Tout ça...pour ça ?

Avis sur Marvel's Jessica Jones

Avatar Fan_Ouille
Critique publiée par le

J'avais attendu cette nouvelle série de Marvel avec impatience. Etant grande fan de David Tennant, il n'aurait pas pu en être autrement, et j'avais plutôt apprécié Kristen Ritter dans Breaking Bad.
Au final, la série a su être divertissante, prenante, parfois drôle, souvent glaçante. Ca commence fort, avec une Jessica brisée, victime de flash-back, cauchemars et reviviscences de son bourreau Kilgrave. Ces flash-back sont d'ailleurs plutôt bien amenés, avec cette ambiance toute de violet, et Kilgrave dans l'ombre (dont le visage ne sera dévoilé qu'au milieu de la série).
Puis, petit à petit, l'histoire s’essouffle. Quelques moments viennent pimenter les épisodes, mais on reste basiquement à une discussion sur comment stopper Kilgrave entre Jessica, Trish, l'agent Simpson... Ah, et du sexe aussi. Pas franchement des scènes indispensables.
Le passé entre Jessica et Kilgrave est disséminé par plusieurs touches, c'est plutôt malin, la série a su entretenir le mystère autour de Kilgrave.
D'ailleurs, ce personnage est très bon à tous points de vue. David Tennant, comme d'habitude, est magistral (en toute subjectivité bien sûr, cet homme pourrait jouer une patate rôtie que je le trouverais encore merveilleux). On apprend petit à petit à le connaître, et on en viendrait à lui pardonner ses erreurs au décours d'un point de son passé soulevé ici et là. Et juste après, il devient plus terrible et terrifiant qu'avant.
Kristen Ritter, par contre, ne m'a pas emballée. Je ne sais pas si le personnage voulait ça ou si c'est son jeu d'actrice, mais le jeu d'émotions est plutôt limité, à part quelques moments tragiques de l'histoire où elle nous embarque tout de même. Le développement du personnage, par contre, est agréable. Son cynisme est délicieux, toute cette rancœur d'elle même par culpabilité, est palpable. Un des points forts de la série.

J'en viens au point noir de la série : la fin. Autant d'arcs narratifs, autant d'ouvertures dans l'histoire, pour en arriver à cette fin. Quel dommage. Tout est bouclé en 15 minutes. Pour ne pas spoiler, disons qu'on n'obtient pas la grande confrontation à laquelle les douze épisodes nous avaient préparé.

La soi-disante augmentation de ses pouvoirs grâce à son père était totalement inutile au vu de la fin. Tout son entrainement dans la salle de concert également.

Le seul point à soulever dans la fin est, encore une fois, la performance de Tennant. Malgré toute la noirceur du personnage, sa malfaisance, ses crimes, j'ai été franchement émue.

Malgré tout ce que Jessica a pu lui faire, il avait encore l'espoir qu'un jour elle puisse partager ce qu'il ressentait pour elle. Jusqu'à la fin, il y a cru. La désillusion en est d'autant plus terrible.

A voir donc, pour le personnage de Jessica Jones, pour l'action, pour l'univers de Hell's Kitchen, crade au possible, pour David Tennant.
Mais pas pour la fin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 196 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Fan_Ouille Marvel's Jessica Jones