Pour une fois qu'Amazon ne se ramasse pas

Avis sur Motherland: Fort Salem

Avatar LizzyEngland
Critique publiée par le

J'ai commencé cette série à cause de l'affiche. Oui je la trouve super cool. Ensuite j'ai vu le logo Amazon Prime et je me suis dit : ne te précipite pas, Amazon sait faire beaucoup de choses mais les séries.... euh non. Bref, une série pour des femmes, avec des femmes et des thématiques de femmes... et en plus elles se battent... que demander au peuple. Donc oui cette série féminine et féministe m'a tapé dans l'oeil.
Et quelle agréable surprise. De toutes les séries qui parlent d'adolescents de 30 ans, celle-là est la plus supportable.
L'intrigue ne traîne pas en longueur. les états d'âmes des unes et des autres sont traitées avec efficacité. par exemple quand Bellwater perd sa cousine, on ne la voit pas pendant 10 épisodes la larme à l'oeil en train de faire chier tout le monde. On est au milieu d'une guerre bordel... Il faut de l'efficacité.
La narration est claire. Les enjeux sont aussi bien définis. on sait où l'on va et avec qui. Ca ne traîne pas en longueur. 10 épisodes c'est largement suffisant. Les personnages remplissent leurs rôles à merveille sans pleurnicheries à outrance. La garce est une garce sans trop en faire, et surtout on voit au bout de 10 épisodes qu'il y a une vraie évolution des personnages dans le bon sens comme dans le mauvais sens.
J'ai passé un très bon moment avec cette bande de nana qui combattent un ennemi insaisissable. Personne ne les voit. Tout ce que l'on voit ce sont des ballons bleus qui volent de miroirs en miroirs. En plus ces crétins/pas si crétins-que-ça essaient de prévenir les sorcières qu'il y a une guerre plus importante qui se prépare mais ces dernières refusent de croire ou de voire.
Bref ce n'est pas le chef-d'oeuvre de l'année mais comparer à d'autres séries d'Amazon Prime, ils ne se sont vraiment pas ramasser cette fois.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1514 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de LizzyEngland Motherland: Fort Salem