Misogyne et conservateur

Avis sur Ma famille d'abord

Avatar Libibalado
Critique publiée par le

Ma Famille d'abord, c'est la série pour laquelle je me dépêchais de bouffer pour aller la mater sur M6 quand j'étais enfant. L'humour est pas mal quand t'as six ans.
Puis petit à petit, les messages de cette série ont commencer à me déranger voir à me mettre hyper mal à l'aise.
"My wife and kids", déjà le titre veut tout dire. Le point de vue du mari, du père, misogyne et réac', des exemples y'en a à la pelle.

Janet c'est la mère de famille, et l'épouse stéréotypé ; douce, aimante, elle sait où se trouve sa place : derrière son mec, sauf les rares fois où elle gueule parce qu'il lui a manqué de respect. Janet, faut qu'elle reste sexy pour son mari, d'ailleurs on fait des allusions et des blagues sur son poids dans presque tous les épisodes pour bien lui rappeler (à elle comme aux spectatrices) qu'il faut faire gaffe.
Janet faut pas qu'elle oublie que son rôle c'est d’être attentionnée, d’être la pour les gosses. Bah ouais bosser risquerait de la détourner de son saint rôle. C'est bien pour ça qu'elle est constamment infantilisé par Michael, qu'elle doit réduire ses heures de boulot pour pouvoir continuer d'assurer le rôle de maitresse de maison, après qu'elle se soit battue auprès de son mec pour que celui-ci "l'autorise" à avoir un boulot.

Janet c'est celle qu'on décrédibilise constamment, contre Michael elle a toujours tort, il ne la consulte même pas lorsqu'il prend des décisions pour leurs gosses. Janet se trouve moche, Janet se trouve grosse, Janet est jalouse... . Janet c'est la femme émotive, c'est la chieuse, la représentante du beau sexe ouais. Stéréotype du monstre hystérique quand elle a ses règles.

Claire : superficielle, cruche, naïve et inculte. Michael est jaloux, possessif vis à vis de chacun de ses copains. C'est SA fille, SA propriété. D'ailleurs, elle se fera pourrir vite par son père quand il lui dira que si un mec lui dit qu'il l'aime, ce ne sera que des mensonges. Message : seul son père peut vraiment l'aimer, et puis pour faire ce que tu veux de ta vie sexuelle, tu demandes d'abord à papa.

Récurrent cette manie de faire de la femme un objet sexuel (les belles sœurs de Michael par exemple) et de ne pas hésiter ensuite à faire son puritain. La mère et la belle fille toutes les deux enceintes à 16 ans ? Pas de problème, t'as niqué maintenant t'assumes et surtout penses même pas à l'avortement. Un mariage bien en règle et femme au foyer, faudrait pas qu'on oublie qu'on est en Amérique.

A chaque épisode à peu près on voit Janet faire des taches domestiques, bonne boniche qu'elle est. Et Michael vous l'avez déjà vu un aspirateur dans les pattes ou lui proposer de l'aide juste une fois ? Non. Parce que Michael, là, il est en train d'attendre que Janet elle lui apporte son sandwich pour devant le match.

Même Le Prince de Bel Air, pourtant de dix ans plus vieux, était bien plus égalitaire que cette représentation machiste et conservatrice de la famille. Hillary avait une sexualité libre, et Ashley revendiquait ses droits, osant se rebeller contre son frère et son cousin trop possessifs et jaloux. Vivian et Phil étaient égaux dans leur couple. Dans la série, le machisme de Will était ouvertement critiqué par ses proches, était traité sur un ton qui le décrédibilisait et mettait en valeur le fait que, comme lui disait son amie d'enfance, tant qu'il aurait ces comportements machistes, il ne serait jamais un adulte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 988 fois
4 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Libibalado Ma famille d'abord