Avis sur

Les Vacances de l'amour par Kariboubou

Avatar Kariboubou
Critique publiée par le

Toute trilogie a son début et sa fin. Celle qui nous intéresse ne se passe pas au Mordor, dans la matrice ou au Vietnam (je parle bien sur de la trilogie Sniper avec Tom Beranger) mais sur Love Island (Love veut dire Amour en Anglais. Un indice déjà subtilement placé par J-F Porry), une île au large du pacifique. Une portion de terre bien moins innocente qu'elle n'en parait. Une contrée ou la force du Love (voir traduction plus haute) va avoir fort à faire contre les promoteurs véreux, les anarchistes Jamaicains, les milliardaires fous et les voyous sans foi ni loi.

La série commence en 1996 et se fini en 2007. 11 ans de poursuites en jeep, de jet-ski et de micro-gorgées de Mojitos (ils ont grandis).
Jimmy (JE TE HAIS) gagne au Loto et décide d'emmener tous nos amis en voyage dans une île paradisiaque.
Plusieurs choses sont surprenantes. Au fil des épisodes on retrouve Johanna puis Hélène. Deux personnages qui avaient disparus des séries. Sans doute las de leur courte carrière aux USA, elles sont revenues pour pouvoir payer leurs arriérés d'impôts. Pas grave! C'est toujours un plaisir de retrouver des vieilles connaissances. Comme un vieil oncle qui sort de prison pour pédophilie.

Ce qui étonne beaucoup, c'est que les acteurs principaux se donnent à fond de leur rôle. Nicolas change complètement de look. Barbe de 3 jours et cheveux courts (et après qu'on ne vienne pas me parler de Christian Bale et de sa supposée performance dans The Machinist). Ainsi que José qui laisse tomber sa longue chevelure sulfureuse de Vénézuelien pour une coupe courte et une petite barbiche.

Nos amis, heureux de ce nouvel espace, décident d'y rester et ouvre un bar / location de jet-ski.
Mais rien n'est facile dans le monde des vacances de l'amour et la bande devra faire front commun contre moultes dangers.
Comme je disais plus haut, toute trilogie a une fin... Mais qui n'est pas obligé de durer plus de 10 ans quand même. Après la découverte de l'amour, la souffrance de la séparation, voilà venu le temps de se poser et de construire quelque chose dans sa vie avec ses maigres connaissances en Géographie ou Psychologie.

Par exemple, comme ça, sans réfléchir, les promoteurs véreux qui veulent défigurer le charme naturel de l'île.
Le méchant donc, décide de virer Nicolas et ses potes de la plage pour y construire un complexe hotelier.
C'est sans compter sur l'arrivée surprise d'un prince, qui tombera fou amoureux de Bénédicte, et de sa fortune colossale qui rachètera le terrain et le donnera à Nicolas et José... Pour ensuite se faire gicler par Bénédicte quelques temps plus tard. Y'a pas à dire, le panache chez les filles dans cette série, c'est du grand art.

Mais j'en suis sur, vous attendez UNE chose: le truc avec les anarchistes Jamaicains. Je sais, je tease comme une tepu. Comment croire qu'il peut y avoir ça dans une série aussi logique et ancré dans le réel que VdA. Alors, lecteur, excuse moi, j'ai un peu monté ça en bateau. Je ne sais pas si c'est vraiment un anarchiste Jamaicain, mais il est noir, a des dread et se nomme Bob. Niveau anarchie, il prend en otage Jeanne (j'y reviendrai plus bas) et menace de tout faire péter à la dynamite.
Moi, ca me suffit comme indices pour recouper ça comme une tentative habile de parler de l'anarchie à la dynamite.

Tout commence quand Bob, habitant très modeste de l'île, apprend qu'un autre promoteur véreux va détruire une portion d'un espace protégé. Ni une ni deux, Bob, marié et ses célèbres "ouais, l'heure?" (ho ho ho) se procure un bâton de TnT. Ne me demandez pas ou il l'a trouvé. Je crois que ce n'est pas ça l'important. Donc il kidnappe Jeanne et menace de se faire exploser, ainsi que, il l'avait peut-être oublié, la jeune femme qui est avec elle.
Nicolas, énervé, parce que... Attention ca va choquer! Parce que Jeanne est sa femme, va jouer de ses meilleures compétences de négociateur et de son érudition de la géographie de l'île.
Tout finira bien. Le promoteur sera viré, Bob s'excusera platement et nos amis rentreront boire un mojitos pendant 4H.

