Agents of N.C.I.S.

Avis sur Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D.

Avatar kwyxz
Critique publiée par le (modifiée le )

Pour comprendre pourquoi je viens de remonter la note, vous pouvez scroller directement tout en bas.
Pour rire un peu, vous pouvez tout lire si vous avez du temps à perdre.

############## Épisode 1x01

Agents of S.H.I.E.L.D. doit faire ses preuves. Un budget qu'on imagine sans peine assez réduit. Une intrigue qui ne vole pas haut pour l'instant. Et puis surtout, une inscription dans l'univers Marvel dont au final on ne verra probablement jamais les principaux protagonistes : les super-héros, donc. Au mieux, on aura peut-être droit à du héros de seconde zone que Marvel ne compte pas exploiter dans un film, mais c'est une supposition encore optimiste.

Problème, donc, quand pour débuter une série sur le S.H.I.E.L.D on ne voit jamais Nick Fury, tout juste une Maria Hill dont l'importance au sein du movieverse Marvel n'a jamais été capitale. D'un autre côté, ce S.H.I.E.L.D là semble composé d'une douzaine de gus dans un garage. Ils ont un avion, certes, et même deux trois gadgets sympatoches, mais où est la véritable armée que constitue le vrai S.H.I.E.L.D ? Il y a une vague mention à l'helicarrier, et c'est tout.

La série suit donc une équipe d'agents stéréotypés tous plus ou moins amateurs, qui mènent dans ce pilote une enquète un peu expédiée. Rien de trop anormal puisqu'il s'agit de présenter les personnages, reste à voir si ce qui suit sera un long story-arc sur la durée ou va faire du loner à chaque épisode.

Il y a forcément un capital sympathie parce que Marvel, parce que les petits jeunes acteurs font le job, parce que Clark Gregg est cool à sourire tout le temps, mais grands dieux que ça semble manquer de moyens, d'inspiration, d'originalité, de folie... Pour résumer : ça manque cruellement d'identité.

Et ce n'est pas la réalisation de Whedon, toujours aussi insipide, qui sauvera le pilote. Un trépied fait aussi bien. On sent bien que c'est pas son vrai job.

Il est évidemment beaucoup trop tôt pour enterrer la série, laissons aux auteurs le temps de donner de la substance à tout ceci. Mais si je vous dis qu'au final ça m'a fait penser à Heroes, vous vous douterez que je ne suis pas des plus optimistes pour la suite.

############## Épisode 1x02

Il y a un tout petit peu de mieux, mais vraiment juste un tout petit peu. L'équipe est cette fois enfin mise à l'épreuve, il y a du rythme, de l'action. Voilà pour le mieux, tout le reste... c'est toujours pas glorieux. Clichés à répétition, scénario d'une faiblesse effrayante pour une série aussi attendue, twists archi prévisibles, toujours ce manque flagrant de moyens... si le pilote rappellait Chuck et Heroes, certaines scènes ici rappellent l'Agence Tous Risques mais sans l'humour, c'est dire. Ou alors Sydney Fox, mais au lieu de n'y avoir qu'une belle nana on en a quatre. Le casting féminin semble n'être composé que de mannequins, à l'image de cette femme commandante de l'armée péruvienne. Cette série ne s'adresserait-elle qu'à des préados ? Je commence sérieusement à me poser la question. Un guest sympa ne sauve pas l'épisode.

Et ça y est, le sourire permanent de Coulson me gonfle. Ça n'aura pas pris longtemps.

############## Épisode 1x03

Putain que c'est laborieux. C'est moins ridicule que l'épisode 2, incontestablement, mais rien à faire l'équipe ne fonctionne pas. Pourquoi fallait-il qu'il y ait DEUX scientifiques, lesquels en plus sont d'une redondance balourde ? Pourquoi Ward est-il aussi monoexpressif et inintéressant, encore pire que l'agent Casey de Chuck ? Pourquoi Skye me donne-t-elle autant envie de lui mettre des claques ? Enfin, le bon point de l'épisode c'est que la toute fin laisse entrevoir la possible arrivée d'un personnage à super pouvoirs, même si c'est loin d'être un des méchants les plus connus de l'univers Marvel...

