Agents of B.O.R.E.D.O.M

Avis sur Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D.

Avatar C__Nec
Critique publiée par le

J'étais extrêmement excité à l'idée de découvrir cette nouvelle série. L'agent Coulson ! Des liens avec le MCU (Marvel Cinematic Universe) ! Un nouvel épisode hebdomadaire ! Joss Whedon ! Un casting paritaire ! Autant dire que la désillusion n'en a été que plus grande, malgré mes efforts et le recours à la méthode Coué pour tenter de sauver ce naufrage.

Agents of S.H.I.E.L.D. cumule de nombreuses tares. Quelques unes qui auraient été largement évitables, tout d'abord : j'ai parlé du casting paritaire (3H, 3F), très bien, sauf qu'ils ont apparemment oublié que la planète entière n'était pas composée de Caucasiens. Alors oui, il y'a Melinda May, asiatique. Et Skye est censée être métisse, mais ça ne saute pas aux yeux. Le reste est complètement Wasp, alors que la seule contrainte d'origine concernait évidemment Coulson (Clark Gregg), par ailleurs bien moins charismatique que lors de ses brèves apparitions dans les films liés aux Avengers.

Mais il y'a des non-blancs, attendez ! Il y'a des (méchants) noirs, des (méchants) latinos, et des (méchants) asiatiques ! Sauf quand il faut créer un vilain récurrent, un puissant riche comme Quinn, ou un futur supervilain qui acquiert ses pouvoirs pendant l'épisode ; là, par contre, on fait dans le blanc, il faut qu'il y'ait de la crédibilité, que diable.

Honnêtement, après 3 épisodes, on se dit que c'est le hasard, après 6, que c'est de la maladresse, après 10, que c'est de la bêtise. Surtout que le casting principal n'est franchement pas composé d'acteurs irremplaçables et dégoûlinants de charisme. Hormis Coulson et, dans une moindre mesure, Skye, le reste de l'équipe est franchement fadasse, pas aidé il est vrai par la manie Whedon de ne rien dévoiler de significatif, les laissant avec des miettes pour s'exprimer. Si MAOS était le seul show super-héroïque de qualité à être diffusé, il pourrait compter sur l'addiction créée et ne pas avoir à remédier à ses défauts - mais le problème s'appelle Arrow, une série infiniment meilleure qu'elle.

Quoi d'autre ? Ah, oui, un autre problème qui saute d'autant plus aux yeux en regardant Arrow ; la maîtrise des cliffhangers. Dans la série dédiée à l'archer justicier, il y'a des cliffhangers, réguliers - mais qui interviennent à la fin d'épisodes comportant une intrigue complète, bouclée avant ce moment final qui donne envie de voir la suite (sans entrer dans les détails, l'un des épisodes les plus récents avait une intrigue autour du Clock King, et un cliffhanger autour de Deathstroke). Pas d'insatisfaction : les quarante minutes passées à regarder le show n'ont pas été rendues complètement inutiles par l'absence de résolution liée au cliffhanger. Dans MAOS, à l'opposé, quand il y'a un cliffhanger, il ne faut espérer aucune résolution, rien. Toute explication viendra la semaine suivante. Ce qui ne crée pas de l'addiction, mais de la frustration.

Un autre domaine dans lequel Arrow ridiculise MAOS est celui de l'accès à l'univers. MAOS est clairement un spinoff des films, et à ce titre, des pans entiers de l'univers Marvel sont "verrouillés" car réservés au Grand Ecran (quand les droits n'appartiennent pas à une autre compagnie, comme pour XMen ou Spiderman). Alors qu'Arrow multiplie les références (allant de l'obscur au populaire comme Huntress, Deadshot ou l'exceptionnel Deathstroke), MAOS est coincé : on a un Asgardien ici, un mutant là, mais qui n'ont aucune épaisseur, comme si l'on souhaitait contenter un amateur de randonnées en montagne avec une carte postale des Alpes.

Bref, Marvel Agents of SHIELD, s'il continue sur sa lancée, fonce droit dans le mur de l'annulation ; alors même que les films Marvel restent de très haut standing. A la manière de Star Wars sous George Lucas, les différences de priorité entre les différents éléments de l'univers pèsent sur les moins avantagés, diminuant leur attrait en multipliant à l'envi les contraintes autour de ce qui peut apparaître, et comment. Franchement, avec le nombre de zéros sur les chèques de Robert Downey Junior ou Chris Hemsworth, c'est trop demander de les voir apparaître à la télévision ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 377 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de C__Nec Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D.