Loufoque, malsain, drôle, touchant : un cocktail explosif !

Avis sur Love, Death & Robots

Avatar Solveig
Critique publiée par le

Cette série est un véritable petit bijou que je recommande vivement. Certains seront plus ou moins réceptifs à ce qu'elle dégage, mais étant donné que les épisodes ont une durée moyenne de 10 minutes, ça se regarde très vite et ça vaut le coup de tenter.

Le concept peut facilement se rapprocher de celui de Black Mirror : présenter des histoires qui se passent toutes dans des univers différents, souvent dystopiques, avec pour la plupart des épisodes une volonté de critiquer les comportements humains, ou la société en général. Le "générique" de début fait également beaucoup penser à Black Mirror : apparition du titre en blanc sur fond noir, avec des bruits robotiques assez oppressants.

Cependant on notera des divergences majeures, comme la durée des épisodes qui est beaucoup plus courte comme je le disais au début, mais compensée par un nombre d'épisodes relativement élevé. Aussi, le style graphique change à chaque fois : la plupart des épisodes sont des épisodes animés, certains font appel à de la prise de vue réelle avec de vrais acteurs. Parfois en 2D, parfois en 3D, le style graphique et la réalisation sont à chaque fois impeccables. Love Death & Robots réussi parfaitement une de ses missions : nous faire découvrir des multitudes de pâtes artistiques radicalement différentes qui servent des récits parfois diamétralement opposées mais toujours savoureux à regarder.

Je n'aborderai pas tous les épisodes en détails, pour ne pas spoiler et aussi car ce serait bien évidemment trop long, mais la diversité des ambiances est tout aussi présente que la diversité des styles graphiques, pour notre plus grand plaisir.
Certains épisodes sont plutôt loufoques, drôles et pas trop malaisants (je pense notamment à "La Revanche du Yaourt" ou "Histoire Alternatives" dont les synopsis débordent d'imagination).
Un des épisodes m'a rappelé le style de Bernard Werber, celui ou un couple découvre une civilisation dans son congélateur : un récit de science fiction qui mêle humour et réflexion autour de l'Homme et l'Univers.
D'autres sont touchants comme par exemple "l'Oeuvre de Zima", que j'ai trouvé très beau pour sa symbolique, j'ai aussi beaucoup apprécié le soin apporté à la mise en scène (les toutes dernières images du court métrage sont un rappel des toutes premières images, c'était très bien trouvé et très esthétique)
La plupart des épisodes sont engagés, ils traitent avec beaucoup de cynisme et avec un regard très vrai le rapport de l'Homme à la nature, à ses semblables, à la technologie... Et un épisode m'a surpris très agréablement en abordant un sujet fort avec beaucoup d'originalité, il s'agit de l'épisode "Bonne Chasse" dont je vous laisserai découvrir les enjeux. Mais le titre même de l'épisode est empreint de beaucoup d'ironie, on le remarque une fois qu'on a visionné l'épisode.

Il est important de savoir que tous les épisodes ou presque sont quand même assez violents que ce soit psychologiquement ou physiquement. Certains sont vraiment dérangeants à regarder, soit car les situations vécues par les personnages sont atroces, soit car elles nous renvoient à notre propre condition à l'heure actuelle. Deux épisodes m'ont particulièrement marqué : "Derrière la Faille" et "Le Coup de Main" qui sont selon moi parmi les plus violents et éprouvants à regarder. Je pense même qu'ils sont au dessus de Black Mirror au niveau de la sensation de malaise ressenti.

Quelques tous petits bémols cependant : certaines chutes d'épisodes sont un peu prévisibles. Disons qu'après avoir vu 3 ou 4 épisodes, on commence à comprendre le fonctionnement de la série et dès qu'une situation initiale nous est présentée on se demande "bon alors cette fois ci comment la situation va évoluer jusqu'à ce que ça devienne noir/malsain/loufoque ?"
On sait qu'il y a toujours un truc qui cloche ou qui finira par clocher pour amener les personnages jusque dans leurs retranchements, et j'aurais aimé voir davantage de courts métrages un peu plus légers, à l'image de l'épisode "San Junipero" de Black Mirror qui avait surpris justement car pour une fois, plus on avançait dans l'épisode moins on angoissait à propos de la situation.

Deuxième petit reproche que je ferais, c'est le côté un peu "voyeur" de la série. Il y a une sexualisation marquée des personnages dans beaucoup d'épisodes... comme si une série pour adulte souhaitant porter des messages forts devait forcément mêler violence, sexe, nudité, etc.
Certaines fois la sexualisation des personnages servent le message transmis par l'épisode, comme dans "Bonne Chasse", certaines fois je trouve cela inutile et je pense simplement que c'est là pour être plus vendeur. (mais ce n'est que mon avis et je me trompe peut-être)

Quoi qu'il en soit, j'ai vraiment accroché sur cette série. En même temps avec David Fincher à la prod, ça ne pouvait être qu'une oeuvre de qualité avec une critique pertinente de la société.
Les univers dépeints sont toujours intéressants, parfois ils en deviennent hallucinants tellement c'est poussé jusqu'à l'extrême loufoquerie.
Bref, qu'on aime ou qu'on aime pas, cette série reste vraiment singulière et mérite le détour !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1787 fois
32 apprécient · 2 n'apprécient pas

Solveig a ajouté ce dessin animé à 1 liste Love, Death & Robots

Autres actions de Solveig Love, Death & Robots