############## Épisode 1x04

Et hop, retour à un épisode qui aurait pu être tiré de n'importe quelle série d'espionnage du même genre. Oh il y a bien une histoire d'organisation secrète qui se laisse entrevoir (Hydra ? AIM ?) mais c'est léger et l'épisode en lui-même est d'un inintérêt assez flagrant... si ce n'est pour admirer Skye à l'oeuvre, et je ne crois pas exagérer en disant que ses prouesses de "hackeuse" ont au moins eu le mérite de me faire hurler de rire. C'est d'un ridicule putain... sinon le reste de l'épisode, comme d'hab, affichait une pauvreté de budget bien colossale avec une rue de ville "bélarusse" que tout visiteur des studios Universal aura reconnu comme étant la "rue européenne" utilisée sur des milliards de tournages à petit budget. Terminons avec Coulson qui est possiblement le plus mauvais chef d'équipe de l'univers : aucune autorité sur les membres de son équipe, il se fait littéralement dominer par Mey, qui non contente de lui désobéir en est presque à lui filer des ordres. Risible.

J'avais oublié un détail : Mey dit clairement dans l'épisode que la télépathie n'existe pas. Autant dire que la problématique mutante ne sera probablement jamais abordée, j'imagine que la Fox détient ça avec les droits des X-Men. C'est triste.

Je baisse d'une étoile la note initiale, parce que ça ne s'est pas vraiment amélioré. Je crois qu'il est important de buter Skye qui est vraiment l'archétype du perso raté, de flinguer un des deux nerds de l'équipe (je propose de buter le mec pour équilibrer). Vu que Ward semble avoir des sentiments naissants pour la reine du hack sponsorisée Head & Shoulders depuis son van, la faire crever permettra p'tet de donner de l'épaisseur au personnage.

Je laisse encore 2 épisodes à la série pour décoller. Après j'arrête les frais, c'est vraiment trop médiocre.

############## Épisode 1x05

Wouaaaah ! Accrochez-vous à vos sièges, on découvre les secrets de Skye ! Et ils sont... sans intérêt. Non mais sérieusement ils sont complètement pourris. Le pétard mouillé total. Reste plus qu'à la buter, sérieusement, elle sert tellement à rien Hack & Shoulders.

Sinon pour le reste de l'épisode, ouais ! Le retour du fil rouge de l'Extremis avec la méchante scientifique du pilote ! Qui se fait buter comme une merde ! Je. Mais. Enfin.

Bref on se retrouve devant un monster of the week avec vaguement une référence à une conspiration plus large, avec toujours cette organisation mystérieuse "Centipede" qui se dévoilera bien être Hydra ou AIM (surtout que bon, dans Iron Man 3 c'est bien AIM qui est derrière Extremis). Notre vilain à pouvoirs se révèle être non pas un second couteau mais au moins un troisième ou un quatrième. C'est bien simple, il porte le même nom que deux autres personnages inventés en même temps dans le Marvelverse et dont l'existence est tellement mémorable que tout le monde les a oubliés. Comme prévu, il n'y aura eu jusqu'ici aucun personnage Marvel d'importance : ceux-ci semblent effectivement réservés au cinéma.

Seul truc bien, les effets pyrotechniques sont à peu près réussis. Par contre c'est quand même rigolo de balancer dans un épisode sur un ton péremptoire que la télépathie ça n'existe pas pour nous sortir de la pyrokinésie dans l'épisode suivant. Enfin je dis rigolo, en vrai c'est complètement con.

Un dernier point dont j'avais oublié de parler : le public "geek" et les fans de comics dans mon entourage ont plutôt tendance à ne pas aimer la série qui se paye le luxe, en prime, de rappeller les nanars des années 90. Le public "familial" risque de ne pas avoir apprécié la scène post-coïtale montrant Skye en lingerie pendant de longues minutes. De l'art de se tirer une balle dans le pied.

Pour conclure c'est toujours nul. Jeej.

