"C'est des bougnoules et assimilés, on va tous les défoncer ! ... (titre trop long, voir critique)

Avis sur Les Guignols de l'info

Avatar BlackLemmi
Critique publiée par le (modifiée le )

... Maintenant on a un prétexte, tout le monde va payer pendant 50 ans maintenant." Stalone, émission du 12 septembre 2001.

Enfin ! Enfin SC s'est décider à laisser semble-t-il la fiche de cette émission, qui n'y avait jusque là pas droit alors que plein de youtubers étaient eux bien présents, ou même d'autres émissions de télé... Et bien que je leur ai souvent fait remarquer dans le Feedback, à chaque fois j'avais droit à une réponse en demi-teinte qui laissait bien entendre leur hésitation quand au sujet. Mais ceci semble maintenant appartenir au passé, et c'est tant mieux, aussi, sans plus attendre, passons aux choses sérieuses.

Alors oui, je ne peux décemment me résoudre à mettre une autre note que 10 à cette émission qui fut pendant longtemps une de mes extrêmement rares occasions d'allumer la télé. Puis j'ai continué un peu à les suivre en rattrapage sur le net, puis j'ai finalement abandonné, parce que la qualité du programme commençait quelque peu à décliner, bien que sachant quand même se maintenir largement au dessus de la fosse sceptique qu'est la télévision...

Mais Les Guignols font néanmoins partie intégrante de l'histoire télévisée de notre pays, pour ne pas dire de son Histoire de manière générale. Car oui, il faut le rappeler, Les Guignols sont bel et bien à l'origine, entre autres, de l'expression entrée depuis dans les dicos, à savoir "Pile poil", contraction de "Pile" et "Au poil" inventée pour la marionnette de Chirac !

Et puis, quand même, à la belle époque, ils savaient se faire aussi critiques et satiriques que le Canard Enchaîné par exemple. Je vais ici reprendre et expliciter l'exemple du titre de ma critique.

Le 12 septembre 2001, au lendemain des attentats sur le World Trade Center, Les Guignols invitent Stalone, représentant inconditionnel de la World Company entre autres, mais aussi d'à peu près toutes les grandes instances et entreprises américaines, sorte de parodie générale du capitalisme. Accompagné de Bush, qui, comme à son habitude dans l'émission, est dépeint comme un benêt ne comprenant rien à rien, celui-ci va répondre aux interrogations de P.P.D.

Déjà, ni vu ni connu, l'émission se permet de soulever un point épineux, à savoir que la sécurité aux Etats-Unis dépend bien plus de ces agences privées de sécurité qui y pullulent que du gouvernement lui-même. Mais l'émission ne s'arrête pas là. Si ma citation est tronquée (ce que je n'ai pu indiquer dans le titre par manque de place), elle reprend néanmoins le point essentiel de l'argumentaire de Stalone, à savoir que les Etats-Unis vont se servir des attentats pour aller défoncer du "bougnoule", sans se soucier du fait que de nombreux pays musulmans ont déjà condamné ces attentats.

LE LENDEMAIN DU 11 SEPTEMBRE, ALORS QUE TOUS LES MEDIAS S'ATTARDENT UNIQUEMENT SUR LE MALHEUR DU PEUPLE AMERICAIN, LES GUIGNOLS PREVOIENT DEJA LA POLITIQUE QUE L'ETAT AMERICAIN VA MENER ET MENE ENCORE AU MOYEN ORIENT !

Et non content de la prévoir, ils indiquent aussi que cela risque de durer... Et on a tous vu ce qu'il en a été. Aussi, je pense que cet exemple permet de bien comprendre l'importance que cette émission a pu jouer du point de vue de la "diversité d'opinions".

Alors certes, certains les ont accusé par exemple d'avoir fait élire Chirac, et ils ont probablement eu leur part à jouer dans cette élection, puisque eux même ce sont sentis obligés de créer le personnage de Super-Menteur (alter égo super héro de Chirac) afin de "réparer leurs torts". Mais dans l'ensemble, et à une époque où les médias trouvent de plus en plus rapidement un consensus pour chaque sujet épineux, afin de préserver le status quo de notre monde au capitalisme forcé et forcené, cette petite case dans la programmation télévisuelle s'avérait une bouffée d'air dans ce marasme ambiant.

Après, le gros soucis de cette émission est que non seulement sa qualité est intrinsèquement liée à l'actualité, mais aussi que, comme toute satire, celle-ci se doit de taper sur tout et tous, quitte à parfois avoir un effet involontaire ou même néfaste sur tel ou tel sujet. Mais c'est le propre même de la satire, et à défaut de journalisme d'investigation, quasiment mort dans ce pays pour ne pas dire ce monde, cela laisse une branche à laquelle se raccrocher.

Cette émission aurait limite méritée d'être reconnue, au moins à une époque, d'utilité publique.

P.S. : J'ai cherché en vain l'intégrale de l'émission du 12 septembre 2001, introuvable. J'ai néanmoins retrouvé un extrait comportant la deuxième partie du titre de ma critique, mais pas la première, qui vient en fait plus tard dans l'émission, mais que j'ai préféré indiquer en premier car l'assemblage des deux extraits de Stalone permet bien d'en comprendre le discours général de l'épisode. Néanmoins, je vous fourni ici le lien vers cet extrait (trouvé sur un site que je ne connais ni ne souhaite soutenir, juste que je l'ai trouvé nulle part ailleurs, sans mauvais jeu de mot) :

http://www.puam.info/2009/06/les-guignols-de-linfo-au-lendemain-du.html

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1199 fois
23 apprécient

BlackLemmi a ajouté cette émission TV à 1 liste Les Guignols de l'info

Autres actions de BlackLemmi Les Guignols de l'info