Horlogerie Fluide ...

Avis sur Lupin III : Une femme nommée Fujiko Mine

Avatar GrafikMoviz
Critique publiée par le

Une splendeur giallesque, baroque, gothique, surréaliste, expressionniste, genre film noir sous acide colorimétrique à la Mario Bava, avec une bande son modern jazz, free et fusion psychédélique.

Les décors font très aquarelle chatoyante post impressionniste/expressionniste avec une belle unité relative, tandis que le chara design est subtilement approximatif mais très vif, très "Cowboy bebop" aussi.

Les cadrages sont extrêmement fouillés et le montage nerveux si parfait qu'il est indétectable.

Le générique avec ses violons tragiques à la Piazzolla, ses nus en esquisses, ses symboles en accord avec la prose de la narratrice, est une tuerie.

L'histoire complexe et farfelue est quasi imbitable, ce qui m'a rappelé G.I.T.S. dans le genre "faut suivre mais je vieillis bien ...".

Le plot traite d'un complot à base d'ingénierie sociale type "MK ultra" sensé expliquer la psyché de Fujiko, le tout sur fond de psychologisme féministe et de violence moderne. Original ...

Ça sent Argento, Barbarella, Caro et Jeunet, Meyer, Cronenberg, Kubrick, De Palma, le Disney des 101 dalmatiens, Hitchcock, Reiniger, Murnau, Cocteau, probablement Welles, Antonioni .., une synthèse improbable ...

Une dose massive d'art audio/graphique sans concession et un concept abouti jusqu'à l'impossible.
Rare ...


Deux O.A.V.s du même tonneau :
https://www.senscritique.com/film/Lupin_the_Third_Daisuke_Jigen_s_Gravestone/11307431
https://www.senscritique.com/film/Lupin_The_Third_Goemon_Ishikawa_s_Spray_of_Blood/22713971


Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 196 fois
1 apprécie

GrafikMoviz a ajouté cet anime à 1 liste Lupin III : Une femme nommée Fujiko Mine

Autres actions de GrafikMoviz Lupin III : Une femme nommée Fujiko Mine