############## Épisode 1x06

Voilà. On y est. J'avais décidé, après le pilote, de laisser cinq épisodes supplémentaires à la série pour faire ses preuves. Le teaser laissait entendre que la série allait connaître des bouleversements... c'est à la fois vrai et faux. C'est vrai parce que c'est carrément du côté de X-Files que lorgne cet épisode. Un X-Files résolument raté, scénaristiquement inepte, au suspense inexistant et à la prise de risque minimale. C'est faux parce que le statu quo est permanent et que les personnages évoluent à peine. Ce qui est bien dommage parce que pour une fois, la série focus sur Fitz et Simmons qui sont un milliard de fois plus intéressants que Hack'n Shoulders et Ward McDouche. Mais quand même pas si intéressants.

Ho alors oui on sent se dessiner un triangle amoureux tout pourri, quelle surprise, on ne s'y attendait pas du tout. Coulson commence à balancer qu'il se doute qu'il n'est pas resté "mort" que huit secondes, et les allusions à son potentiel statut de cyborg (théorie personnelle) sont régulières (notamment une joke sur le fait qu'il ne faut pas l'appeller Iron Man, même si son taux de fer est élevé). Et l'épisode est un tie-in léger avec le film Avengers. C'est pas lourd.

Pour le reste, entre cette histoire de virus débile, cette scène de saut dans le vide jamais crédible et visuellement atroce, on nage entre le médiocre et le grand-guignol. Le tout balancé avec un premier degré qui fait peur. Si au moins la série ne se prenait pas autant au sérieux, bon sang...

Bref, je suis content d'en rester là. La série n'a toujours pas réussi à se montrer digne d'intérêt, ça mérite bien de perdre encore un point. C'est vraiment le ratage de l'année, et les audiences, en baisse permanente, ne donnent pour l'instant pas beaucoup d'espoir aux showrunners de voir une saison 2 être signée. Bon débarras.

############## Épisode 1x07

Je sais, j'avais dit que j'arrêterais après le 6. Sauf que des fans de la série (il y en a) ont réussi à me faire croire que ça s'améliorait grandement avec les derniers épisodes, qu'il y avait un tie-in avec Thor 2 (que je venais de voir) et que les personnages prenaient de la substance.

Ça ne s'améliore pas. C'est toujours au mieux médiocre, au pire nul à chier.

L'épisode 7 montre Ward associé à Fitz pour une mission en territoire ennemi. Le duo aurait pu être intéressant même si on nous a déjà fait le coup de l'agent surexpérimenté auquel on colle un acolyte bleu-bite nerd qui finalement parvient à surprendre le premier parce qu'il est ingénieux. C'est pas atroce mais quand même super cliché et balourd. On insiste aussi lourdement sur l'attachement de Simmons à Fitz, histoire de. On introduit Victoria Hand histoire de rappeller qu'on est quand même dans le Marvel Universe (ce sera d'ailleurs le seul truc de l'épisode à avoir une quelconque parenté avec du Marvel, tout le reste pourrait être dans n'importe quelle série) mais on ne fait pas grand chose du personnage. Et les problèmes d'insubordination de l'équipe de Coulson continuent. Le vrai SHIELD enverrait ces bras cassés débiles en cour martiale. La parodie d'agence à laquelle on a droit ici leur met à peine une petite tape sur la joue.

############## Épisode 1x08

L'épisode 8 est le fameux tie-in avec Thor : un beau foutage de gueule. L'équipe est pendant trois minutes dans un décor du film (la bibliothèque, théatre du combat final) et ensuite repart se promener en Europe à la recherche d'un asgardien planqué parmi les humains depuis des années. Absolument rien dans le scénario ne tient debout, les "méchants" de l'épisode sont très méchants on sait pas pourquoi, des scandinaves parlent entre eux en anglais, et j'ai beau adorer Peter McNicol, l'asgardien est aussi crédible que si Marthe Mercadier jouait Wonder Woman. L'équipe de guignols est plus nulle que jamais. Seigneur que c'était mauvais. Un cauchemar.

