👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

I'm just saying they died of terminal stupidity.

Saison 1 - 7/10

Frank Castle avait été une des bonnes surprises de la saison 2 de Daredevil, apportant un rôle secondaire plutôt intéressant. L’annonce d’une série spin-off centrée sur le personnage avait donc de quoi mettre l’eau à la bouche. Au final, sans que cela soit une déception, on aura plutôt l’impression que les séries Marvel sur Netflix commencent à avoir un rythme de croisière. À l’image d’Iron Fist ou de The Defenders, cette première saison ne sera pas franchement transcendante. Alors certes, dans l’ensemble ça reste sympa et on peut saluer le fait de ne rien enlever à la violence du personnage. La saison soulèvera aussi des questions importantes sur les justiciers, le second Amendement et la relation qu’ont les Américains avec la violence des armes à feu, le sort des soldats une fois de retour au pays et du stress post-traumatique dont ils souffrent, les guerres incessantes inter-agences…

Il y a plusieurs questions intéressantes, mais l’intrigue en elle-même manquera un peu de panache pour vraiment nous intéresser. Le premier tiers sera plutôt mou, le second un peu apathique, et il faudra donc attendre le dernier pour que ça décolle vraiment, les éléments ayant péniblement réussi à se mettre en place. On se laissera enfin transporter dans l’histoire, certaines constructions d’épisodes s’avéreront intéressantes dans la façon dont elles font avancer l’histoire. Comme si les showrunners avaient d’abord voulu bien poser les bases, quitte à sacrifier le rythme, pour ensuite pouvoir s’y lancer pleinement. Seul le dernier épisode viendra un peu casser le tout, car bien que logique et attendu, il n’arrivera pas à recréer le climax atteint dans le précédent, et fera donc l’effet d’un soufflet qui retombe.

Au niveau du casting, pas grand-chose à reprocher, dans l’ensemble ça reste plutôt convenable et Jon Bernthal incarnera son personnage avec une certaine prestance sans pour autant laisser de côté ses émotions. C’est une confirmation de ce qui avait été vu dans Daredevil. Techniquement, j’ai déjà mentionné la présence de la violence en accord avec le ton et le thème de la série, et la représentation est plus que graphique lors de certains épisodes. La mise en scène sera plutôt efficace, avec quelques fulgurances lors de certains épisodes. J’ai notamment aimé dans l’épisode 3 cette scène à la fin : clairement, c’est filmé en plan-séquence, mais j’ai beaucoup apprécié qu’il a été monté de sorte à ce qu’on soit plongé dans l’esprit de Castle, et du coup on n’a que des brides qui nous parviennent. C’était ingénieux comme procédé.

Bref, une série qui manque à convaincre alors qu’il y avait un gros potentiel. On voit ici l’illustration parfaite que le format de Netflix est parfait pour le genre, mais le fait de faire/diffuser les séries les unes après les autres n’est pas l’idéal.

Saison 2 - 7/10
À l’image de bon nombre de ses partenaires, Frank Castle ne réussira pas à concrétiser avec sa seconde saison, même s’il parvient à limiter la casse. La raison principale, c’est le côté un peu brouillon de la saison qui ne sait pas sur quel pied danser. Voulant lancer les bases pour une nouvelles intrigues intéressantes dans ce qu’elle promettait, les scénaristes ont voulu caser au forceps la suite des aventures entre Madani et Russo en y ajoutant au passage un romance pas franchement bien négocier. Du coup, l’intrigue mise en place sera pratiquement abandonnée à mi-parcours pour se concentrer sur l’intrigue autour de Frank voulant faire payer à Billy une bonne fois pour toute, sauf qu’après une scène plutôt intéressante, le reste de la saison passe au point mort et attend gentiment que les épisodes passent, tandis que l’intrigue autour de Rachel et Pilgrim fait du surplace ou presque.

Du coup voilà, on aura une saison qui n’avance pas vraiment, qui ne démarre pas vraiment, mais qui finira quand même par se conclure, même s’il y avait une meilleure façon de le faire tenir et que le tout paraît un peu précipité. Au final, c’est surtout l’absence de menace qui rendra le tout plutôt morne, même si ça permet du coup de fouiller la psychologie du personnage de Frank et son traumatisme (et celui de Billy en parallèle). Plus sur l’action pure, la saison se concentrera donc sur ses personnages mais oubliera de leur donner une intrigue à développer pour rendre les évènements palpitants. Restera l’épilogue qui sera un bel hommage. Peu de chose à redire sur le casting ou l’aspect technique, puisqu’on reste dans les balises de la première saison.

The Punisher tire donc sa révérence. S’en sortant sans doute mieux que Luke Cage ou Iron Fist, s’avérant moins décevant que Jessica Jones, on pourra regretter de ne pas en avoir eu plus ou que la saison ait manqué de piment.

vive_le_ciné
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les meilleures séries originales Netflix et Les meilleures séries de 2017

il y a 4 ans

Marvel's The Punisher
FloBerne
8

Miracle et drama

Saison 1 : 9/10. Au cinéma, nombre de personnages se sont fait massacrés pendant des décennies, sans vergogne ou une once de progrès. Les comics aussi ont été touchés par cette mode de la...

Lire la critique

il y a 4 ans

33 j'aime

4

Marvel's The Punisher
Jb_tolsa
8

Kill them all !!!

Après plusieurs coopérations entre Marvel et Netflix, on sentait la machine se ripper; en tant que spectateur, je ne retrouvais jamais la saveur des bastons chorégraphiées du diable de Hells Kitchen...

Lire la critique

il y a 4 ans

30 j'aime

Marvel's The Punisher
Antevre
4

Critique de Marvel's The Punisher par Antevre

Grosse déception pour cette série, qui vend un produit complètement générique là où on aurait pu espérer avoir quelque chose qui sort des sentiers battus... Frank Castle est le Punisher. Après que...

Lire la critique

il y a 4 ans

21 j'aime

Sale temps à l'hôtel El Royale
vive_le_ciné
8

I’m guessing church pays as much as a keno lounge?

Je me suis régalé pendant ce film. Typiquement un thriller à énigme basée sur une ambiance comme je les aimes. Suivant plusieurs fils rouges dans un huit clos mené de main de maître, mais se...

Lire la critique

il y a 3 ans

10 j'aime

2

Independence Day : Resurgence
vive_le_ciné
3

Time to kick some serious Emmerich ass

Il y a 20 ans, sortait sur nos écran un film intitulé Independence Day. Film très moyen mais extrêmement divertissant et assumant son côté pro-américain jusqu’au bout de la pellicule, il fera marque...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime

2

La Ligue des Justiciers : Dieux & Monstres
vive_le_ciné
7

Do you want save the world or do you want to rule it?

Une étonnante bonne surprise. Je m’attendais à voir quelque chose dans le genre de l’arc L’autre Terre ou en relation avec Earth-3 ; mais au final non, on a droit à une histoire complètement...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime

1