Le plus illustrissime, fantastiquissime, amusantissime et muppetissime show de tous les shows.

Avis sur Le Muppet Show

Avatar Samu-L
Critique publiée par le

Après avoir fini la très récente série Dark Crystal: Age of the Resistance (que je conseille encore un fois), me voilà à repenser aux films de marionnettes. Alors je me met à penser à quelques films très particuliers comme le Fil de la vie: film Danois de fantasy avec des personnages conscients des fils qui leur permettent de vivre ou également Legend of the Sacred Stone un Wu Xia Pian Taiwanais qui tabasse.
Mais fatalement, lorsqu'on se met à penser "marionnettes" et qu'on est nés comme moi dans le dernier quart du XXème siècle, on ne peut que voir ses pensées dériver rapidement vers Jim Henson.
Et puis forcément être un peu triste.
Puis de sourire à nouveau en pensant à son héritage

Car si les mots marionnette et Jim Henson sont assez inextricablement liés dans mon esprit, c'est que j'ai toujours connu les créations de Monsieur Henson. Il est même probable que la première marionnette que j'ai eu sous les nez a un âge suffisant pour m'en rappeler ait été une création de Henson, Oz, et leur équipe.

Jim Henson a débuté assez tôt, à l'âge de 18 ans en créant des marionnettes pour The Junior Morning Show, une émission pour enfant, déjà.
Ensuite il a lancé Sam & Friends encore une émission pour mouflet durant laquelle il révolutionna en partie le travail de marionnettiste de télévision.
Mais c'est véritablement à la fin des années 60 qu'Henson connait une notoriété à la télévision avec Seasame Street, plus connu sous nos contrées sous le nom 1, rue Sésame.
J'ai peut-être encore les 45 tours de la chanson du générique et peut-être un ou deux 33 tours chez moi.
J'avais même Bart et Ernest, deux des personnages principaux résidant rue Sésame en peluche.
Je me demande où ils sont desormais? Ils ont disparu dans l'oubli comme des tas de trucs et de gens qui viennent du fond de notre enfance.
Donc, j'ai été rapidement exposé au travail de Jim Henson. Une veritable invasion culturelle diront certains. Aliénation maximum hurleront d'autres! Peut-être, mais je me demande quand-même ce qu'elles sont devenues ces deux peluches... Eux, et tout le reste...

Mais même si j'ai quelques souvenirs de Sesame Street, mes vrais souvenirs de marionettes viennent de son travail quelques années plus tard sur le programme qui nous occuppe. Parce que Jim Henson ne pensait pas que son art devait uniquement amuser les enfants. Lui et sa troupe veulent créer un grand show de music-hall à l'ancienne animé par des marionettes mais où l'invité sera une star que ce soit de cinéma, de la chanson, de télévision, etc.
Un grand show délirant, drôle, avec un cast incroyable: Kermitt la grenouille, Miss Piggy, Le grand Gonzo, l'Ours Fozzy, Stalter et Waldorf, et j'en passe tant le show est bourré à craquer de personnalités toutes plus delirantes les unes que les autres.
Tout ce petit monde s'active à recevoir, dans cette revue de music-hall des plus chaotique, l'invité de la semaine.
Le show alterne donc des gags fraichement créé specialement pour l'invité, des numéros musicaux, et des séries de sketchs mettant en scène les muppets, certains devenant des classiques de l'emission, tel que: "LES COCHONS DE L'ESPAAACE", la recette du chef suédois, la salle d'operation et ses médecins rigolards, l'aigle présentateur de journal télévisé, ou le scientifique et son assistant, ... Et tout cela est tres réussis.
Les invités finissent par demander à passer dans cet étrange spectacle de marionettes à l'humour déjanté.
Je me rapelle que quand j'etais jeune, chaque dimanche, pendant que je dejeunais pépère, je me tapais un double programme des plus rejouissant: La Quatrième dimension, suivi du Muppet Show. Et j'adorais ça bon sang!
C'en était même étonnant, tant le show tournait autour d'invités issus d'une culture typiquement anglo-saxonne et au final assez peu accessible à quelques exceptions prés (l'épisode avec Stallone que je connaissais pour le coup) au jeune telespectateur francophone que j'étais alors. Pourtant le show fonctionnait parfaitement : que ce soit les sketchs, les interludes, les numeraux musicaux, les coulisses, ... Tout était dingue. Tout était fascinant.
Il faut bien entendu ici particulièrement féliciter chaudement les doubleurs francais du show, les immenses Roger Carel, Micheline Dax, Gerard Hernandez, Francis Lax, et Pierre Tornade. Peter Ustinov disait même, lui qui avait la chance de parler parfaitement les deux langues ainsi que d'avoir eu un episode du show qui lui a été consacré, que la version française était encore plus drôle (et on peut difficillement remettre en cause l'impartialité de Peter Ustinov en la matière).

Le Muppet Show, ca dure 5 saisons et pendant 120 episodes, ce petit théâtre va voir défiler les invités les plus prestigieux. Certains épisodes vont bien entendu devenir cultes, les meilleurs étant sans doute dans le désordre : Rita Moreno, Harry Belafonte, Julie Andrews, Alice Cooper, Elton John, Rudolph Nureyev, Steve Martin, Dizzie Gillepsie, John Cleese, Liza Minelli, Vincent Price, Bob Hope, Buddy Rich, Petula Clark, Mark Hamill, Gene Kelly, Peter Sellers,ou Harvey Korman. Mais il y en a encore bien d'autres.

Et puis au bout d'un moment, le rideau est tombé sur le show.
Tout doit bien se finir, puisqu'il faut que d'autres trucs commencent.

Et Jim Henson dans tout ça? Après le succès du Muppet Show, il a suivi la suite logique de sa démarche, d'abord en emmenant ses Muppets au cinéma, puis petit à petit, s'engage dans des projets ayant plus d'envergure comme Labyrinth ou plus de résonance dramatique comme The Dark Crystal. Il continue en parallèle à créer diverses séries que ce soit Fraggle Rock, ou The Storyteller.
Ensuite patatra, Jim décède d'une pneumonie à la con. Le temps d'un dernier hommage des marionettes à leur créateur, lors d'une cérémonie émouvante, et puis le rideau tombe sur la vie de Jim à peu près au même moment qu'il tombe sur mon enfance.

Bien des années plus tard, le théâtre des muppets s'est vidé, et on y voit plus désormais que de la poussière, et ce grand rideau tombé sur la scène il y a tant d'années.
Pourtant si je regarde bien tout y est encore, et puis qu'est ce que c'est que ce bruit derriere le rideau? Peut-être que si je l'entrouvre j'y verrai tout ceux qui sont passés derrière au fil des années. Peut-être qu'on pourra y rire en compagnie de Jim Henson, et de ses créations... Eux, et tous les autres...
Alors je m'approche, le bruit s'intensifie et se fait plus distinct, j'entends des paroles, de la musique, et ça fait ça

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 121 fois
6 apprécient

Samu-L a ajouté cette série à 1 liste Le Muppet Show

Autres actions de Samu-L Le Muppet Show