############## Épisode 1x09

L'épisode 9 est une nouvelle fois un truc quelconque qui pourrait avoir lieu dans n'importe quelle série traitant de phénomènes paranormaux, rien à cirer du Marvel Universe ou du SHIELD. Pour tout dire ça pourrait être un très mauvais épisode de X-Files ou de Supernatural. Quasiment un huis clos se déroulant durant 80% de l'épisode dans l'avion, en prime. C'est tellement putain de laborieux. À noter que les scénaristes ont finalement décidé de ne pas coller Rocky McDickpunch avec Hack'n Shoulders parce que c'était trop évident, il faut croire, du coup il flirte avec Terminator Chun-Li. Personnellement la différence d'âge (les acteurs ont vingt ans d'écart) ne me dérange pas, mais si un twist annonce une filiation entre Mey et Skye ça va vraiment devenir glauque (et on en prend le chemin)

############## Épisode 1x10

L'épisode 10 tente des choses en ramenant des personnages déjà vus dont le type infecté à l'Extremis dans le pilote, la méchante en robe à fleurs, on essaye de donner un peu de liant à toute cette tambouille indigeste avec des super-soldats (tellement original), et on se prend les pieds dans le tapis avec un épisode insipide, et surtout un "plan" tellement mal exécuté que les bidasses de la septième compagnie feraient mieux : entre Rock Slamchest qui décide de se positionner derrière un camion citerne pour mieux ne pas observer l'entrevue entre Coulson et les méchants et la team de débiles qui regardent Coulson se faire kidnapper sans RIEN faire, on atteint un summum en matière d'incompétence et de stupidité. C'est d'un nul. Même le cliffhanger final ne fait pas rêver.

Il y a fort à parier que les audiences en chûte libre doivent donner des sueurs froides aux scénaristes et aux producteurs, lesquels se sont répandus dans les média pour promettre monts et merveilles, notamment une plus forte caractérisation de l'univers Marvel. Si les scénarios continuent d'être aussi à chier, le show ne vaudra donc le coup que pour trente secondes de caméos par épisode. Le plus grave, c'est que c'est plus prometteur que tout ce à quoi on a eu droit jusqu'ici.

############## Épisode 1x11

Reprise après un looooong break. Ça a dû réfléchir dur pour trouver quoi faire afin de donner un intérêt au show. Coulson s'est fait enlever, l'équipe de bras cassés est en galère, Victoria Hand prend les choses en main et commence par taper sur le dos de la main de Skye. Laquelle ne trouve rien de mieux à faire que se prendre pour Jack Bauer et partir toute seule à la recherche de son patron, dans un long enchaînement de séquences toutes plus WTF les unes que les autres. Seul intérêt de l'épisode, on découvre en quoi consiste le séjour à Tahiti de Coulson... qui révèle les limites du jeu de Clark Gregg. C'est triste. À la fin on voit que Mike Peterson a bien pris cher et sa transformation en Deathlok n'en est que plus évidente.

############## Épisode 1x12

Épisode centré sur Fitz et Simmons, et leur popularité à l'académie des nerds. Seul problème, l'intrigue est d'un inintérêt assez consternant, avec une machine magique qui provoque des tornades. On se fout tellement de ce qu'il se passe, c'est dramatique. Fort heureusement pendant ce temps Coulson et May partent en mission tous les deux à Mexico parce que là-bas il fait beau, et ils ont bien raison... on apprend surtout que, holala, Hack'n Shoulders est IMPORTANTE ! Elle a des POUVOIRS ! Des pouvoirs autres que rester propre dans un van et hacker la CIA depuis son 3310, bien sûr.

############## Épisode 1x13

L'épisode se passe dans un train avec une narration éclatée selon le point de vue des personnages. Ça aurait pu donner un truc sympa, ça sert surtout à faire croire que l'histoire est complexe est élaborée en rendant le machin confus. Et il y a tellement d'incohérences grossières dans tout ce bordel que c'en est nawak. Les mecs qui abandonnent une poursuite sans raison, les gus qui sautent d'un train à des moments différents et tombent magiquement juste à côté les uns des autres... les motivations des personnages sont incompréhensibles et n'ont aucun autre sens que d'aller là où les scénaristes veulent mener le bidule : mettre Skye en danger ! Car elle est IMPORTANTE ! Donc pan, on lui tire dans le bidon. TATATIN ! SUSPENSE ! Et on a la confirmation que Peterson est Deathlok. Merci les gars, on l'avait deviné depuis le pilote, environ.

