Liberté, j'écris ton numéro

Avis sur Le Prisonnier

Avatar Cyrille B
Critique publiée par le

Véritable « casse-tête allégorique », Le Prisonnier est une œuvre unique dans l’univers des séries télévisées. Après avoir démissionné de son poste, un agent secret britannique se fait enlever et se retrouve dans un mystérieux Village dont il ne peut s’échapper. On lui donne le Numéro 6 mais il refusera sans cesse de se soumettre à une autorité qu’il ne reconnait pas. Où se situe le Village ? Qui sont ses geôliers ? Qui est le Numéro 1 ?

Loin de n’être qu’une série d’espionnage, la création de Patrick McGoohan est avant tout un manifeste politique et philosophique. Héritier de Kafka et d’Orwell, Le Prisonnier dénonce les absurdités de notre monde sous la forme d’une dystopie. En seulement dix-sept épisodes, l’œuvre nous interroge sur la place de l’individu en société, sur le progrès techno-scientifique ou encore sur le système démocratique. Diffusée pour la première fois en 1967, la série est le reflet de son temps mais est profondément visionnaire et va transcender l’antagonisme est/ouest de la guerre froide pour un monde devenu un « village global ».

Près de cinquante ans après sa première diffusion, Le Prisonnier est plus que jamais d’actualité et n’a rien perdu de sa pertinence. Si l'esthétique a quelque peu vieilli, cette série a indéniablement marqué le paysage télévisuel et le 7ème Art en influençant des œuvres telles que Twin Peaks, LOST ou encore The Truman Show.

Be seeing you !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 612 fois
5 apprécient

Cyrille B a ajouté cette série à 2 listes Le Prisonnier

Autres actions de Cyrille B Le Prisonnier