👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Tout le monde en prend pour son grade, le Premier ministre britannique, Barack Obama, le pape... Ils ne reculent devant aucun sujet et sont même en compétition pour celui qui arrivera à balancer le plus de vacheries sur la reine d'Angleterre.

Comment parler de Mock the Week sans évoquer le plus talentueux des humoristes que l'on ait pu désigner pour cette émission ? Je parle bien sûr de Frankie Boyle, le héros des temps modernes et de l'humour noir, les royalistes et extrêmistes religieux auraient vite fait de le brûler sur la place publique. Heureusement en Angleterre, presque tout est permis (Ahhh ces Anglais!). Son départ de l'émission après plus de 60 apparitions laisse d'ailleurs un grand vide et malheureusement ses successeurs ne lui arrivent pas aux 2/4 de la chaussette (Eh non Jack Whitehall et Russell Howard, vous n'êtes toujours drôles).

Les humoristes sont confrontés à plusieurs épreuves dont Scenes we'd like to see, épreuve durant laquelle ils doivent improviser sur un sujet désigné (par on ne sait qui) afin de rapporter des points à leur équipe (bien que je n'ai jamais compris à quoi servaient réellement ces points).

Juste pour donner un aperçu :
Scenes we'd like to see :
Things the Queen would not say in her Christmas speech:
Frankie Boyle : ‘I have had a few medical issues this year - I'm now so old that my pussy is haunted.’ (autant dire que la concernée n'a pas beaucoup rigolé à cette blagounette...)

Enfin bref, c'est espèce d'hybride entre Whose line is it anyway et une émission d'actualité a été une très belle découverte, je me suis fendue la poire à presque chaque épisode et je recommande à ceux qui comprennent (attention Frankie Boyle est Écossais) de se payer une bonne tranche de rire en regardant Mock the Week.

NB: Il ne semble pas que l'émission existe en VOSTFR pour l'instant.
NB2: Très bonne émission pour en apprendre plus sur la culture et l'actualité britannique sans devoir écouter le journal de la BBC.

Pscl_Bnski
7
Écrit par

il y a 6 ans

5 j'aime

Aucun résultat

La Fureur de vivre
Pscl_Bnski
8

L'adolescence des années 50

J'écris cette critique, mais je mentirais en disant qu'elle sera objective. J'ai toujours eu un gros penchant pour l'irresistible James Dean et ce film est un hommage à son charisme intemporel. La...

Lire la critique

il y a 6 ans

3 j'aime

Slevin
Pscl_Bnski
7
Slevin

Gambling man.

J'essaye de faire le point sur ce que je viens de voir durant l'heure 48 précédant ma critique. Beaucoup de choses, plus de positif que de négatif. Slevin représente le genre de films qui vous...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime

2

Douze Hommes en colère
Pscl_Bnski
8

I have no reasonable doubt...

Clairement je n'ai aucun doute sur l'appréciation que j'ai ressentie pour ce film. Il confirme la beauté des films d'époque et brille par la puissance d'élocution des acteurs. Un message poignant et...

Lire la critique

il y a 1 an

1 j'aime