A pretty good show !

Avis sur Larry et son nombril

Avatar venusinfinitesimale
Critique publiée par le

"Il est très difficile de toujours faire ce qu'il faut en 24 heures. Les gens prennent très à coeur ces petites choses stupides », déclare un Larry David insatisfait dans le mockmentary Larry David: Curb Your Enthusiasm qui est un avant-goût de la série Curb Your Enthusiasm qui sera diffusée un an plus tard, le 15 octobre 2000. Un portrait des aventures quotidiennes (somme toute ordinaires mais qui menacent toujours de dégénérer en extraordinaires) du scénariste, producteur et acteur Larry David qui après avoir amassé une fortune avec la série Seinfeld, a eu l'idée de créer une série sur tout et rien à la fois.
Pour le comédien qui a abandonné ses études d'histoire et a préféré écrire des monologues de stand-up à New York alors qu'il dormait dans la rue, comprendre le comportement humain est plus complexe que de construire un accélérateur de particules.

"Ça ne vaut pas la peine de sortir de chez soi, pour quoi faire ?", s'interroge Larry David, résigné à la tâche ardue de vivre en société, condamné à s'excuser toute la journée.
Curb Your Enthusiasm c'est des incidents et quiproquos tous plus fous et originaux les uns que les autres. L'américain moyen peut être choqué que Larry David, un juif qui est au début de la série, marié à une femme ravissante, d'âge moyen, ait mal prononcé un nom ou ait quitté un restaurant sans dire bonjour. « Devrais-je dire « bonjour » et « au revoir » ? Pourquoi faire les deux ? », demande Larry. Dans leur monde, un café froid ou une table bancale peuvent provoquer un conflit titanesque.

Dans le premier épisode de Curb Your Enthusiasm, Larry avait 53 ans, depuis vingt et une années se sont écoulées et il a évolué avec son temps. Durant ces 21 ans, Larry David, et les comédiens qui l'accompagnent, ont vieilli sous nos yeux, faisant de nous des témoins du temps qui passe. Tout vieillit sauf l'humour qui définit Curb Your Enthusiasm.

La bande-annonce de la onzième saison promet son lot de tourments à Larry David : le film dans lequel Jon Hamm devait interpréter le rôle de Larry David est annulé car les producteurs ne veulent pas mettre en avant un personnage aussi dégoûtant et amoral.
La société semble lui reprocher tous ses péchés et basses pensées. Larry David enlève peu à peu son costume de héros. Dans plus de 100 épisodes, Larry David propose la même chose : le monde est toujours terrible et pitoyable, alors mieux vaut en faire des blagues.

Bien que le personnage trébuche encore et encore sur la même pierre, le jeu d'acteur de Larry est passé de cynique ou non affecté à un plus caricatural. Avant Larry était outré en regardant simplement le sol ou en se tenant la tête comme pour l'empêcher d'exploser ; Maintenant, l'irritation causée par la présence et sa cohabitation avec d'autres Terriens est telle qu'il crie si fort que nos tympans implosent.

En plus de me faire rire souvent aux éclats, il y a une autre raison pour laquelle j'aime regarder Curb Your Enthusiasm : Larry David me fait me sentir mieux grâce à son génie pour tourner en dérision les travers et défauts de la plupart des êtres humains.

Et si Larry était, malgré lui, le meilleur psychothérapeute qui soit ? C'est ma psy qui va être contente ...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 59 fois
3 apprécient

Autres actions de venusinfinitesimale Larry et son nombril