Théorie du genre

Avis sur My Little Pony: Les Amies c'est Magique!

Avatar Vanguard
Critique publiée par le

Neuf sur dix à My Little Pony : Friendship is Magic. Pour reprendre la formule de Shaun Scottelaro, le créateur du site Equestria Daily, si l'on m'avait dit il y a dix ans que je deviendrais fan de poneys flashy qui chantent, j'aurais probablement éclaté de rire... Et pourtant, me voici aujourd'hui brony jusqu'à la moëlle, après une conversion éclair au début de l'année 2014. Eh oui, souvenez-vous : 2014, l'année du poney de bois ! Ma rencontre avec la série de Lauren Faust était décidément inscrite dans les astres...

D'un simple accessoire offert par un ami facétieux à la découverte de cette œuvre désormais culte, l'élément déclencheur de ma passion a été le jeu de cartes à collectionner MLP, dont le système de règles (bien plus profond et subtil que le visuel enfantin ne le laissait supposer) a décidé le passionné de Magic et consorts que je suis à me pencher sur le dessin animé dont il est tiré.

Moment de vérité : allais-je adhérer (et confirmer ainsi ma passion pour le jeu de cartes) ou détester, au risque de remettre en cause mon intérêt récent pour cet univers ? Par chance, la qualité globale de la première saison, sans me transformer en fanatique bavant, m'a permis dès les premiers épisodes de prendre du plaisir à découvrir Ponyville et ses sympathiques habitantes... Twilight Sparkle, l'héroïne intelligente et travailleuse ; Pinkie Pie et son humour décalé, toujours prête à faire la fête ; Fluttershy, réservée et timide, passionnée par les animaux ; Applejack, la fermière honnête et travailleuse ; Rainbow Dash, sorte de poulain manqué, prête à relever tous les défis ; et enfin Rarity, créatrice de mode et amatrice de belles choses.

De ces personnages intéressants et remarquablement bien écrits (pour une série destinée à un public de « petites filles de deux à onze ans », comme le précise Hasbro) est parti un genre de fil rouge de la déconne, avec quelques amis qui ont bien voulu se prêter au jeu... Chacune de héroïnes étant associée à un « élément de l'amitié » (honnêteté, gentillesse, humour, générosité et loyauté, plus la « magie », genre d'alchimie des relations entre individus), une question récurrente a bientôt animé nos discussions vespérales : « lesquels de ces éléments nous correspondent le mieux en tant qu'amis ? » Certains, évidemment, ont semblé mieux pourvus en admirables qualités que leurs camarades...

Mais plus encore que ces bons moments (désormais inextricablement liés à ma relation avec MLP), c'est une prise de conscience très personnelle qui m'amène aujourd'hui à rendre hommage à cette série en lui décernant la note suprême : le fait que ces histoires de poneys puissent me toucher et me faire réfléchir, alors même qu'elles ont été conçues à l'attention de petites filles (je suis après tout censé être, du moins pour l'état civil, un homme adulte), le fait que Rainbow Dash et sa crinière arc-en-ciel soient souvent cités comme symboles de la lutte pour les droits et l'égalité LGBT, m'ont poussé à une réflexion approfondie sur les représentations liées aux genres dans notre société.

Plus important, j'en suis venu à me questionner sur ma propre appartenance à un genre bien défini : je suis attiré par les personnes de sexe féminin, cela ne fait aucun doute, mais les représentations communément associées aux hommes ne me conviennent en rien. Pourquoi devrais-je me conformer à un modèle suranné et mortifère de virilité et de performance dans lequel la société semble vouloir m'enfermer ? Pourquoi ne puis-je apprécier la couleur rose ou les histoires de princesses sans faire sourire mes contemporains avec condescendance (dans le meilleur des cas) ? Oui, oui, Vanguard qui devient Vanguardia, c'est bien grâce à quelques petits poneys...

Cela peut paraître idiot, mais My Little Pony a été le déclencheur d'une redéfinition de ma propre personnalité, le catalyseur d'une réflexion riche et féconde... Mon arc-en-ciel personnel, à l'assaut des préjugés insupportables et des rôles sociaux imposés. Pour cet apport inestimable, pour avoir eu le mérite d'exister au bon moment dans ma vie, merci, les filles, merci, les copines, de m'avoir révélé à moi-même, d'avoir intimement noué mon « moi » profond à votre humour bienveillant, à vos couleurs décomplexées et à vos valeurs positives. Merci aussi d'avoir continué votre délire avec une qualité grandissante au fil des saisons. Merci d'avoir fait de moi une vraie Princesse Poney !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1700 fois
8 apprécient · 7 n'apprécient pas

Autres actions de Vanguard My Little Pony: Les Amies c'est Magique!