👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Love, Death & Robots c'est avant tout un concept, une idée, plus qu'une véritable série à part entière. En effet, tout ce qui peut se cacher derrière un des trois thèmes évoqués (c'est à dire 99% des scénarios imaginables) peut potentiellement être un épisode de cette série. Le concept est plutôt honorable sur papier, vouloir rassembler ce qui aurait été des courts métrages, obscurs si publiés seuls, sous un seul et même nom porté par un distributeur en vogue afin de leur offrir de la visibilité, c'est plutôt séduisant. Dans les faits, c'est effectivement une force de LDR, mais aussi peut-être sa limite.

Parce que LDR en se privant d'une réelle ligne directrice se prive aussi d'une certaine constance dans la qualité, et globalement, s'il y a effectivement d'excellents courts-métrage, c'est finalement plus proche du "plutôt correct" que du vraiment bon.

La série est orienté vers un public adulte, ce qui ne veut pas forcément dire mature pour autant. La plupart des courts-métrages sont en effet assez vulgaires, le "Love" voulant plus souvent signifier une bonne dose de poils et le "Death" s'accompagnant souvent d'effets gores bien grotesques. Et quand on table sur ça, généralement il y a deux solutions : soit y allé franco et assumer pleinement pour rendre le tout drôle, soit proposer quelque chose au-delà, et c'est là qu'échouent certains courts-métrages, le plus terrible pour moi étant "Alternate Histories" : une suite de futurs alternatifs où Hitler se serait fait tuer avant d'accéder au pouvoir. Sur le papier c'est effectivement un pitch très con au fort potentiel comique, mais il manque quelque chose pour que ça soit en plus vraiment marrant. Les blagues ne marchent pas aussi bien que prévu, l'absurde gêne davantage qu'il prête à sourire. Dans les épisodes comiques, "Three Robots" s'impose comme moins absurde dans l'idée, mais vachement plus efficace.

Visuellement aussi c'est assez inégal, tous les épisodes ont leur identité visuelles, mais toutes ne se valent pas pour autant, et c'est d'autant plus flagrant quand ils se frottent à des rivaux dans leur propre catégorie. Ainsi, difficile d'apprécier vraiment "Sucker of Souls" quand à côté "Good Hunting" propose une animation en 2D beaucoup plus propre, une identité beaucoup plus marquante et une histoire beaucoup plus saisissante. "Shapeshifter" semble techniquement maîtriser, mais il fait lui aussi pâle figure comparé à "Sonnie's Edge" et "Beyond the Aquila Rift" qui là encore montre un style bien plus original en étant tout aussi beaux.

Et dans le fond, là encore c'est une dent de scie terrible, entre les épisodes ne racontant rien et ceux qui racontent mal. "Blindspot" a probablement la palme en la matière, une histoire de course poursuite à l'ambiance Mad Max qui n'a pas grand chose pour elle, même en action d'autres épisodes se montrent plus jouissifs.

Enfin bref, LDR est-elle une série recommandable ? Pas vraiment, je pense que ce sont plutôt certains courts-métrages compris dedans qui le sont. Si je devais conseiller personnellement les indispensables à voir pour se faire une idée, je donnerais les épisodes suivants :

-"Zima Blue", peut-être le meilleur épisode et paradoxalement le moins représentatif, dépourvu d'éléments tape-à-l'oeil, d'une durée plus que raisonnable, très bien narré dans sa réflexion.

-"Good Hunting", beaucoup plus porté sur les nichons et les tripes déjà, mais le meilleur court-métrage 2D et une histoire très bien pensée.

-"Sonnie's Edge" et "Beyond the Aquila Rift", assez semblable sur la forme, mêlant SF et horreur, l'un plus porté sur l'action, l'autre sur le viscéral.

-"Secret War", un des épisodes les plus longs, un des plus techniquement abouti, et puis voir l'armée russe dans la neige combattre des démons sataniques, ça n'a pas de prix.

-"Three Robots", court-métrage comique très efficace qui mériterait sa série à lui seul.

-"Suits", très personnel comme préférence, mais le style comics est plutôt original, rappelant l'animation de Spiderman : Into the Spiderverse, et généreux en action.

Pour le reste, ce n'est pas que ça ne vaut pas le coup, mais il vaut mieux se le réserver si on a aimé la majorité de la liste présentée ici. A vrai dire, les seuls vrais dispensables selon moi sont "The Dump" et "Blindspot" qui sont vraiment de trop. Le reste peut valoir votre temps.

Bref, LDR c'est difficile de ne pas aimer au moins un épisode, mais c'est dur de dire que c'est vraiment excellent. Le concept l'est sûrement, dans les faits une meilleure sélection des courts métrage devrait être de rigueur si la série veut vraiment atteindre les sommets. Mais bon, vu que c'est Tim Miller derrière le projet, le réal de ce "chef d'oeuvre" de bon goût qu'est Deadpool ...

Legeno
6
Écrit par

il y a 2 ans

Love, Death & Robots
Baybrick
5

Pour les 13 - 16 ans

Franchement, il y'a une réaction positive disproportionnée sur cette compilation de courts métrages que je trouve plutôt indécente. On se contente vraiment d'aussi peu? Ça sentait évidemment la...

Lire la critique

il y a 3 ans

59 j'aime

4

Love, Death & Robots
val990
4

C'est beau mais c'est con

Love, Death and Robots n'est pas un dessin animé pour adulte. C'est plus un dessin animé créé par un adolescent un peu beauf (qu'on appellera Jean-Mi, mais Tim ça marche aussi) si on lui demandait de...

Lire la critique

il y a 3 ans

51 j'aime

8

Love, Death & Robots
Velvetman
7

Action Club

Une bande annonce explosive et pulsionnelle, Tim Miller comme créateur, David Fincher comme producteur, la nouvelle série anthologique de Netflix, Love Death + Robots, contenait tous les ingrédients...

Lire la critique

il y a 3 ans

46 j'aime

2

The Cuphead Show!
Legeno
5

La coupe à moitié vide

Cuphead le jeu, c'était sympa quand même. Et c'est généralement admis que la grosse réussite du jeu, c'était son ambiance visuelle rendant hommage aux vieux cartoon. Faut dire que le pari était...

Lire la critique

il y a 3 mois

9 j'aime

2

Warframe
Legeno
8
Warframe

Je n'arrive toujours pas à croire que c'est gratuit

Je ne suis pas vraiment fan des MMO, ni des free to play. J'avais eu une expérience assez mitigée avec un certain APB : Reloaded, jeu qui se voulait être un GTA en ligne plutôt alléchant, mais...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

Philosophy of the World
Legeno
5

Un miracle de la vie

Bon, attendez deux secondes, je prend ma DCA anti-ambulance, et je balance toute les balles à évidence, histoire d'enlever tout le gras pas intéressant à dire sur cet album : évidemment qu'à l'écoute...

Lire la critique

il y a 3 ans

6 j'aime

1