############## Épisode 1x14

Donc maintenant que Skye est en danger Coulson et son équipe décident d'aller rendre visite au fameux TAHITI histoire de trouver le champignon magique qui pourra la guérir. Enfin la ressusciter. Enfin non parce qu'elle est pas morte mais... vous voyez l'idée. Bill Paxton, le camarade de chambrée de Coulson, rejoint l'équipe, il fait des blagues cool parce que c'est un mec sympa et décide de les aider au lieu de leur pourrir la vie comme le voulait sa mission initiale. Ils utilisent donc un ordinateur magique qui fait des maps en 3D via Google Eart et infiltrent une base super secrète lourdement gardée par deux pauvres types qui se font descendre comme des merdes. Là ils trouvent un serum magique et Coulson découvre que la source de ce serum est... houlala ! Un extraterrestre bleu ! Un KREE ! Incroyable ! Une référence à Marvel ! On en voit tellement pas souvent dans ce show qu'on en oublierait presque dans quel univers il se déroule.

############## Épisode 1x15

Tadaaaaa ! Il aura fallu 15 épisodes mais ça y est, un épisode avec du Marvel pur jus ! Bon, c'est du Marvel un peu de deuxième main hein, parce que bon on va pas avoir Iron Man ou Loki il faut pas rêver, donc du coup on a... Lorelei !!! Quoi comment ça vous savez pas qui est Lorelei ? Bon c'est un peu normal, c'est une méchante pas super connue de l'univers de Thor. Chez Thor il y a une méchante qui s'appelle l'Enchanteresse, personnage pas encore assez obscur pour la série de ABC, donc on envoie sa petite soeur Lorelei. Et Lorelei qu'est-ce-qu'elle fait ? Elle séduit les hommes et les réduit en esclaves. Et attention c'est dangereux ! Donc Lady Sif est à sa poursuite. Vous voyez Lady Sif ? Mais si, la brune asgardienne qui doit avoir dix minutes à l'écran à tout casser dans chaque film Thor, et qui se fait piquer le mec qu'elle aime par Natalie Portman. Eh bin mine de rien quand on ajoute un peu de super-héroïque la série ne s'en porte pas plus mal. Bon, ça ne vole toujours pas bien haut, mais c'est tellement mieux que toutes les conneries avec Extremis-dont-on-ne-prononce-pas-le-nom et les Kree-qu'on-voit-dix-secondes-sans-dire-ce-que-c'est sans parler de l'organisation-des-méchants-qui-est-forcément-AIM-ou-Hydra-mais-faut-pas-le-dire. Mais allez, les interactions entre Sif et Coulson sont sympa, Rock Slamchest est un imbécile comme d'habitude, et l'épisode se laisse regarder. Presque un exploit ! Même s'il n'apporte quasiment rien au fil narratif de la saison. C'est peut-être pour ça qu'il est presque bien, remarquez.

############## Épisode 1x16

Un épisode qui promet beaucoup plus de choses qu'il n'en donne... mais c'est déjà presque pas mal vu la catastrophe ambulante qu'est la série. Si on passe sur le costume Fischer-Price de Deathlok, on commence à entrevoir un réel danger planant sur notre équipe de débilous et ce danger est une taupe non seulement au sein du SHIELD, mais aussi au sein de l'équipe. La possibilité que le Clairvoyant soit l'un des leurs amène une problématique nouvelle mais somme toute logique (depuis l'apparition de Bill Paxton, tout le monde se doute que c'est un traitre). Du coup le final sur un cliffhanger désignant Victoria Hand comme potentielle grande méchante est une bonne surprise, qui fait un peu oublier qu'au final il ne se passe rien de franchement transcendant dans l'épisode... même si le statut quo est appellé à être bouleversé par...

