Critique : Jessica Jones (sur screenreview.fr)

Avis sur Marvel's Jessica Jones

Avatar ScreenReview
Critique publiée par le

SPOILERS

Un an après le succès public et critique de la série Daredevil, Netflix retente le coup avec Jessica Jones avant de lancer le printemps prochain une série consacrée au personnage de Luke Cage. Résultat, cette production Marvel est certainement la meilleure nouvelle série de cette année. Son histoire ? Jessica Jones est une super héroïne reconvertie détective privée, traumatisée par son passé. Elle met ses super pouvoirs au service de son métier tout en tentant de mettre la main sur le vilain Kilgrave qui a la capacité de contrôler les esprits et dont elle est une ancienne victime. Sans attendre, voici 5 raisons de découvrir Jessica Jones au plus vite.

Krysten Ritter
Hormis une apparition remarquée dans la série Breaking Bad où elle incarnait Jane Margolis, la petite amie toxico de Jesse Pinkman, Krysten Ritter a surtout été abonnée aux seconds rôles dans des séries ou des comédies à l’eau de rose sans grand intérêt. Avec Jessica Jones, l’actrice trouve enfin un personnage à la hauteur de son talent. La jeune détective privée est l’anti-héroîne par excellence. Une personnalité badass et caustique qui va comme un gant à Krysten Ritter, impeccable et nuancée. Car Jessica Jones a beau avoir la peau dure, c’est aussi une jeune femme humble, sensible et traumatisée par son passé. Si elle sait faire semblant de ne pas s”intéresser au sort des autres, c’est la première à voler au secours des plus démunis. Le tout sans en faire tout un plat. Jessica Jones n’est pas la plus élégante des filles mais elle est indéniablement la plus “chic”.

Kilgrave
Hors les personnages de Loki dans Thor et Avengers et Winston Fisk dans la série Daredevil, les vilains Marvel n’ont jamais vraiment brillé par leur charisme. Même le survendu Ultron nous a laissé sur notre faim. Avec Jessica Jones, on tient enfin le plus effrayant des méchants Marvel. Et le mot est faible… David Tennant (Doctor Who) est ici incroyable. Cruel, imprévisible, égocentrique… Kilgrave (aussi appelé l’Homme pourpre dans les comics) est un véritable sociopathe qui a la terrifiante capacité de contrôler les esprits. En gros, il peut vous faire faire et vous faire dire tout ce qu’il veut (ex : il demande à des domestiques de s’arracher le visage si Jessica ne revient pas avant deux heures). David Tennant est tellement génial dans la peau de Kilgrave qu’on a presqu’envie de détourner le regard du petit écran quand il y débarque, presqu’envie de crier à Jessica de ne surtout pas le regarder ou l’écouter, tout ça de peur qu’il reprenne le contrôle…

Une série féministe
Outre la badass attitude de Jessica Jones, la série compte d’autres personnages féminins forts comme Jeri Hogart, avocate redoutable incarnée par Carrie-Ann Moss (Matrix). Mais c’est surtout la meilleure amie de Jessica, la téméraire Trish Walker qui retient notre attention. Cette jolie blonde interprétée par Rachael Taylor (Transformers), se révèle vite une vraie force de la nature. Elle n’a pas la puissance herculéenne de sa soeur de coeur mais cette ex-enfant star n’hésite pas à prendre des cours de krav magra pour se tenir prête à partir aux trousses de Kilgrave (au grand dam de Jessica).

Une série sur la dépendance
Si les films Marvel ont toujours eu un côté léger, ses séries sont plutôt sombres. Daredevil ne nous avait pas épargné en matière de mort et de sang, Jessica Jones est de son côté, la digne “cousine” du diable rouge. Si on la soupçonne de bien supporter l’alcool grâce à ses capacités hors-normes, Jessica se nourrit exclusivement d’alcool. Une véritable carburant pour cette jeune femme meurtrie. Kilgrave est quant à lui, littéralement obsédée par la jeune femme et met tout en oeuvre pour la posséder. S’il souhaite qu’elle l’aime d’un amour sincère, il n’hésite pas à la faire souffrir pour l’avoir à ses côtés. Sans oublier le flic Will Simpson (sorte de GI Joe qui veut faire payer Kilgrave), accro à une pilule rouge qui décuple l’adrénaline ou Malcolm, voisin de Jessica addict à l’héroïne après être passé entre les mains de Kilgrave.

Une série addictive
Jessica Jones est un véritable film policier long de 13 heures. Si Jessica, son ami Luke Cage et Kilgrave possèdent des capacités qui n’ont rien de naturel (tous ont obtenu leurs pouvoirs après des accidents ou des expériences scientifiques), la série ne met pas l’accent sur leurs “dons”. Le spectateur se retrouve plongé au coeur du quotidien de Jessica qui ne s’arrête jamais quand il s’agit de traquer Kilgrave. Une quête pleine de rebondissements et de cadavres, au cours de laquelle on découvre les secrets de Jessica et le passé de Kilgrave. Plus on en apprend, plus on veut en savoir davantage. On devient à l’image de tous les personnages, accro !

Lire mon papier sur mon site ScreenReview : http://www.screenreview.fr/jessica-jones-raisons-de-regarder-la-nouvelle-serie-marvel/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 382 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de ScreenReview Marvel's Jessica Jones