Lost,les disparus de JJ Abrams

Avis sur Lost, les disparus

Avatar Missbale974
Critique publiée par le

e fantastique est omniprésent dans les œuvres de JJ Abrams cependant à y regarder de plus prés et notamment Lost est plus une série humaniste que fantastique. Dans toutes ses séries,le fantastique est un prétexte,une illusion pour laisser place au vrai problème,les relations humaines.Je dirai plus que l'étrange c'est les interactions humaines qui fascinent JJ Abrams .Et finalement n'a t-il tord?N'y a t il pas plus étrange que l'Homme?Il exploite souvent des thèmes récurrents :les relations conflictuelles avec la famille notamment avec la figure paternelle(Jack/Christian;Sydney/Jack;Peter/Walter),on pourrait d'ailleurs se demander si ce n'est pas un élément autobiographique?Il aborde également la question d'identité,qui sommes nous?Est que ce sont nos choix qui nous définissent?Quelle est notre place?Comment la trouver?Il évoque avec subtilité et sans jamais proposer de réponse,notre petitesse face à un monde qui nous dépasse et nous échappe,auquel on aimerait avoir toutes les cartes en main pour bien jouer.

Le point de non retour,le mensonge,le pardon,l'amour,l'amitié,la haine,la croyance...sont autant de sujets vieux comme le monde mais qui ont une portée universelle et surtout ce sont de sujets qui nous ressemblent.Ainsi,JJ Abrams a le don de créer toujours une certaine proximité, entre ses spectateurs et ses personnages,en leur soumettant des questions/problèmes existentiels.Nous allons maintenant décrypter les raisons d'un tel succès.

Pourquoi Lost a cartonné?Parce que la série a non seulement révolutionné mais également remis au gout du jour le monde des séries.Loin des traditionnels scénarios « je t'aime moi non plus »,Lost sort des sentiers battus par son suspens et son originalité.JJ Abrams pose un regard neuf sur la série en y mettant les moyens(dignes d'un film hollywoodien):un casting quasi méconnu du grand public qui nous ont offert de belles performances en matière de jeu d'acteur,je pense notamment à l'interprète de Benjamin Linus,Mickael Emerson ou encore à Terry O'Quinn alias Locke,tous deux ont d'ailleurs été primés pour leurs rôles respectifs.Il y a également le mystère qui planait autour de la série,qui a largement contribué à son succés.En effet,la série de part sa singularité,est totalement imprévisible.Jamais une série n'avait autant enflammer les débats et entrainer autant de questions .JJ Abrams prend le risque de frustrer ses spectateurs en créant une véritable attente presque même une sensation de manque – une torture pour certains-entre chaque épisode,chaque saison.Autre point fort de la série,c'est certainement la complexité des personnages,leurs faiblesses et leurs forces pas si loin des nôtres.Chacun à leur façon nous ont bouleversé ou enragé pendant plus de 6 ans.Nous avons partagés leur quotidien semé de joies et de peines d'où une certaine connivence qui s'est tout naturellement crée entre nous et les personnages.D'autre part,le fait que l'action principale se déroule sur une île,on a parfois l'impression d'assister à un huis clos,à un espace restreint qui pèse sur les personnages et où les jeux semblent déjà faits donc une certaine notion de fatalité qui entre en jeu et que nous allons développer ci dessous.

Comment interpréter lost?Paradis ou enfer?Dimension religieuse ou non?On va commencé par la fin qui à mon sens,révèle bien plus qu'on veut bien y croire.Beaucoup ont critiqué celle ci car elle n'apportait pas toutes les réponses.Au contraire,je trouve que la fin est fidèle à l'esprit de la série et de son créateur.Comme je le disais plus haut,JJ Abrams donne toute son importance à l'humain avant tout,le pousse dans ses retranchements et le questionne.Regardons donc de plus prés les personnages,tous sans exception n'étaient pas heureux dans leurs vies d'avant(Jacob d'ailleurs le précise,rappelez vous),la vie sur l'île leur a donné une nouvelle chance tout en leur soumettant à leurs vieux démons comme Charlie avec la drogue par exemple.Une sorte de test donc qui n'est pas sans rappeler une certaine Ève qui dans la Bible,cède à la tentation en mangeant la pomme synonyme de péché.La notion de fatalité est également très présente comme si les jeux étaient faits,que tout était déjà écrit et décidé par une force supérieure.Que quoi qu'on décide,notre destin est tout tracé d'avance et que ce sentiment de libre arbitre qui nous habite,n'est qu'un leur(Le sacrifice de Charlie).Même quand on a l'impression d'avoir le choix,ce dernier serait finalement guidé par le créateur divin.L'île est peut être la manifestation de ce divin,à la fois spectatrice et actrice de la lutte entre le bien et le mal.Ne devrions nous pas considérer celle ci comme un personnage à part entière?En outre bien qu'elle soit truffée de références bibliques-la tentation,la croyance....-,elle se confronte également à aux sciences,au scepticisme avec Jack(la médecine) ainsi qu'à des références à de célèbres empiristes comme Hume et Locke.Verdict:série religieuse ou non?J'ai dans l'idée que finalement JJ Abrams a exploité toutes les théories,les questionnements universels de son temps et qu'il les a transposé dans son récit.Dieu existe t'il?Quelle est notre origine?Dans quel but existons nous?En prenant le pari de ne pas prendre parti pris,il donne la possibilité à chacun de trouver sa réponse,sa vérité selon ses propres croyances.Il nous invite aussi tout comme ses personnages,à lâcher prise,à vouloir toujours savoir ce qui nous échappe quitte à passer à côté de sa vie.Et dans ce lieu entre la vie et la mort,cet entre deux je dirai,on découvre nos personnages pas tout à fait affranchis de leurs passés mais qui tentent toujours de rattraper leurs erreurs(Ben avec sa fille notamment)ou de les répéter(Charlie,Kate)ou de modifier leur passé(Desmond avec le père de Pénélope).Le final relève le défi de 6 saisons avec brio non sans émotion, en nous offrant des retrouvailles qu'on attendait plus et quelque part,une certaine libération.La scène dans l'église est particulièrement puissante par son message:où qu'on aille quoiqu'il advienne,on est jamais seul même dans la mort.

Pour conclure,c'est difficile d'essayer d'analyser une série telle que Lost et prétendre tout savoir.Même si JJ Abrams s'est perdu quelquefois en cours de route(saison 3),il a sut faire de Lost un phénomène,le phénomène de toute une génération.Que c'est dur « de boucler la boucle avec un série » telle que Lost qui a su nous faire rire et pleurer et finalement accepter la fin de lost,c'est un peu se résoudre à mourir un jour non?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 423 fois
2 apprécient

Autres actions de Missbale974 Lost, les disparus