Les 100 défauts... (SPOILER)

Avis sur Les 100

Avatar Lucas MARTIN
Critique publiée par le

Ah, The 100. Une série basée sur un livre pour adolescents ayant lieu après une quasi-destruction de la Terre, comme Hunger Games ou Divergente. Il y a eu des films sur ces précédents livres, alors pourquoi pas une série pour The 100 ? Après la saison 1, je me suis dit : "Ouais, à la limite, c'est pas très profond, mais pourquoi pas, pour passer le temps". Et à la fin de la saison 2, je me suis rendu compte que ce n'est pas complètement con comme série, que ça posait de bonnes questions.

Du coup, le synopsis : plus d'un siècle après une guerre nucléaire mondiale, un petit morceau de l'humanité s'est isolé dans l'espace, dans une arche gravitant autour de la Terre. Les lois sont strictes à bord de cette arche, toute personne adulte commettant une infraction est directement éjectée. Cependant, les personnes de moins de 18 ans sont emprisonnés, en attendant un jugement ou leur majorité. C'est alors que le conseil décide d'envoyer 100 de ces prisonniers à la surface de la Terre, pour voir si, après un siècle à l'abandon, elle est redevenue habitable.

Bon, je vais commencer avec la première saison. Premier défaut : le temps. Ce n'est pas possible qu'après seulement un siècle d’irradiation la nature ai pu reprendre ses droits. Des arbres ne poussent pas aussi vite sur des bâtiments humains. De même, les Terriens (car vous vous doutez bien que la Terre est encore habitée), ne peuvent pas parler une nouvelle langue, et être redevenu aussi "sauvage" qu'à la préhistoire. On a l'impression que plusieurs dizaines de générations les sépare d'avant l'apocalypse, ce qui est peu probable en un peu plus de cents ans. Ensuite, les acteurs ne sont pas très convaincants: le casting jeune vaut ce qui vaut, même si je trouve que Clarke, interprétée par Eliza Taylor, remplie très bien son rôle de personnage principal. Les autres personnages comme Finn, Bellamy tiennent la route, seule Octavia est assez étrange au début de la série (elle doit, si mes souvenirs sont bons, tomber amoureuse de trois gars en cinq épisodes). Le principal problème niveau acteur restent les adultes vivant sur l'arche et SURTOUT, la mère de Clarke, qui prend toujours des décisions plus merdiques les unes que les autres. Après niveau écriture, ça va : cette première saison est un peu manichéenne, (gentils adolescents de l'espace contre méchants Terriens désirant garder leur jungle), mais le passé des personnages et l'évolution que certains vont avoir sont assez intéressants. Il y a juste un petit détail que je ne comprends pas : comment ils font pour tous se crasher au même endroit ? Oui, car, au cours de la saison, plusieurs habitants de l'arche vont revenir sur Terre, et vont tomber à quelque kilomètres du camp des 100, et ce, sans que ce soit calculé à l'avance (du moins, ils ne le montrent pas). Enfin, niveau réalisation, rien à redire, et niveau musique, ce sont des titres assez mainstream (re-coucou Imagine Dragons) mais qui s'adaptent bien aux situations.

Passons maintenant à la saison 2. Deux nouvelles données entre dans l'équation sur la "bataille" pour la Terre : les habitants de l'arche ayant réussit à descendre sur Terre, et les habitants de Mont Weather, peuple encore civilisé vivant dans une sorte bunker géant, et sensibles aux radiations encore présentes sur Terre. Si je dis que cette série n'est pas complètement débile et simpliste, c'est notamment grâce à ces derniers : désireux de retourner vivre sur Terre sans craindre les radiations, ils enlèvent des Terriens pour leur voler leur sang et se faire des perfusions. Puis, ils se rendent comptent que les 100 peuvent leur offrir bien plus que du sang, c'est-à-dire une guérison durable en leur extrayant leur moelle osseuse. Oui c'est violent, et cela décrit bien cette deuxième saison, qui est bien au-dessus de la première. Les Terriens et les habitants de l'arche vont s'allier, mais cette alliance va s’avérer fragile sur beaucoup de points. Niveau écriture, si on retrouve encore les conneries de la mère de Clarke et quelques faiblesses, une réelle tension va apparaître, surtout sur la deuxième partie de la saison, et la notion de sacrifice va être mise sur un piédestal (pour cela, je vous laisse regarder la série). Les acteurs ont gagné en maturité, et différents personnages vont grandement évoluer : Clarke va connaitre les besoins de la guerre, Finn devient un taré de la gâchette, qui tire sur tout ce qui bouge, et Octavia va effacer son image de fille fragile. Ce ne sont que quelques exemples, il y a vraiment beaucoup de personnages dans cette série. Un autre défaut d’écriture et de réalisation est l'importance donnée au personnage de Thelonious et à son parcours. Autant j'ai compris pourquoi à la fin du dernier épisode, autant je n'ai pas supporté sa comparaison a une image biblique, avec son bâton de "berger", et son esprit "ayez la foi". Mais bon, l'épisode final est vraiment très bon, et la phrase "I tried to be a good people" que prononce Clarke nous montre bien que l'idée du bien et du mal a été effacé au cours de la saison.

En conclusion, The 100, il y a pire, comme il a mieux. Si vous n'êtes pas rebutés par la saison 1, je vous conseille vivement de regarder la saison 2. Après, est-ce que je conseillerais l’expérience pour ceux qui ne savent rien de la série ? Et bien, si vous ne jurez que par des séries comme Breaking Bad, Vikings, Game of Thrones, bref, des séries où l’écriture est de bonne qualité, passez votre chemin. Cependant, si vous aimez des séries un peu plus faible (je parle uniquement de l'écriture) comme Arrow, je pense que vous n'aurez aucun soucis avec cette série. Enfin, pour ceux qui n'ont rien à se mettre sous la dent et qui s'ennuie, tentez le coup, c'est comme ça que j'ai commencé à la regarder.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1798 fois
5 apprécient

Lucas MARTIN a ajouté cette série à 1 liste Les 100

Autres actions de Lucas MARTIN Les 100