[SPOILER] Critique de la série Legion par KeithPelig

Avis sur Legion

Avatar KeithPelig
Critique publiée par le

[Note réelle première saison : 8]
[Note réelle seconde saison : 4]
[Note réelle troisième saison : 7]

Légion est une des rares séries qui, a ma connaissance, foire son milieu mais réussit sa fin. La saison une établi l'univers, David et sa relation avec le Shadow King avec confusion mais énormément d'idées, ce qui rend l'expérience toujours agréable et stimulante, et qui pourrait presque nous faire oublier le surjeu constant de Dan Stevens. Mais c'est pas grave, Aubrey Plaza et Jemaine Clément peuvent largement jouer pour trois.
A la décharge de cette saison deux, elle est sensée accomplir un tour de force : la transformation insidieuse de David en Legion, qui est sans doute un antagoniste dans le comics que je n'ai pas lu. Sauf que le bouillonnement créatif de départ devient peu à peu un énorme handicap ; en effet, l'univers part dans des arborescences grotesques et superflues sur des méchants additionnels sans intérêt pour le propos de fond, des courts métrages de début d'épisode en roue libre et pour couronner le tout une des utilisations de voyage dans le temps les plus incompréhensibles que j'ai jamais vu
La série se permet même deux (DEUX) épisodes "fillers" qui n'apportent que du background et des théories de fans mises en scènes au lieu de semer des indices qui pourraient mener le spectateur vers le retournement de fin, qui arrive littéralement de nulle part, la prétendue nature maléfique de David n'étant étayée que par des actions commises dans les deux derniers épisodes.
Les trouvailles visuelles et idées ne suffisent plus à rendre sa contenance à l'oeuvre, c'est juste regardable et c'est bien dommage.
La saison trois fait beaucoup de nettoyage après cette sortie de piste ; David est tout à fait crédible en méchant, son instabilité très appuyée et son amoralité parfois réellement glaçante (mention spéciale à la scène où il tue sans même s'en apercevoir des dizaines de ses "disciples" ), et le voyage dans le temps est beaucoup mieux amené afin de servir la fin de la série. Toujours beaucoup d'idées visuelles, Navid Negahban en pleine forme et un superbe final où les deux ennemis font table rase de leurs griefs pour corriger cette timeline gangrenée.
Malgré les points positifs, la série reste toujours un peu racoleuse dans ses effets de style qui sont là surtout pour faire cool, la sous intrigue des "mangeurs de temps" n'est là que pour étirer le nombre d'épisodes et cet épisode légendaire dans le plan astral où Jemaine Clément détruit le concept du Mal matérialisé sous forme d'un Jason Mantzoukas sous MDMA lors d'un combat de rap.....où suis-je ? Que m'arrive-t-il ? Je veux retourner au Kansas.
Bref, tout cela pour finalement conseiller une série à 6/10 ? Oui ! car même avec ses défauts, c'est une série fascinante et inventive, et il est très intéressant de disséquer cet objet pour voir qu'avec de meilleurs organes, il aurait sans doute pu vivre une belle et longue vie de série culte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 97 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de KeithPelig Legion