Donc oui, Nicolas est marié. Bénédicte a vraiment rompu avec José cette fois (il partira aux USA pendant quelques mois histoire de faire le point), et elle tombe amoureux de CE PUTAIN DE CONNARD de Jimmy. Ils auront même un bébé ensemble.
En attendant, Johanna revient et ouvre une galerie d'art avec Laly et Bénédicte... Et comme rien ne se fini simplement, José reviendra pour tomber après plus de 15 ans d'attente, dans les bras de Johanna.
Ce groupe d'amis est presque flippant dans la façon de ne surtout pas aller voir d'autres personnes pour avoir une relation.

Le plus gros de l'histoire arrive.
Hélène revient. Brisée par le bonheur de Nicolas, elle accepte la proposition de José d'aller en mer. Mais malheur! Helene tombe à l'eau et il ne reste que José sur le bateau. Après avoir passer la zone au peigne fin, tout le monde conclu à la mort d'Helene (ils auraient du garder leur look multicolore du début des années 90. Niveau repérage de loin, c'était l'idéal).
Mais Helene revient, amnésique. Son périple pour lui faire retrouver la mémoire la conduit à Love Island. Aidé de son fidèle taximan philippin (et je n'invente pas), Helene retrouve ses amis et avec beaucoup d'efforts se souvient de tout et surtout de son amour pour Nicolas qu'elle avait lâchement jeté par lettre recommandée.
Voyant l'ambiguïté entre Nico et Helene, Jeanne décide de retourner à Paris voir son ex... Un braqueur de Banques. Et la voilà parti semer la terreur dans les BNP Paribas de la capitale.
Bien sur, elle reviendra.

Après moultes péripéties dont une ou Jeanne se retrouve sur une autre île appartenant à un milliardaire qui collectionne les filles et ou Jimmy se fait attaquer par des voyous qu'il défonce à coups de poings ("Tu sais ce qu'on fait aux mecs qui donnent des beignes?" Dixit le voyou. Bin on saura pas en fait), Jeanne se dispute avec Nicolas et repart encore à Paris.
Mais heureusement pour le crédit agricole, l'avion s'écrase en mer.
Nicolas touche le fond. Il n'a plus envie de rien. Pourtant une seule personne pourra lui refaire sentir le gout de vivre: Helene.
Peu à peu, ils réapprennent à s'apprivoiser, à s'aimer.
C'est sans compter sur (je n'ai jamais écrit autant de rebondissements à la suite) Sur Jeanne qui revient défigurée. Ayant peur que trop de choses aient changés depuis son départ, elle mènera son enquête pour découvrir que Nico et Helene sont désormais ensembles et amoureux. Elle ne tentera rien pour reconquérir Nicolas. S'envolant encore une fois pour Paris et semer la terreur dans les PMU.

Comme vous pouvez le voir, j'ai vachement minimiser les intrigues pour n'en prendre que la substance profonde. Je dois dire que les VdA sont a mon avis le boulot le plus pro de Porry et des acteurs. On quitte l'humour et la sitcom pour une sorte de drame à la "sous le soleil". Malheureusement ca marche assez mal. Au vu du boulot effectué, il reste moins de choses sur lesquelles se moquer, même si les ratages des acteurs, de la lumière ou des scénarios laissent assez de largesses pour se prendre une bonne tranche de rire. De plus, étant en format 52mn, ca passe beaucoup moins qu'un épisode de 20mn. C'est long, mou, vu que ca prend plus de temps pour installer l'intro et la conclusion. On perd les célèbres conclusions rapides de 2mn complètement non-sensiques. Dommage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 716 fois
8 apprécient

Autres actions de Kariboubou Les Vacances de l'amour