La Série Avatar

Avis sur La Légende de Korra

Avatar Calme Ignition
Critique publiée par le

Quatre éléments primordiaux ont façonnés le monde. Le Feu, la Terre, l'Eau et l'Air.
Et de ces quatre éléments sont nés quatre nations, qui ont chacune développé leur Histoire à l'aune de ces forces de la nature:
La nation du feu, les nomades de l'air, les tribus de l'eau et le royaume de la terre.

Certains naissent avec un don, celui de maîtriser un élément. Mais seul l'Avatar, élu selon le grand cycle, peut user des quatre éléments et assurer l'équilibre du monde.
Véritable gardien de l'harmonie universelle, l'Avatar est aussi le pont entre le monde des esprits et le monde réel. C'est au cours de deux histoires que nous suivrons la vie des Avatars Aang et Korra, leurs quête spirituelle et leur lutte contre la vanité des hommes.

Le présent article se veut ainsi une analyse globale de ces deux fables d'aventure:
Avatar: le dernier maître de l'air, et la Légende de Korra.

Dans un monde fictif empreint de philosophie chinoise, japonaise, mongole, indienne ou encore tibétaine, se déroule le récit de l'Avatar. Une odyssée qui, contrairement aux apparences, se révèle bien plus complexe et mature qu'une simple série pour enfants.

Avatar, c'est avant tout un esthétisme et une fluidité d'animation remarquables; témoignant du travail de longue haleine des designers. Autant dans la première série (débutée en 2005) que dans la Légende de Korra (débutée en 2012), les joutes d'arts martiaux associées à la maîtrise des éléments sont aussi dynamiques que réussites. Et il en va de même pour les paysages, temples, cités, palais, montagnes et lieux visités.
Le monde d'Avatar est ainsi caractérisé par une richesse fabuleuse, pétri d'un background que l'on se surprend à adorer.
Sur ce point, si l'imagination des créateurs fut clairement puisée dans le folklore asiatique, les inspirations culturelles sont nombreuses et complexes: taïchi chuan, kung fu, doctrine bouddhiste, bushido, pensées de Mo tseu, de Confucius... L'ensemble de l'univers se veut régit par une harmonie, un cycle perpétuel, où l'accomplissement spirituel est aussi important, sinon plus, que le pouvoir dans le monde réel.
Au cours des différentes péripéties que nos héros vivront dans le monde des quatre éléments, les thématiques abordées auront presque toujours une double lecture; créant toute la saveur de la série. Illustration ci-dessous:

Avatar, ce n'est pas uniquement la quête initiatique d'un élu adolescent détenteur d'un grand pouvoir; c'est aussi une belle histoire d'amitié et d'entraide. Chacun et chacune des allié(e)s de l'Avatar aura ainsi un rôle à jouer dans l'évolution de ce dernier. Aucun n'est relégué à un rôle de second plan, pas même ses ennemis. En outre, pour revenir sur les thèmes de la série, il est autant question de dépassement de soi, d'amour et de justice, que de sagesse, du fardeau de l'héritage, et d'apparences trompeuses. A titre d'exemple, l'histoire passionnante de Zuko ou encore d'Amon.

Toutefois, il convient de dissocier les deux séries. Le dernier maître de l'air, s'il est empreint de certains enfantillages dans sa saison 1 (n'oublions pas que le premier public de la saga est enfant (je dis bien le premier)), s'avère pertinent et profond dans son scénario.
Si la Légende de Korra démarrait sur les chapeaux de roues, on sent un essoufflement de l'inspiration sur les dernières saisons. Les tournants scénaristiques en deviennent moins croustillants (hum hum merci les Mechas…) et les protagonistes plus stéréotypés. Korra n'est même plus le vrai "personnage principal" de la saison 4. Cela étant peut être dû à la perte d'audience sur la saison 3, et au budget moindre du studio.
Néanmoins, il convient d'accorder aux créateurs que, quelle que soit l'époque, ils ont toujours su concevoir des ennemis charismatiques (Ozaï, Zuko, Amon, Kuvira…).
Car inutile de le rappeler, mais "un héros n'existe qu'à l'aune d'un méchant réussi".

Et comment parler d'Avatar sans ses musiques? Musiques grisantes qui sont un enchantement pour les oreilles.
Personnages charismatiques et attachants, messages réfléchis, affrontements épiques, philosophie non-manichéenne, métaphores de systèmes politiques et monde incroyablement riche font d'Avatar une série animée d'excellence. Malgré une qualité inégale au cours des saisons, c'est un exemple à suivre en terme de scénario, de profondeur des personnages et de qualité d'animation.
"Vaatu cannot win. You are the Avatar"

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 477 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Calme Ignition La Légende de Korra