Fresh Prince, entre Coolitude & men are Trash

Avis sur Le Prince de Bel-Air

Avatar Vilou
Critique publiée par le

[MAJ de la critique, l'intégrale étant dispo sur un site de streamiNg légal bien connu, j'ai pu enfin découvrir jusqu'à la toute fin la série diffusée dans le désordre sur Antenne 2]

Le Prince de Bel Air est une des humoristiques majeures pour ado des 90's qui reste encore appréciable de nos jours car :

-Le générique est toujours aussi feel good.
-C'est l'art d'être cool dans les années 90 mais encore aujourd'hui (le check avec Jazz est monstrueux ! ^^).
-Quincy Jones à la production.
-L'humour est omni présent et des situations rocambolesques pullulent entre tout les membres de la famille. Que de merveilleux souvenirs.. au choix :
-La fameuse danse de Carlton, notamment en duo avec Tom Jones.
-Will qui "danse" pendant que Jazz joue de la batterie.
-Les duels de vannes entre Will et l'oncle Phil.
-Les menaces de l'Oncle Phil.
-Les sarcasmes du maître d’hôtel Jeffrey.
-Oncle phil qui jette jazz par la porte d'entrée.
-Hilary, adorable peste friquée.
-La poignante scène de fin après le départ du père de Will, improvisée et criante de vérité.
-La candide Ashley, un des premiers crushs de jeunesse.
-Oncle Phil roi de la Soul et du billard.

...Mais Le prince de Bel Air c'est aussi des choses que l'on aimerait oublier :

-Will est un dragueur, un coureur infidèle qui harcèle les filles, le roi du man spreading, aux techniques de dragues tellement creepy qu'il finirait rapidement blindé d'accusations devant un parloir.
-Carlton et ses préjugés républicains d'embourgeoisé, imbu de ce qu'il va hériter, se moquant de ceux qui n'ont pas le même rang social que lui et se plaignant d'injustice si l'on lui prend ce qu'il convoite. (femme ou emploi)
-Maman Will est un poil raciste sur les bords et n'aime pas trop l'union d'une femme noire et d'un homme blanc, on ne se mélange pas. Sauf si la pression sociale te contraint à bouger tes préjugés.
-Donald Trump est aimé par la famille Banks et tout particulièrement par Carlton.
-Une deuxième Viviane Banks qui n'arrivera jamais à égaler l'actrice d'origine.
-Pas mal d'épisodes "OSEF" qui se contenteront de trouver un vague pretexte à remontrer des moments cools de la série. Pratique populaire dans les 90's pour combler des longueurs, n'hésitez pas à les zapper.
-Une série qui s'essouffle grandement à partir de la fin saison 4/début de la saison 5 après tout un arc sur Will devenant adulte et trouvant l'amour... ou pas. Pouf, On balait tout ça et le personnage disparaît dans l’indifférence la plus totale de Will qui reprendra ses habitudes de creepy dragueur. Dommage, le couple aurait pu perdurer pour ralentir leurs envies continuer leur histoire en saison 6. Le personnage de la petite amie de Will avait un effet bénéfique sur l'histoire et Will gagnait en maturité. En vain.
-Ces deux dernières saisons étant un calvaire à terminer, chacune comportant comme à l'accoutumé 24 épisodes, ceux ci étant des redites peu originales, il faudra se fader une 15ène d'épisodes pour arriver au final ou Will quitte la maison de Bel Air.

Au final avoir vu l'intégralité de la série fait relativiser et baisser quelque peu l’enthousiasme du passé.

Oui la série garde son charme et est toujours appréciable de nos jours A LA CONDITION que vous stoppiez en fin de saison 4 et regardiez les derniers épisodes de la saison 6. Attention cependant, si vous décidez de faire découvrir la série à la jeunesse, certains comportements et avis de personnages (cités au dessus) sont à proscrire.Bien faire la part des choses entre une époque ou tous se semblaient libres d'agir impunément sans risque d'être jugés et tout ce qui se passe en ce moment.

Cause et effets.

7/10

"Streets of Philadelphia"♫ Will Smith

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1050 fois
3 apprécient

Vilou a ajouté cette série à 1 liste Le Prince de Bel-Air

Autres actions de Vilou Le Prince de Bel-Air