"Don't touch Lola!"

Avis sur Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D.

Avatar Bastien Plessard
Critique publiée par le

Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. ou la première tentative de Marvel pour se lancer dans le monde des séries.
Annoncé comme faisant suite aux événements d' Avengers en nous montrant tout du point de vue non pas de super-héros mais de simple agents d'une organisation.
Yep, sur le papier on dirait que nous allons avoir droit à un NCIS sauce Marvel et..... ben c'est éxactement ça!
Certe, il aura fallut être stupide pour s'attendre à une série blockbuster avec plein de super-héros s'engageant dans des combats enragés (ce qui n'a pas empecher pas mal de personnes de s'attendre belle et bien à celà et ce, malgrés les annonces de Joss Whedon et donc d'être logiquement déçus, les cons) mais faut avouer, c'est fade, incroyablement fade.
Le premier épisode est pourtant relativement sympa: Une petite histoire d'organisation aux sales expériences reprenant le concept du virus extremis du dernier film Iron man. Cependant, les premiers problèmes peuvent déjà être observés comme ces personnages cliché et kitsch au possible: Dans la famille SHIELD je voudrait la jeune recrue arrogante mais paumé, le beau gosse, le duo de geeks et l'asiat badasse qui, naturellement, fait du kung-fu.

Et les épisodes suivant sont du même tonneau: Incroyablement banal avec un petit brin de SF, comme si il suffisait de placer les termes "hydra", "Chitauri" ou "AIM" pour montrer que l'on est dans l'univers Marvel; Le résultat est donc regardable mais sans plus ce qui est bien dommage pour cette série.

Il faudra attendre la moitié de la série pour que les plaintes des spectateurs atteignent les oreilles des producteurs et agissent comme un coup de pied au cul.
A partir de ça, la série commence à devenir beaucoup plus agréables: elle commencent à suivre la trame des films actuels (les événements de Captain America 2 auront notamment une influence primordiale sur le déroulement de la série) et place beaucoup plus de références plus ou moins subtile aux comics originels comme la présence de super-villains comme Blackout, Loreleil, Blizzard et surtout Deathlok (particulièrement bien développé d'ailleurs).
Les personnages subissent également un développement intéressant, notamment par un twist assez inattendu et, même si la série reste très kitsch, on passe d'un kitsch franchement ennuyeux à un kitsch "plaisir coupable" de série américaine et on se surprend à en vouloir un peu plus à la fin.

Donc bilan: Cette série mérite un 6 certe, mais un 6 d'encouragement puisqu'elle finit par rattraper ses erreurs pour finir par devenir potable. De plus, nous pouvons pardonner cette série qui est, après tout, la première de Marvel en souhaitant ardemment que leurs prochaines séries s'améliorent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 335 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Bastien Plessard Marvel : Les Agents du S.H.I.E.L.D.