Ça vaut bien toutes les séances chez tous les psys du monde !!!

Avis sur Les Vies rêvées d'Erica Strange

Avatar Plume231
Critique publiée par le

Erica Strange, une fille belle et intelligente, vivant à Toronto, qui a tout pour réussir mais qui pourtant à 32 ans se retrouve à exercer un job sans intérêt duquel elle est virée parce qu'elle est trop qualifiée, qui se fait négliger dans le même temps par son petit ami, et pour conclure une si belle journée se retrouve à l'hôpital après avoir avalé une boisson contenant, sans qu'elle le sache, de la noisette à laquelle elle est allergique. Toute ressemblance, etc... , etc... bref difficile de ne pas s'identifier très vite à la protagoniste... Avant que par miracle, un certain docteur Tom lui propose une thérapie lui permettant de revenir dans les périodes de son passé dans lesquelles elle pense avoir fait de mauvais choix pour réparer ces derniers.

En sachant que la série dure quatre saisons, la crainte avec une telle idée de départ, en dépit du fait qu'elle soit très accrocheuse, que l'on puisse légitimement avoir c'est un aspect vite répétitif donc monotone, un épisode, un retour dans le passé, un autre épisode, un autre retour dans le passé... Mais là, très bonne et inattendue surprise, la série prend des détours, des virages, qui fait que non seulement elle ne tombe pas du tout dans ce schéma mais qu'en plus elle se renouvelle sans cesse, dans des directions aussi surprenantes que profondes et enthousiasmantes. On ne s'attend pas du tout par exemple à ce que le personnage du docteur Tom soit autant développé, et pourtant les épisodes où on en apprend plus sur lui, sur son passé et sur sa vie actuelle (et réelle !!!) sont parmi les intenses et réussis de toute la série.

L'ensemble loin d'être naïf et cucul délivre au contraire des messages pertinents sur l'existence, sur soi, sur son passé, son présent, son futur, qui pousse l'air de rien à nous remettre en question soi-même. On a même l'impression quelques fois de faire la thérapie à la place d'Erica.

Cette dernière a beau avoir les fâcheuses tendances de se mêler de ce qui ne la regarde pas et à ne pas savoir ce qu'elle veut du point de vue sentimental, on s'y attache tout de même. Ben oui, le spectateur n'est pas sans défaut non plus. Il faut dire qu'Erin Karpluk dans le rôle principal est talentueuse, pétillante et charismatique à souhait. Michael Riley, dans celui du docteur Tom, est lui aussi franchement excellent, tellement excellent que des fois c'est à peine s'il ne vole pas la vedette. En fait, tous les acteurs, principaux et secondaires, sont très bons.

Le dernier épisode quant à lui conclut de la meilleure manière qui soit une merveille (très injustement méconnue et sous-estimée !!!) émouvante, intelligente et prenante qui fait du bien, qui pousse sérieusement à aller de l'avant, et qui vaut bien toutes les séances chez tous les psys du monde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 447 fois
6 apprécient

Autres actions de Plume231 Les Vies rêvées d'Erica Strange