Scénario de départ gâché par... le reste en fait !

Avis sur Les 100

Avatar Cluric
Critique publiée par le

J'aime bien la SF de manière générale, je n'ai rien contre les scénarios post apocalyptiques et généralement quand j'attaque une série, je la finie, ou au moins la première saison avant de juger.
Le scénario de base m'avait pourtant intéressé : suite à une contamination radioactive massive de la terre, devenue invivable, l'humanité s'est exilée en orbite. Ou plutôt une INFIME minorité élitiste qui n'hésite pas à sanctionner de mort tous les crimes pour cause de manque de ressources dans une station orbitale surpeuplée.
Les choses se compliquent quand après près d'un siècle la fameuse station s'use décidément plus vite qu'on arrive à la réparer par des magouilles de fortune. Elle est condamnée, et ses habitants avec elle à court terme. Il est donc décidé d'envoyer un groupe sur Terre afin de voir si, contrairement à toutes les prédictions faites auparavant il n'y aurait pas moyen de survivre là bas. Évidemment comme il ne s'agit pas d'envoyer le bon citadin modèle, le gouvernement décide d'envoyer 100 jeunes délinquants puisqu'ils sont sacrifiables.
Là dessus si vous aimez la SF, si vous aimez les scénarios de type cohabitation forcée et donc très très explosifs d'un point de vue relationnel, la lutte pour la survie, les intrigues politiques qui vont bon train entre les partisans de la survie à tout prix et les autres, vous vous léchez les babines comme je l'ai fait !

Oui... mais non !
L'intrigue politique est clairement peu (pas) exploitée, sans spoiler, c'est forcément la maman scientifique de notre héroïne qui a raison, et le reste du gouvernement n'est qu'une bande de méchants égoïstes qui ne cherchent qu'à survivre au détriment des autres (voyons, PERSONNE dans ce cas là aurait tendance à la jouer chacun pour soi !). D'ailleurs ce qui me gêne c'est que pour renforcer le coté "méchant" de certains personnages, on a cru bon de les rendre totalement incohérent dans leur logique et d'en faire des crevures (en bref tuer les autres/annuler la mission sur terre... parce que de toute façon c'était inutile, une perte de temps et de moyens... sauf que en pratique une fois l'expédition envoyée, ça ne coûtait rien de laisser couler).
L'intrigue amoureuse est bidon et prévisible. Bon... ok, cette série est sans doute destinée à un publique adolescent (ce qui justifie que ma note ne soit pas aussi sévère qu'on aurait pu le croire), mais tout de même... TOUS les fameux criminels ds 100 sont de beaux adolescent occidentaux à l'exception des "méchants" reconnaissables au premier coup d’œil (sauf un ou deux Afro-américain pour les quota, et sans surprises, beaucoup meurent dès le début...). Alors d'accord ils sont tous dans une situation de survie qui les pousse à se rapprocher, mais là c'est carrément les feux de l'amour !
Niveau cohérence scientifique, j'ai eu du mal, et pourtant dans le gêne j'ai passé sur celles de Armaggedon, Farscape et Battlestar Galatica... Apparemment la radioactivité à la fâcheuse tendance de faire pousser une deuxième tête aux animaux, de rendre les gens bestiaux (no spoil mais vous vous attendiez quand même à ce qu'il y ait un ou deux survivants sur Terre ? Vous aviez raisons, mais ce sont a peu de choses près redevenu des hommes des cavernes -en plus moches). Il y a encore le fameux bracelet pour voir l'état des 100 en temps réel sur la station. Outre le fait que - oh surprise - les délinquants ne sont pas vraiment chaud pour participer à cette mission suicide du gouvernement, il aurait peut être fallu leur mettre une puce, parce que là, à la première occasion, les 100 enlèvent tous leur bracelets... et le gouvernement conclu donc à un echec de la mission suite à leur mort... bien conçu ce bracelet donc !
Après que dire d'une mission de survie/exploration laissée totalement à soi même sans aucun moyen de communication à disposition (suspens vis à vis de la station oblige) ni même nourriture ou matériel réel.
Dans ces conditions, la majorité des jeunes des 100 n'ont qu'une idée en tête : "Cher gouvernement aller vous faire ... nous on va faire la fiesta sur Terre en totale anarchie". Pendant ce temps fifille de scientifique s'insurge qu'on ne compatisse pas plus pour ceux resté la haut, et s'étonne avec son ami friendzone fils-de-président-noir qu'ils n'arrivent pas à établir une structure gouvernementale cohérente. Heureusement, ils font des tentatives régulière en ce sens, générant des débats dignes d'une cours de récrée entre les partisans du chaos/bordel pur et simple et ceux qui veulent des jolies fleurs devant leurs tentes.
Concernant les acteurs, c'est simple : le tout est VRAIMENT mal joué, désolé la plastique ne suffit pas. Par contre je ne cracherai pas sur les décors de la station ou l'environnement essentiellement forestier de la terre qui sont dû plus à un manque de moyens qu'a de l'incompétence (j'espère).
En fait en relisant ma critique je ne peux m’empêcher d'établir un parallèle avec Twilight... Sur le papier beaucoup d'ingrédients pour une bonne histoire. Dans la pratique des jeunes gens beaux/belles qui se regardent beaucoup dans les yeux et face à des dilemmes existentiels, le tout agrémenté d'une population globale au QI d'huitre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 440 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Cluric Les 100