Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

"I'll be back" [Sans spoilers]

Avis sur Les Revenants

Avatar Silent-heal
Critique publiée par le

Hey c'pas pour me vanter mais parfois on m'appelle "l'accro aux séries" tellement je pourrais passer des heures et des heures sur mon format télévisuel favori. Après le seul bémol était que je ne pouvais me dire "fier" de mon pays en tant que producteur de séries... Hein désolé mais les "Julie Lescaut", "Joséphine Ange Gardien" et compagnie cela ne m'a jamais botté. Après je n'ignore les quelques tentatives au niveau Policier mais ce genre n'ayant jamais été mon dada, j'étais loin d'être satisfait par les productions de mon cher pays !
Et SURPRIIIIIIIIISE ! Voilà qu'arrive avec ses gros sabots "Les Revenants" de Fabrice Gobert, chevauchant sa fidèle oeuvre au moyens de multiples essais marketing avec pubs en tout genre sur sites et affiches. (dieu que cette phrase est mal formulée...)

Le pitch de départ reprend celui du film du même nom sorti quelques années plus tôt : dans une petite ville de montagne, des personnes qui demeuraient jusqu'ici mortes ne le sont décidément plus et reviennent vers leurs proches comme si rien n'était arrivé. Original, efficace et prometteur surtout ! Alors par contre hein on est pas dans Walking Dead les enfants donc les "revenants" sont bien beaux tout comme il faut ce qui exclut déjà la présence de gros combats à coups de shotgun et batte de base-ball (tout doux les afficionados de l'action).

EPISODE I : Camille (Pilote)
Première chose qui interpelle : la photographie. Mon dieu si cela n'était pas français je ne l'aurai jamais cru... Le tout est minutieusement filmé, les couleurs sont sombres et en adéquation avec les scènes présentes dans l'oeuvre (noir mais pas trop). Les musiques sont plus qu'excellentes (houlà, j'en fais trop...) mais posent réellement le ton, en effet si l'image et le jeu des acteurs (très bon au passage) marquent le thème, la bande sonore pose définitivement l'ambiance lourde, presque pesante de l'oeuvre (je chercherai le ou les artistes plus tard mais ils méritent vraiment des applaudissements) grâce à seulement quelques notes de piano ou airs de guitare.

(Risque de LEGEEEEER spoiler)
On découvre alors ce qui sera nos héros pour la saison à savoir 3 familles différentes, la première composée d'un père, d'une mère et d'une fille qui ont perdu leur deuxième enfant Camille. La deuxième une femme ayant tout changé (métier et habitation) après la mort d'un curieux Simon, la troisième une femme solitaire qui ne cesse de se faire suivre par un petit garçon et un petit dernier bonus à savoir un petit vieux retrouvant une jeune femme chez lui.
Si l'on arrive rapidement à deviner qui est qui dans cette histoire, la question qui reviendra évidemment est "Comment ?", comment ces gens ont tous pu revenir ? Y en a t-il d'autres ? Plus qu'une simple histoire de revenants, la série se démarque alors par son ton dramatique autour du comportement humain après le retour d'un être disparu.
La scène où Léna retrouve sa petite soeur Camille et celle où Simon découvre sa tombe sont pour moi de purs moments d'émotion comme on aimerai en voir plus souvent à la télévision.

Que de bons points pour ce début de saison : une ambiance lourde, des musiques superbes, des acteurs très bons, une thématique originale. Certains pourront peut-être lui reprocher quelques longueurs mais personnellement je n'y ai rien vu de bien ennuyant.

Après ce genre de scénario montre souvent ses limites dans sa conclusion dont j'attend fermement l'arrivée !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2945 fois
39 apprécient · 8 n'apprécient pas

Autres actions de Silent-heal Les Revenants