############## Épisode 1x17

... un détail nommé Captain America 2. Il est évident que les scénaristes de SHIELD savaient depuis le début que le film allait avoir une influence décisive sur la fin de leur saison, mais un tel interminable build-up était-il nécessaire ? Il ne s'est tellement RIEN passé d'intéressant sur une quinzaine d'épisodes qu'on en vient à se dire qu'un arc se terminant en mi-saison n'aurait vraiment pas fait de mal. Évidemment, lacher que c'est Hydra qui poursuit l'Extremis aurait potentiellement spoilé le scénar de Cap 2, mais il y avait tellement de choses à faire. Il suffit de pas grand chose pour construire un univers cohérent, et des références scénaristiques ne coûtent absolument rien à placer. Cap 2 place plusieurs fois "Tony Stark" ou "Iron Man" sans jamais le montrer. Voilà comment on crée un univers. Pas en déclarant solenellement "la télépathie n'existe pas" dans un monde où New York s'est fait attaquer par des aliens et a été sauvée par un dieu nordique et un scientifique qui se transforme en monstre vert quand il est pas content. Alors oui cet épisode 17 est intéressant, entre fausses pistes et vraies révélations, et cliffhanger final laissent envisager une fin de saison enfin intéressante. Mais seigneur qu'il a fallu s'accrocher pour en arriver là, et les audiences toujours en chûte libre (on peut espérer que Cap 2 permette à celles-ci de relever la tête) n'invitent toujours pas à l'optimisme concernant une saison 2... les audiences des épisodes 18 et 19 seront décisives et nul doute que chez ABC elles seront surveillées très, très attentivement. Marvel ne peut pas se permettre de sortir un film à 170 millions de dollars chaque semaine pour soutenir sa série.

############## Épisode 1x18

Un bon guest, voilà qui n'est pas idiot pour conserver l'intérêt après le twist de l'épisode précédent et le bouleversement du statu quo. Bon certes le coup des coordonnées magiques données par Nick Fury est complètement tiré par les cheveux mais le personnage de Patton Oswalt est sympa et les nouveaux éléments expliquant la relation Garrett / Ward apportent un peu de substance à un personnage qui n'en a jamais eu. Et puis la fausse moustache d'Adrian Pasdar vaut le coup rien que pour le fou-rire qu'elle provoque.

############## Épisode 1x19

Forcément dans cette série quand un truc est bon on s'en débarrasse : adios donc, la seule bonne surprise de la semaine dernière. Un épisode un peu ennuyeux entre un passage cliché sur un détecteur de mensonges et un B-plot vraiment lourdingue avec une joueuse de violoncelle, ancienne flamme de Coulson. On appréciera la petite référence fan service aux Howling Commandos pour la route, mais à 3 épisodes de la fin on aimerait bien qu'il se passe un peu plus de choses.

############## Épisode 1x20

Eh bin voilà. Un bon épisode. It finally happened. Maria Hill, Pepper Potts, Man-Thing, Deathlok, je le disais précédemment, ce dont la série Agents of S.H.I.E.L.D a désespérément besoin c'est d'un univers, le MCU, et ces petites références subtiles qui n'ont jamais besoin de dépasser le stade de la mention dans une conversation aident à le construire. Il y a plusieurs scènes sympa dans cet épisode, la traque de May par Ward en étant une, les apparitions de Deathlok sont les autres. C'est qu'ils me donneraient presque envie de regarder la saison 2, ces cons.

############## Épisodes suivants et saison 2

L'impensable est arrivé : je fais désormais partie des défenseurs de la série, qui a gagné en qualité de manière assez phénoménale. Non seulement les acteurs sont de plus en plus crédibles, mais la réalisation est de plus en plus soignée avec certaines scènes d'action véritablement réjouissantes. Toutes proportions gardées bien sûr, on voit bien que la série n'a pas le budget des films du MCU, mais il y a eu de vrais efforts. L'ajout de Kyle MacLachlan au casting, bien plus convaincant que Bill Paxton qui cabotinait à mort, n'est pas étranger à cette réussite. Je me suis envoyé une dizaine d'épisodes d'affilée pour finir cette saison, ce n'est pas pour rien. Bien sûr, le désastre que sont les 16 premiers épisodes de la série m'empêche de relever trop la note, mais c'est désormais plus de la moitié des épisodes sortis qui sont dignes d'intérêt. Une note moyenne convient donc parfaitement pour l'instant.

############## Saison 3

C'était sympatoche. Franchement j'ai pas grand' chose à dire dessus, y'avait du bon et du moins bon, mais ça n'a jamais atteint les tréfonds de la saison 1. C'était correct.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5221 fois
58 apprécient · 8 n'apprécient pas

Autres actions de kwyxz Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D.