La vie et la mort des artistes

Avis sur Le Rakugo ou la vie

Avatar Supmad
Critique publiée par le

Shouwa Rakugo, c’est une dramédie sur le théâtre, sur le rapport d’un art a ceux qui le font vivre et qui en vivent. C’est un animé remarquablement bon dans sa façon de retranscrire les performances de rakugo, art du conte que je ne connaissais pas. C’est un slice of life qui sait rendre son histoire intéressante, et vit grâce a ses personnages aux caractères distincts et tous importants.
Shouwa Rakugo raconte deux époques, deux générations d’artistes du rakugo. Une première saison autour du passé entre Kikuhiko et Sukeroku, les faux frères du rakugo d’après-guerre. Et une deuxième saison sur la relève incarnée par Yota, un ex-détenu devenu fan de rakugo depuis sa cellule de prison. Narrativement, l’animé commence par un double épisode excellent sur l’arrivée de Yota dans la vie morne du maitre Kikuhiko, et qui se termine par… un retour dans le temps, dans le passé de Kikuhiko. La première saison raconte brillamment la vie de Kikuhiko, celle aussi de Sukeroku, leurs différences et leur fraternité qui mènera à une tragédie. Mais la saison qui brille le plus, c’est la seconde. Une conclusion magnifique pour cette grande famille de conteurs japonais, avec des personnages encore meilleurs que dans la saison 1. La mort annoncée du rakugo, son évolution menée par une nouvelle génération, l’amour de cet art particulier et le fait d’accepter que cet art avancera sans soi. Quand Yota, Kikuhiko ou Sukeroku montent sur scène, c’est passionnant à tous les coups. Même si on a déjà entendu cette histoire trois ou quatre fois, chaque conteur à sa façon de conter. On a l’impression d’être dans la scène, et c’est la plus grande force de Shouwa Rakugo. A ajouter, les deux derniers épisodes, une leçon pour un final qui mérite le titre de perfection.
Visuellement, c’est poétique, mélancolique et vivant. L’animation n’a rien d’exceptionnel, mais elle retranscrit une ambiance prenante et agréable à la fois. La mise en scène des séquences de rakugo sont très réussies, avec un rythme qui permet de se prendre au jeu du conteur. L’OST jazzy et chill ne fait qu’ajouter encore de la qualité a ce visuel si beau et théâtral, qui enrobe le spectateur dans ce monde d’artistes…
Shouwa Rakugo est une expérience animée qui mérite d’être vu, d’être dévorée en un week-end. Ca permet de découvrir le rakugo, mais pas seulement. Des personnages et un univers atypique, avec une vraie intensité émotionnelle et un final parfaitement parfait : voilà la recette de ce cocktail délicieux pour le spectateur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 457 fois
1 apprécie

Supmad a ajouté cet anime à 1 liste Le Rakugo ou la vie

  • Séries

    Mon top 50 des animés japonais

    Après avoir vu des dizaines et des dizaines d'animés dans mon premier quart de siècle, je me décide a faire un top 50 totalement...

Autres actions de Supmad Le Rakugo ou la vie