Dur et captivant

Avis sur Ling Long: Incarnation

Avatar MaevaCerise
Critique publiée par le

Univers post-apocalyptique avec des monstres. Donghua doté d'un visuel dynamique et entraînant et de musiques vraiment belles. La société survivante dans une forteresse flottante nommée le "phare" est composé des nobles et des roturiers et comme on se doute les roturiers sont vraiment traités comme des moins que rien et de la main d'oeuvre. La religion mené par ce méchant Charles est rempli de fanatiques et avoir des relations familiales ou conjugales est proscrit , tout lien d'avant devant être oublié et l'accent mis sur reproductions en vue de sauvegarder la société. Tout le long des épisodes nous sommes entrainés dans l'histoire, dans cette société dure et sans pitié, dans ces expéditions avec des monstres emplis de mana qui évoluent et se régénèrent rapidement et qui sont très puissants. En vrai c'est tellement prenant je ne pensais pas autant en commençant, surtout avec l’épisode 00 qui m’avait laissé dubitative. On finit le dernier épisode sur un cliffhanger mais visiblement la fin sortirait en film fin 2021. A voir absolument si on aime le genre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 151 fois
2 apprécient

Autres actions de MaevaCerise Ling Long: Incarnation