L'enfer c'est la repetition

Avis sur Les Désastreuses Aventures des Orphelins...

Avatar Sick Boy
Critique publiée par le

"Ne dit-on pas que les grands dépressifs perçoivent le temps de façon bien particulière, à savoir sous forme circulaire ? Que pour eux, il se répète, il tourne en rond en quelque sorte ? Ils tombent dans la psychose au point de ne plus vouloir lâcher prise, se séparer du passé ; mentalement, ils se le repassent en boucle."

[Philip K. Dick, A little something for us tempunauts

Voila qui pourrai résumer bien la série produite par Netflix " Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire". Cette oeuvre qui maintenant détient deux saisons à son actif aurai du s'arrêter à une seule saison. Car au vu de sa construction narrative on tombe dans un "déjà vu" atteignant un sentiment de mal être.
Que la première saison nous balade de tuteurs en tuteurs pourquoi pas. On nous balance de l'empathie pour ses trois jeunes enfants qui vont de problème en problème avec pour fond : un complot, une société secrète. Tout çà sur fond gothique, se retrouvant dans les costumes et les personages. ( et il faut avouer que çà fait pas mal a la rétine )
Mais là ou le film avait tout compris( on s'arrête a la fin du générique, happy ending et tout le monde rentre chez soi), la série elle, est obligée de maintenir le rythme imposée par le format . Et c'est la où le bât blesse : la répétition de la stupidité humaine et adulte.
Qu'il est navrant de voir au bout de 13 épisodes environ que le banquier est toujours aussi stupide, que les tuteurs sont tous des incapables. Que la mise en scène ne change pas d'un iota et que l'humour et le jeu de certains acteurs tombent à plat (mention spécial pour la comédie musical du comte Olaf qui chute deux trois fois pendant sa chanson ... sérieusement ? ) Certain d'entre vous commencerons à me jeter la pierre en criant " Mais t'as rien compris c'est pour les enfants ! " Mais justement, cela ne doit il pas être intelligent, si nos chères têtes blondes sont visées par ce projet audiovisuel ? Alors certes l'intervenant vise juste par moment en nous expliquant des mots, citations mais encore une fois la répétition pointe son visage et il n'est pas anodin de réentendre 4 fois quelques chose qu'on vient de nous expliquer ( bourrage de crâne vous avez dit ? )
Pourtant l'idée du changement au début de cette saison 2 se percevait a l'horizon : un établissement scolaire, de nouveaux personages hauts en couleurs, en clair il y avait du potentiel. Quitte à sortir du sentier battue qu'est la retranscription bête est stupide d'une oeuvre littéraire. De se mouiller pour donner naissance à une oeuvre personnelle tout en gardant certains aspects de l'oeuvre originel ( le complot, la menace du comte Olaf dans les murs de l'école..) .
Mais non. Nous retombons peu a peu dans les travers de la série et une lassitude nous tend les bras, car nous savons d'avance ce qui va se passer. Un peu plus d'imagination narrative aurai pu faire passer ses Désastreuses aventure en Agréables aventure. Il n'en reste pas moins qu'une psychose circulaire ou la logique n'a pas sa place : un enfer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 877 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Sick Boy Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire