Limite du pouvoir, sens du devoir.

Avis sur Marvel's Daredevil

Avatar Yuri Didion
Critique publiée par le

Comme on pouvait s'y attendre, la saison 1 s'attarde surtout sur la présentation du personnage : histoire des protagonistes en analepses à l'émotion contrôlée, sentiments en monologues face à des seconds rôles superbement tenus, et quelques belles séquences de combat, de traque, de procès. Cette S1 offre surtout l'occasion d'une lecture sympathique sur la morale : le but ne suffit pas, les moyens mis en oeuvre importent. C'est ce qui va permettre de différencier le Bien du Mal et c'est l'idée principale que défend Matt Murdock (alias Daredevil) face à Wilson Fisk.
Cependant, cette morale perd ses contours manichéistes dans la S2. Obsédé par sa quête de combat contre le crime, Daredevil prend le dessus sur Murdock, qui disparaît des tribunaux et sacrifie sa vie publique au profit d'un combat toujours plus secret et plus sombre. Cela donne un petit côté drama-queen vaguement écoeurant. On retrouve toutefois plus de croisements avec le multivers Marvel (notamment avec Jones), ce qui relève un peu la sauce.
Le dernier épisode est un classique du genre : situation originale catastrophique, grand combat final, et grande (très grande) révélation. Bref, on attend la suite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 200 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Yuri Didion Marvel's Daredevil