Avis sur

Lastman

Avatar arnonaud
Critique publiée par le

J'attendais beaucoup cette série animée et je n'ai pas été déçu. Mais j'étais plutôt confiant. J'aime beaucoup la BD d'origine et son mélange d'influences, j'avais également adoré les différents courts-métrages/clips que j'avais pu voir de Jérémie Périn, où il mélangeait déjà animation volontairement minimaliste et bizarrerie trash improbable. Et quand on ajoute à ça la présence du génial Gobi (auteur des géniaux Zblucops, Tequila et Goligo) sur une partie des chara-design et sur l'animation et la présence de Bill (auteur lui aussi de Zblucops mais aussi de Luchadores Five et Krrpk) sur les story-board et l'animation, ça renforce encore plus le côté dream team. Et on nous avait déjà teasé une bande-son très FM 80's, très synthwave, et là c'est également la régalade pour moi.

Donc voilà, j'étais finalement conquis d'avance, et tous les épisodes se sont avérés plus que convaincants.

Alors oui, si vous adorez les séries super bien animées où ça bouge tout le temps avec de gros plans séquences, vous risquez d'être un peu décontenancé par le style assez limité de Lastman qui se veux extrêmement sobre pour exploser par sursaut dans les temps forts de l'intrigue. Personnellement, je savais à quoi m'attendre avec Jérémie Périn et c'est aussi cet usage des limitations qui me plaît chez lui. Il les utilise pour évoquer des choses, créer une ambiance vraiment singulière, créer des contrastes, et c'est combiné avec des choix de plans toujours bien pensés, très esthétiques, et y a en plus un vrai sens du rythme. Du coup, on passe souvent outre les plans un peu plus pauvres côté anim', soit par la force de la mise en scène, soit par l'entrain suscité par le scénario ou la musique, et parfois il arrive même que le côté limité vienne carrément servir le propos de la série ou renforcer certaines séquences.
Bref, le minimalisme en animation n'est pas forcément un défaut. Et puis il faut dire que du coup quand les animateurs lâchent tout lors de quelques occasions exceptionnelles (notamment la fin de l'épisode 24), ça envoie.

Franchement c'est une série extrêmement accrocheuse et vraiment jouissive à suivre, qui a le gros avantage de souvent se renouveler. Même quand à certains moments ça part un peu en freak of the week, les scénaristes lâchent un épisode concept qui vient prendre le spectateur à contre-pied et qui ne fait qu'augmenter l'enthousiasme vis à vis de la série.

Les persos sont tous rapidement caractérisés et ont l'avantage d'être immédiatement très attachants. C'est extrêmement efficace de ce côté là et ça aide aussi à s'investir dans la série. Côté scénario, ça démarre de manière assez classique et on a pas mal de tropes déjà vus ailleurs, mais la série brasse assez large côté références ce qui permet de donner un cocktail assez original. On a une ambiance des films d'actions américains des 80's qui va se mélanger avec du fantastique assez glauque, des bastons avec une dynamique assez japonaise, de la gouaille de quartiers populaires français et on a même le droit à un commentaire sur la gestion médiatique d'un des attentats de 2015.

Ajoutons à ce brassage d'influences le fait que l'écriture est vraiment soignée dans sa structure. Il y a beaucoup de mystères, un vrais sens du suspense et du rythme, des retournements de situation et des révélations qui arrive à point nommés. Surtout que chaque épisode a quelque chose à dire, des infos sur l'univers, l'intrigue, les personnages à distiller et fait évoluer la situation. On a pas d'épisodes chiants ou il ne se passe rien. Et surtout il y a toujours des temps forts vraiment hyper efficaces et marquants dans chaque épisode pour que la série reste passionnante à suivre. C'est jamais mou du cul. Il faut dire également que l'on sent l'ambition des réalisateurs malgré le peu de moyen, et c'est ça aussi qui tire la série vers le haut.

Concernant les doublages, il font globalement biens le taff. Ils ont l'avantage d'avoir pas mal de répliques très drôles à dire, ou des punchlines efficaces. C'est pas de la grande littérature, certains reprocheront aux dialogues leur vulgarité, mais honnêtement c'est très amusant, et c'est aussi ce parlé franchouillard, auquel on peut s'identifier, qu'on aime retrouver dans les séries françaises (et qui était, de toute manière, déjà présent dans la BD). Et puis c'est aussi dans la continuité de cet hommage permanent de la série aux films de série B des années 80, qui sont aussi réputées pour leurs punchlines bien débiles.

Enfin, Lastman est sublimé par une bande-son absolument géniale. Les thèmes subliment toutes les séquences où on les entend et apportent une vraie plus-value à l'ensemble. Et on est pas dans des thèmes passe-partout ultra génériques qu'on a déjà entendus 1000 fois. Les influences électro/rock 80's apportent vraiment quelque chose et finissent de forger l'identité de la série.

Donc pour conclure, une série vraiment excellente et très agréable à regarder de bout en bout. C'est une vraie réussite malgré le manque de moyen parfois visible et c'est une oeuvre qui est plutôt originale dans le paysage de l'animation en général. Et notons que pour ceux qui auront lu les 9 premiers tomes de la BD avant de voir la série, celle-ci apporte pas mal d'infos, de confirmations, de révélations par rapport aux intrigues en cours et ne font que renforcer l'envie de lire le tome 10. La série ne fait que renforcer l'amour et l'attachement qu'on a pour l'univers imaginé par Vivès et Balak, et ça donne vraiment une belle oeuvre crossmédia où chaque support enrichit l'autre sans se répéter.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3638 fois
45 apprécient

arnonaud a ajouté ce dessin animé à 2 listes Lastman

  • Sondage Séries
    Cover Les meilleures séries de 2016

    Les meilleures séries de 2016

    Avec : Lastman, Erased, Marvel's Luke Cage, Occultic;Nine

  • Séries
    Cover Vu en 2016

    Vu en 2016

    Avec : JoJo's Bizarre Adventure : Phantom Blood, One-Punch Man, Prince of Stride Alternative, Grimgar, le Monde des Cendres et de Fantasie,

Autres actions de arnonaud Lastman