

SOURCE : https://genius.com/Dub-inc-one-shot-lyrics
Musique : https://www.youtube.com/watch?v=RIIjjr6CKmQ

L'auteur met en lumière la fausse nature complexe du monde.
"Fausse nature complexe du monde ?"
Oui, de nos jours, on veut nous faire croire que tout est compliqué. Les gens cherchent tous à se ranger dans une case, se retrouver dans un groupe partageant leurs croyances/convictions au mépris de celles et ceux qui sont autours et au mépris d'eux-mêmes.
Oui s'enfermer dans une case ne permet en aucun cas d'aller plus loin, mais bien de se trouver une fragile zone de confort.
Chacun pense que l'enclot dans lequel il/elle s'enferme sciemment fait de lui/elle une personne légitime à tout et n'importe quoi.
Ajoutez à cela les effets de manipulation de masse des médias, la volonté de diviser le peuple au sein d'une même nation et vous obtenez notre pays, et plus généralement la société occidentale. Société dans laquelle les êtres qui ont des différences de sexes, de couleurs, de religions, d'opinions politiques ou simplement de mode de pensées ne sont bons qu'à une chose : le mépris de celles et ceux qui n'adhèrent pas au même mode de vie qu'eux/elles.

C'est ce que dépeint jusqu'ici l'auteur en y ajoutant une notion de folie vengeresse. "Le spectacle" est visuellement grandiose,

les combats entre titans sont impressionnants

et la réalité décrite derrière est immonde et reflète bien le mode de vie occidental.

En effet, il est question dans cette saison de massacre à grande échelle afin de pouvoir perpétrer un mode de vie dans une société visiblement plus que divisée, inégalitaire, fasciste et fondée sur un racisme systémique ambiant.

Cela me fait nettement penser à la situation de la france, qui n'a aucun problème à piller les ressources de nombreux pays (africains pour beaucoup d'entre eux), qui n'a pas de problème à délaisser une partie de sa population issue d'anciennes colonies appelées aujourd'hui DOM-TOM comme le dit "Kalash" sur son morceau "Mwaka Moon" : "Allô la Terre, ici, y a pas d'eau".
"La Terre" fait ici référence au gouvernement français, qui n'a rien fait lorsque l'île a connue des pénuries insoutenables. Gouvernement qui ne fait rien non-plus pour réparer les toits des hôpitaux inondés lors de la saison des pluies.
Gouvernement qui organise le racisme systémique, tout en dénonçant le racisme, tout en refusant de sanctionner les policiers coupables de crimes racistes, tout laissant cyril hanouna inviter sur son plateau de télé thaïs d'escufon, la jeune leadeuse du mouvement d'extrême droite appelé jeunesse identitaire.

Au moment où je rédige cette critique j'ai l'impression d'écrire un scénario cauchemardesque proche de celui de la saison 4 de Shingeki No Kyojin.
Malheureusement, cela n'a rien d'une fiction, ce sont de simples faits.

Cette saison est excellente de part le regard qu'elle pose sur le monde de l'univers de l'animé, et grandiose de part les travers systémiques qu'elle met en avant dans le monde de l'animé tout comme dans le monde réel.
Je pense personnellement que l'auteur de ce manga doit être en souffrance à cause du simple fait d'être en vie sur cette planète appelée Terre. Il tente ici d'expliquer à quel point ce monde n'est qu'un vaste océan de violence infondée et comment cette dernière est perpétrée à l'aide d'outils divers et variés par une minorité cherchant à dominer la majorité au profit de ses seuls intérêts ou simplement par la crainte d'autrui tout en rendant la masse complice de leurs méfaits en instrumentalisant la peur.

Merci d'avoir pris le temps de lire cette critique.
Cet animé m'a particulièrement touché tant les sujets abordés sont profonds et douloureux. L'auteur fait preuve d'une sensibilité et d'une clairvoyance particulièrement rare. Il dépeint tout cela avec brio en rendant cohérent et crédible l'univers qu'il a créé.
Un véritable chef-d'œuvre.

Courage à toi si cela t'as atteins de la même façon que moi.

PS : le racisme et l'incitation à la haine ainsi que la discrimination sont des choses légalement punissable par la loi française. Cependant, lors de l'action anti-migrants de mouvement jeunesse identitaire, la gendarmerie s'est contentée de "discuter avec les manifestants afin de ne pas envenimer la situation".
Alors il a quel goût notre pays ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 459 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Gour Arieh L'Attaque des Titans 4 : Saison finale