Ambigue mais captivante

Avis sur Marcella

Avatar Eric ROBINNE
Critique publiée par le

Encore une série comme je les aime. Pour une fois, vue sur Polar+, pour changer d'Arte ou du service public. Je ne suis pas un "pur et dur" des séries mais j'avoue me laisser tenter par les séries policières surtout quand elles sont dérangeantes comme Marcella.
J'ai bien aimé cette ambiance crépusculaire londonienne, sur une trame d'intrigue nordique, avec des personnages ambigus, décalés, parfois inquiétants. Le résultat est captivant et je ne me suis pas ennuyé un instant, d'autant que les rebondissements fréquents m'égaraient sur de fausses pistes un peu déroutantes. Certes, ce n'est pas le niveau et la qualité globale de "Il Miracolo". Mais le rendu final est plus que satisfaisant.
Comme souvent, ces séries apportent beaucoup plus d'attrait lorsqu'on les visionne en une seule fois sans attendre une semaine pour regarder les épisodes suivants. Cela permet de ne pas oublier, de capter les éléments importants qui font progresser l'intrigue sans se triturer la cervelle pour retrouver le chainon manquant.
Marcella est parfois stressée, parfois agaçante, parfois perdue, souvent émouvante, et fait tout ce qu'il faut pour qu'on s’apitoie sur son sort. Mais on finit par l'aimer et prendre son parti lorsqu'elle bute contre l'incompréhension.
Les autres personnages sont à leur place et je n'ai pas relevé de fausses notes significatives. Jason, Henry et Matthiew sont ambigus au possible, tandis que Sinéad Cusack qui joue "la mère" Sylvie Gibson est pénible et agaçante à souhait.
Une série à voir d'autant que les images sont belles, et le scénario habile et prenant. Laissez-vous porter...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 765 fois
4 apprécient

Eric ROBINNE a ajouté cette série à 1 liste Marcella

Autres actions de Eric ROBINNE Marcella