« Et maintenant ? »

Avis sur Luther

Avatar Marvelll
Critique publiée par le

Alors que Dexter s'essouffle, que Columbo est mort, que Sherlock Holmes est parti sous des cieux Ironmaniesques, le détective à l'ancienne, plus porté par son flair que la science, toujours aux limites de la légalité et confronté à des serial-killers charismatiques dans la pure lignée des plus grand thrillers du genre : Se7en et Le Silence des Agneaux en tête, est une race éteinte.

Mais ce serait sans compter sur les anglais et leur Luther...

La saison 1

La série prend ses marques dès le premier épisode et livre ce qui fera sa recette : un enquêteur charismatique, une ambiance urbaine londonienne très crue où chaque rue donne l'impression d'abriter un danger, une tueuse sans la moindre trace d'empathie dont la relation avec Luther est ambiguë mais surtout des tueurs de haut-vol. Chaque épisode est indépendant excepté les deux derniers directement liés.

Difficile alors pour les fans du genre de ne pas accrocher tant la série réussit à nous captiver et à livrer une tension permanente qui attend son paroxysme à la fin de chaque épisode.

Les investigations sont plutôt classiques mais au lieu de nous rabâcher des excursions scientifiques parfois improbables provenant de nos compagnons d'outre-Atlantique Les Experts et leurs clones. Luther s'oriente plus vers une lutte, une course-poursuite et des confrontations psychologiques mano-to-mano n'ayant rien à envier à la scène finale de Se7en. Le tout est bien aidé par une réalisation plutôt efficace réussissant à faire monter la sauce tout en restant toujours au bord de la déflagration.

Si la série fonctionne à merveille, elle le doit beaucoup à la prestation d'Idris Elba que vous avez vu en étant le Heimdall de Thor. Il est même surprenant de voir un acteur de cette envergure dans une série britannique. D'ailleurs, les saisons suivantes souffrent d'un nombre toujours plus restreint d'épisodes étant donné le planning chargé de l'acteur.

La représentation de la ville est excellente, il s'agit d'une presque personnification de Londres dont les rues sont assaillies par le gris et dont les nombreux plans achèvent de lui fournir une identité qui la rend indissociable de la série et donc de John Luther. Cette ville le dévore, le vampirise mais tel un drogué, John ne peut pas la quitter.

D'ailleurs, fait marrant sur cette saison, le deuxième épisode bénéficie d'un pitch équivalent à celui du film Blitz avec Jason Statham sorti il y a quelques mois mais il est fou de voir comment le traitement n'a rien à voir. Alors que Blitz tombe très vite dans le cliché et noie tout tension, Luther la conserve jusqu'au bout avec une bonne confrontation finale.

Aussi si les épisodes sont indépendants, il existe une trame de fond façon amourette mais loin d'être optionnelle, elle influe beaucoup sur Luther et donc sur nous.

La saison 2

La deuxième saison reprend de plus belle avec quatre épisodes mais qu'on pourrait diviser en deux parties. La première concerne la chasse d'un serial-killer qui tente de ressusciter le mythe du tueur insaisissable tel Jack l'éventreur pour terrifier le Londres moderne. Une course poursuite haletante digne des meilleurs thrillers. Surtout ça ne dure que deux épisodes donc ça évite les intrigues à rallonge de Dexter dont les tenants sont parfois totalement absurdes. Aussi les serial-killers de Luther ont bien plus de consistance et de charisme que ceux de Dexter qui, mis à part deux bons tueurs : Trinity et Le tueur au camion frigorifique, n'a pas grand chose à nous mettre sous la dent.

La deuxième est de même acabit avec un homme mystérieux qui tue des gens, sans raison, dans des lieux publiques. La scène ouvrant cette partie est un grand moment de cinéma avec une peur qui remue au ventre tel l'Alien. Se situant dans un self-service, elle représente la quintessence des peurs modernes.

En plus de cela, toujours une trame de fond tournant autour d'une jeune femme.

A la fin de la saison, on ne demande qu'une chose : la saison 3. Elle est déjà confirmée et devrait être représentée par deux épisodes de deux heures qui collent particulièrement bien à ce qu'on voit dans la saison 2 (deux parties de deux heures).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 748 fois
10 apprécient

Autres actions de Marvelll Luther